Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Manoo le Mar 11 Nov - 15:44

non non

c'est pas un autre plan, long de 10 km (ah ben comme les files de voitures d'hier tiens Wink)

en fait vous vous rappelez, le PDS N°X? ? (
je n'avais pas détaillé, car je voulais faire celui là qui est à ma liste

ben en fait, je suis en train de me demander si (il est déjà pas mal dégrossi hein), il faut s'appuyer sur le fait que c'est chez les "animaux"
-pour illustrer la MEC en général
-pour parler des particularités des MEC animales?

parce qu'en fait je me demande si la limite du sujet c'est plus,... ben pour le limiter, ou si c'est pour surtout que l'on parle des MEC animales (je ne suis pas convaincue par ce dernier cas en fait, en effet, j'ai peu d'exemples uniquement chez les animaux, mais il y en a pas mal cela dit, mais je trouve que très limitant... donc voilà)

sinon vous entendez quoi pour "animaux" dans ce sujet? moi j'ai considéré le groupe paraphylétique (Euk, hétérotrophes se nourrissant par ingestion, au,moins par endocytose ou phagocytose)
mais je sais que des fois on réduit maintenant les "animaux" aux Métazoaires,donc du coup je ne sais pas trop.... et puis c'est plus intéressant de voir le groupe paraphylétique en fait c'est plus divers et beaucoup plus d'exemples... différents fondamentalement

voilou

merci

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Cattina le Mar 11 Nov - 15:49

Ouh là, ça fait beaucoup de questions... Wink

En effet, la MEC n'est pas toujours particulière chez les animaux (euh, moi, je pense que du moment que tu définis, on peut prendre les deux, large ou juste les Métazoaires... Dur de trancher...)

Je pense qu'il faut montrer que les animaux ont une MEC, normal quoi, et ensuite en quoi celle ci est particulière, leur offre des fonctions spéciales... Là, comme ça, à chaud, peut être un plan justement, en montrant que la MEC des animaux est une MEC "quelconque", et ensuite, qu'elle a quand même des particularités... Mais chaud, je sais pas trop si c'est possible en fait...

Ben plein de courage !

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Manoo le Mar 11 Nov - 16:32

donc tu ferais un truc dans le genre

I]une MEC ordinaire
II] une fonction X
III] une fonction Y

j'étais partie sur un truc comme pour le PDS

mais avec une progression par échelle dans les parties
et je me suis rendue compte que c'est bizarre........

pfff bref ça vous aide pas si je dis juste comme ça

je verrai comment je m'en sors

et vous mets ça quand c'est fait

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Cattina le Mar 11 Nov - 16:35

Nan, je sais pas, à l'origine, je pensais faire comme PDP, mais tes questions sur la limitation du sujet m'ont interpelée...

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Manoo le Mar 11 Nov - 16:39

j'aurais dû me taire alors Wink

ben je vais voir les exemples que j'ai sous la main
mais dans les bouquins de PA, c'était pauvre et c'est plus fournis dans les livres de Bio cel

ce qu'il y a de particulier c'est juste exo- et endo-squelette
le CMH, mais après c'est pareil partout

enfin réponds pas
faut que je me débrouille Wink
je trouverai d'autres exemples

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par sabinem le Mar 11 Nov - 18:27

pour la limite du sujet "animal" je ne pense pas qu'il faille se prendre la tête je pense que c'est précisé pour exclure l'étude de la paroi...
pour ta def d'animal ok

pour le plan ???? dans le I ordinaire qu'est ce que tu mets??.... je vais voir le PDS correspondant et je réfléchis de mon côté en attendant ta proposition

Sabine

sabinem

Messages : 401
Date d'inscription : 17/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Manoo le Mar 11 Nov - 18:39

ok !

ben de toute façon je peux difficilement faire autre chose

Merci

ah et puis pour le I ordinaire justement je voyais pas trop...

j'y retourne alors j'essaye de faire ça pour ce soir

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Manoo le Mar 11 Nov - 20:47

bon ben j'ai un soucis c'est que j'ai sommeil donc tant pis mais j'ai les idées donc je mets juste le plan, je complèterai dès que possible

Les matrices extracellulaires animales

Biblio :
- Callen J.-C. (1999) – Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Dunod éd.
-Karp G. (2004). - Biologie cellulaire et moléculaire.De Boeck éd.
-Lecointre G. et Le Guyader H. (2001). - Classification Phylogénétique du vivant. Belin éd.
-Rieutord. (1999). - Physiologie animale, Tome 1 : les cellules dans l'organisme. Masson éd.

Introduction :
Le groupe des « animaux » est un groupe paraphylétique regroupant : Métazoaires, Foram, Amibes (auparavant,
on les définissait comme des Euk, hétérotrophes se nourrissant par ingestion, au moins par endocytose ou phagocytose). Ces « animaux » sont constitués de cellules.
(diapo/photos MEB de cellules de plusieurs organismes)
La cellule animale, comme toute cellule, se constitue d’une membrane limitant le cytoplasme dans lequel on
retrouve l’information génétique.
On peut voir sur une MEB que la cellule s’entoure de structure externe apparaissant sombre (par exemple :(p245 fig 7-2 karp).
Encultivant des fibroblastes, on a mis en évidence la synthèse de ces structures par la cellule elle-même : les MEC
Extracellulaire donc à l’extérieur de la cellule.
Matrices donc structure complexe et architecturée.

Pb : quelles sont les fonctions des MEC animales et comment les réalisent-elles ?

Au tableau : tableau rempli au fur et à mesure de la composition et rôles qu’elles confèrent

I] Des cadres à toutes les échelles
Qu’à cela ne tienne
Logique à l’envers je pars de la cellule et vais vers l’organisme…
Mais j’aime bien qu’en pensez-vous ?

A/ à l’échelle cellulaire

1- une limite

Fonction de soutien/maintien de la cellule

2- une forme


T : pour la cellule et pour l’ensemble des cellules c-à-d tissus la MEC a aussi rôle de maintien

B/ A l’échelle tissulaire

1-Les adhérences

-expérience de désorganisation de tissus

a) cellules-cellules

- desmosomes, jonctions cellulaires, gap

b) cellules-matrices

- adhérence lame basale-cellule : hémidesmosomes des cellules épidermiques
- adhérences focales

2- La rigidité

- tendon (collagène) structure en forme de corde, trimériques, chaque mère est décalé=> rigidité
- stroma de la cornée en contre plaqué : rigide et transparente (collagène) (p 248 KARP)
-Élastine des vaisseaux sanguins

C/ A l’échelle de l’organisme

1- endosquelette (titre à modifier)

-Tissus osseux: MEC de phosphate de calcium

2- exosquelette épiderme (titre à modifier)

Rôle de remplissage et de consolidation des tissus
Les exosquelettes sont des matrices sécrétées pas les cellules de l’épiderme unistratifié de certains animaux ; lorsque ceux-ci sont aquatiques, cette matrice est souvent minéralisée par du CaCO3.
coquille des mollusques
carapaces de crustacés (formées d’un mélanges de chitines et de protéines, et calcifiées),
ou exosquelette+ /- épais des Cnidaires (par exemples les coraux) ;
tunique des Tuniciers, qui est un exosquelette épais,
-Imperméabilité de certaines structures (exosquelettes = chitine)

II] Des cartes d’identité

A/ des systèmes de reconnaissances

1- survie cellulaire

-Cellules se développent sur substrat (matrice) et meurt en suspension
-Contact avec matrice =signaux de vie
-Cellules malignes perdent contrôle ce qui est lié à intégrines, se développe en suspension alors qu’une cellule
bénigne se développe sur substrat et meurt en suspension intégrine


2- dans la croissance et la division cellulaire

-Inhibition de contact
-cellules épidermiques reçoivent des signaux de la lame basale=>division

3- dans la défense de l’organisme

Soi non soi
-Reconnaissance d’éléments étrangers ou cancérigène par les cellules du système immunitaire/ groupes sanguins (intégrines) et réaction d'agglutination


4- Des systèmes de signalisation
Des systèmes de « routage » dans le développement
Migration cellulaire : développement et migration de la crête neurale (mise en évidence par expérience de pigmentation)
fibronectines

T : Digestion de la MEC cellules de cartilage ou cellules épithéliales de glande mammaires diminution de l’activité de synthèse de sécrétion des cellules, ajout d’éléments matriciels reprise de l’activité. (Fig. p 267 KARP)

B/ des actrices dans la différenciation cellulaire

-Ossification rôle « local » et au niveau de l’organisme
- Richard et al fuzz (glycolcalyx) des anthérocytes digestion par piégeage des macromolécules favorise action des enzymes => absorption du nutriment résultant

III] Des structures d’échanges de matière et d’information (long)

A/ des systèmes de communication

1- de cellule à cellule

-Ex jonction neuromusculaire ...
Lame basale responsable de la reconstruction synaptique avec liaison grâce notamment à l'agrine
-par contact

2- à l’échelle de l’organisme

Ex: plasma (système immunitaire) = liquide circulant qui permet communication entre 2 cellules, 2 tissus, voir 2 organes

B/ Des systèmes d’échanges de matières

1- Des réserves mobilisables

-MEC des tissus osseux = réserves de calcium,

2- Des structures filtrantes

-barrière sélective : filtration glomérulaire où lame basale est sélective
-desmosome, jonction serrées à réitérer

Cl :
Rôles aux niveaux
-cellulaires
-tissulaires
-de l’organisme

bonne soirée et merci !!!

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par djoul le Mar 11 Nov - 21:40

Pour la définition d'"animaux" je suis d'accord avec toi, au sens large.

Pour le plan, je n'y ai pas réfléchi (enfin... pas que pour les animaux!) mais je trouve que ça roule! j'ai essayé rapidement de trouver autre chose mais je ne vois pas...
Le titre du III, comme tu dis... je vais réfléchir, plus on est de cerveaux...

Donc, perso, ça va! Smile

djoul

Messages : 189
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 32
Localisation : Douai

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Manoo le Mer 12 Nov - 6:02

Merci!

ben la nuit porte conseil en relisant ce matin j'ai trouvé :

III des systèmes d'échanges

A/ des échanges d'informations

B/ des échanges de matière


mais le soucis c'est que le II c'est aussi informationnel mais pas traité dans le même but (surtout dans IIA)

voilou je remplis ça et reviens par ici quand c'est fait

bonne journée

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Manoo le Jeu 13 Nov - 21:58

bonsoir

voilà mon plan

quand c'est pas détaillé c'est que je n'ai pas trouvé l'info dans les sources que j'ai avec moi

Les matrices extracellulaires animales
Biblio :
- Callen J.-C. (1999) – Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Dunod éd.
-Karp G. (2004). - Biologie cellulaire et moléculaire.De Boeck éd.
-Lecointre G. et Le Guyader H. (2001).
- Classification Phylogénétique du vivant. Belin éd.

-Rieutord. (1999). - Physiologie animale, Tome 1 : les cellules dans l'organisme. Masson éd.

Introduction :
Le groupe des « animaux » est un groupe paraphylétique regroupant : Métazoaires, Foram, Amibes (auparavant, on les définissait comme des Euk, hétérotrophes se nourrissant par ingestion, au moins par endocytose ou phagocytose). Ces « animaux » sont constitués de cellules.
(diapo/photos MEB de cellules de plusieurs organismes)
La cellule animale, comme toute cellule, se constitue d’une membrane limitant le cytoplasme dans lequel on retrouve l’information génétique.
On peut voir sur une MEB que la cellule s’entoure de structure externe apparaissant sombre (par exemple :(p245 fig 7-2 karp).
En cultivant des fibroblastes, on a mis en évidence la synthèse de ces structures par la cellule elle-même : les MEC
Extracellulaire donc à l’extérieur de la cellule.
Matrices donc structure complexe et architecturée.

Pb : quelles sont les fonctions des MEC animales et comment les réalisent-elles ?

Au tableau : tableau rempli au fur et à mesure de la composition et rôles qu’elles confèrent

La MEC entourant les cellules est une structure qui donne à al cellule uen identité, elle permet également de transmettre des informations et de la matière.
Mais avant tout, il s’agit :

I] Des cadres à toutes les échelles

A/ à l’échelle cellulaire

1- une limite
Fonction de soutien/maintien de la cellule Unicellulaire dans son milieu par ex ? Amibe ?

2- une forme
quelle cellule doit sa forme à ala MEC ......Neurone ?

T : pour la cellule et pour l’ensemble des cellules c-à-d tissus la MEC a aussi rôle de maintien

B/ A l’échelle tissulaire

1-Les adhérences

a) cellules-cellules
certaines cellules d’être pluricellulaires sont difficiles à détachées les unes des autres
- desmosomes, jonctions cellulaires, gap, synapse
-cadhérines,
adhérence via Ca2 =>formation de tissus cohésifs de l’embryon (au cours du dvpmt embryonnaire, expression de différentes cadhérines et alternance de phases d’adhérence et de phases vie libre des cellules.
(À voir dans un livre de dvpmt)
Par exemple au niveau des contacts synaptiques, on pense que cadhérines sont à l’origine de la colle qui maintient les 2 cellules à des distances adéquates, ce qui facilite la transmission synaptique.

b) cellules-matrices
- adhérences focales : cellules arrondies dans une solution et aplatie lorsqu’en contact avec un substrat.
Établissement de contact focaux = faciles à rompre lors de déplacement ou de mitose si stimulation.
Il ya des amas d’intégrines (svt α5β1) reliées au cytosquelette (actine), au niveau des contacts focaux.
- cellules de l’épiderme contiennent des intégrines (α2β1 => collagène, α3β1, α5β1=> fibronectines) qui les attachent à la lame basale sous-jacente à la peau. Perte d’expression pour cette protéine, permet libération des cellules et migration.
Interaction des cellules via intégrine avec MEC, se fait au niveau des séquences tripeptidiques : RGD du collagène ou fibronectine
- adhérence lame basale-cellule
(MEB p 257 fig.7.18 KARP) :
hémidesmosomes des cellules épidermiques sont les systèmes d’adhérence les plus solides.
Sont épais et composés de kératine (filaments intermédiaires) reliés à intégrine α5β4.Auto-Ac dirigés contre des hémidesmosomes => épiderme lâchement fixé.
-sélectine et migration/adhésion des leucocytes (retour au foyer et liaison aux veinules)

2- La rigidité
- tendon (collagène)
structure en forme de corde, trimériques, chaque mère est décalé=> rigidité
- stroma de la cornée en contre plaqué : rigide et transparente (collagène) (p 248 KARP)
-Élastine des vaisseaux sanguins

Cl : les propriétés de la MEC, confère au tissus leur solidité

T : de la cellule aux tissus, maintenant

C/ A l’échelle de l’organisme

Rôle de remplissage et de consolidation des tissus

1- un soutien interne
Endosquelette
-Tissus osseux: MEC de phosphate de calcium
-Ossification rôle « local » et au niveau de l’organisme
Collagène, élastine, sécrétés par fibroblastes => tissu conjonctif
Compact (os haversien) résistance à la compression
(Ce tissu est le constituant principal de la charpente des cyclostomes)

2- une protection externe
exosquelette
épiderme

Les exosquelettes sont des matrices sécrétées pas les cellules de l’épiderme unistratifié de certains animaux pluricellulaires lorsque ceux-ci sont aquatiques, cette matrice est souvent minéralisée par du CaCO3.
coquille des mollusques
carapaces de crustacés (formées d’un mélanges de chitines et de protéines, et calcifiées),
ou exosquelette /- épais des Cnidaires (par exemples les coraux) ;
tunique des Tuniciers, qui est un exosquelette épais,
-Imperméabilité de certaines structures (exosquelettes = chitine)
- Test des foraminifères : par exemple élaboration du test porcelané
Dans le cytoplasme appareil de Golgi contient bcp de Ca2 (6milllion de fois plus concentré que l’eau de mer)
Dans les vésicules fabrication d’aiguilles de carbonate de Ca, qui migrent jusque la membrane, du coté cytoplasmique.
Il se forme également des pseudopodes, qui vont former une lacune, la calcite du golgi sera déchargée à cet endroit. (Entre les 2 membranes). Puis organisation en rhomboèdre à la surface du foraminifère.
Formation du test se fait à partir de la nucléation de la calcite
Cl : rôle de soutien et de limitation de la cellule dans le milieu.

T : on a vu par ailleurs que tous ces phénomènes passent par des étapes de transmissions d’informations, en effet il y a une certaine reconnaisses autour de nous

II] Des cartes d’identité

A/ des systèmes de reconnaissances

1- permettant la vie cellulaire

a) survie cellulaire
Cellules se développent sur substrat (matrice) et meurt en suspension
Contact avec matrice = signal de vie
Cellules malignes perdent contrôle ce qui est lié à intégrines, se développent en suspension.

b) croissance cellulaire
-croissance des axones : mutation de certaines protéines de superfamille des Ig comme L1=> mort, ou déficience mentale => due à absence cordons nerveux reliant des 2 hémisphères cérébraux et ME => absence de croissance des axones.
Cette croissance se fait par exploration du cône de croissance sur le substrat.
Le cône de croissance contient la protéine L1qui se développe sur substrat contenant L1. Les L1 du substrat et ceux du cône de croissance interagissent => signaux => extension du cône

c) division cellulaire
-Inhibition de contact
-cellules épidermiques reçoivent des signaux de la lame basale via intégrine=>division
Intégrines vues plus haut : si la perte d’expression des intégrines ne se fait pas, cellule épidémique continuent à se multiplier= > peau épaisse et enflammée

2- dans la défense de l’organisme
Soi non soi => CMH
Reconnaissance d’éléments étrangers ou cancérigène par les cellules du système immunitaire / groupes sanguins
(intégrines)
et réaction d'agglutination

3- Des systèmes de signalisation
Des systèmes de « routage » dans le développement (p 250 KARP : fig 7.10)
-Fibronectines dans les lames basales
Injection d’anticorps anti-fibronectines => arrêt des migrations des cellules de la crête neurale.
Par ailleurs, sur photo MEB on voit que cellules suivent scrupuleusement les tracé de fibronectines, cellules qui quittent le tracé, s’arrondissent, perdent leur faculté de migration et meurent
-laminines
Migration des cellules germinales primordiales depuis le sac vitellin (embryon de poulet), migration via courant sanguin et tissus embryonnaires vers la gonade en dvpmt => spz et ovules.
En fait suivent surface riche en laminine via une protéine de surface complémentaire.
-Kératinocytes migrent sur de la laminine sécrétée par elles-mêmes, ralentie par déficience dans le gène de la laminine (rôle en plus du dvpmt dans cicatrisation)
Laminine et collagène IV agissent en complémentarité dans les lames basales => réseaux
Gènes conservés chez tous les « animaux ».

Cl : les MEC donne aux cellules une identité.

T : cette identité passe le plus souvent par une différenciation, dans laquelle les MEC ont aussi un rôle à
jouer

B/ des actrices dans la différenciation cellulaire
-cellule de glandes mammaire cultivées sur milieu minimum, dédifférenciation
Culture sur milieu contenant par exemple la laminine, redifférencation, reprise de la forme normale. (Demande une interaction via le cytosquelette)
-fuzz (glycolcalyx) des anthérocytes digestion par piégeage des macromolécules favorise action des enzymes => absorption du nutriment résultant

C/ maintien de l’identité tissulaire (dans le B/ ???)
- expérience de désorganisation de tissus lors du développement
- expérience : mélange de cellule avec des cadhérines différentes ré-adhérences préférentielle aux cellules synthétisant le même type de cadhérine.

III] Des systèmes d’échanges

A/ des échanges
d’informations

1- de cellule à cellule
-Ex jonction neuromusculaire ...
Lame basale responsable de la reconstruction synaptique avec liaison via l'agrine

2- de cellule à matrice ????????
- exemple : intégrine de surfaces sont activées par changements intracellulaires, changent de
conformation domaine cytoplasmique de la molécule (Inside-out) => augmentation de l’affinité pour les fibrinogènes et facteurs de Von Willebrand du plasma => agglutination => caillot
Peptides expérimentaux munis de RDG inhibe agglutination
-contact entre 2 cadhérines, (de lame basale et de celule) => activation du cytosquelette => mouvement (croissance des axones)

3- à l’échelle de l’organisme
Ex: plasma (système immunitaire) = liquide circulant qui permet communication entre 2 cellules, 2 tissus, voir 2
organes
(Ex : système immunitaire et réponse inflammatoire ou à médiation humorale)

Cl : MEC= lieu de transfert d’infos mais aussi :

B/ Des échanges de matières

1- Des réserves mobilisables
-MEC des tissus osseux = réserves de calcium,
-exosquelette des Cuticulates, leurs composés sont libérés par lyses lors d’une mue afin d’être utilisés par l’animal

2- Des structures filtrantes
-barrière sélective : filtration glomérulaire où lame basale est sélective
Mais finalement est-ce que c’est vraiment la lame basale qui est sélective ?
-desmosome, jonction serrées à réitérer => synchronisation des cellules : exemple la cellule acineuse
du pancréas, les jonctions permettent aux cellules d’avoir une action synchrone au cours de l’activité du pancréas

Cl :

les MEC sont des complexes extracelluliares aux multiples fonctions.
il s'agit d'un charpente, d'un support physique, d'une limite entre le milieu extérieur et intérieur.
elle permet également de faire passer des information dans la cellule, voire des matériaux. par ailleurs cette communication s'établit en réalité à toutes les échelles, de la cellule à l'organisme

ouverture

outre les MEC animale, les végétaux aussi possède des MEC, qui possèdent les même propriété mais des composés différents

voilou

bonne soirée

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Julie le Jeu 13 Nov - 23:44

Dans le rapport du jury de l'agreg externe, il est bien précisé qu'on définit les métazoaires comme des organismes pluricellulaires dont le collagène constitue l'essentiel des matrices extracellulaires (c'est un caractère dérivé). Ne pourrais-tu t'en servir? Puisqu'ils ont l'air d'y tenir

Julie

Messages : 989
Date d'inscription : 23/09/2008
Age : 39
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Manoo le Ven 14 Nov - 4:21

oui il faut que je le précise en dans une conclusion partielle ou en conclusion
c'est une oubli

mais je ne me limite pas aux Métazoaires

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Manoo le Ven 14 Nov - 12:53

un résumé

Les matrices extracellulaires animales
Biblio :
- Callen J.-C. (1999) – Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Dunod éd.
-Karp G. (2004). - Biologie cellulaire et moléculaire.De Boeck éd.
-Lecointre G. et Le Guyader H. (2001).
- Classification Phylogénétique du vivant. Belin éd.

-Rieutord. (1999). - Physiologie animale, Tome 1 : les cellules dans l'organisme. Masson éd.

Introduction :
Le groupe des « animaux » est un groupe paraphylétique regroupant : Métazoaires, Foram, Amibes (auparavant, on les définissait comme des Euk, hétérotrophes se nourrissant par ingestion, au moins par endocytose ou phagocytose). Ces « animaux » sont constitués de cellules.
La cellule animale, comme toute cellule, se constitue d’une membrane limitant le cytoplasme dans lequel on retrouve l’information génétique.
On peut voir sur une MEB que la cellule s’entoure de structure externe apparaissant sombre
En cultivant des fibroblastes, on a mis en évidence la synthèse de ces structures par la cellule elle-même : les MEC
Extracellulaire donc à l’extérieur de la cellule.
Matrices donc structure complexe et architecturée.

Pb : quelles sont les fonctions des MEC animales et comment les réalisent-elles ?

Au tableau : tableau rempli au fur et à mesure de la composition et rôles qu’elles confèrent

La MEC entourant les cellules est une structure qui donne à al cellule uen identité, elle permet également de transmettre des informations et de la matière.
Mais avant tout, il s’agit :

I] Des cadres à toutes les échelles

A/ à l’échelle cellulaire

1- une limite
Fonction de soutien/maintien de la cellule Unicellulaire dans son milieu par ex ? Amibe ?

2- une forme
quelle cellule doit sa forme à ala MEC ......Neurone ?

T : pour la cellule et pour l’ensemble des cellules c-à-d tissus la MEC a aussi rôle de maintien

B/ A l’échelle tissulaire

1-Les adhérences

a) cellules-cellules
- desmosomes, jonctions cellulaires, gap, synapse
-cadhérines,
contacts synaptiques

b) cellules-matrices
- adhérences focales :intégrines reliées au cytosquelette (actine),
- cellules de l’épiderme : intégrines (α2β1 => collagène, α3β1, α5β1=> fibronectines)
-
adhérence lame basale-cellule : hémidesmosomes des cellules épidermiques (intégrine α5β4.)
-sélectine et migration/adhésion des leucocytes

2- La rigidité
- tendon (collagène)
- stroma de la cornée en contre plaqué :
-Élastine des vaisseaux sanguins

Cl : les propriétés de la MEC, confère au tissus leur solidité

T : de la cellule aux tissus, maintenant

C/ A l’échelle de l’organisme

1- un soutien interne
Endosquelette
-Tissus osseux
-Ossification : Collagène, élastine,

2- une protection externe
exosquelette
épiderme

Les exosquelettes
-Imperméabilité de certaines structures (exosquelettes = chitine)
-Test des foraminifères :

Cl : rôle de soutien et de limitation de la cellule dans le milieu.

T : on a vu par ailleurs que tous ces phénomènes passent par des étapes de transmissions d’informations, en effet il y a une certaine reconnaisses autour de nous

II] Des cartes d’identité

A/ des systèmes de reconnaissances

1- permettant la vie cellulaire

a) survie cellulaire
intégrines

b) croissance cellulaire
-croissance des axones : Ig comme L1

c) division cellulaire
-Inhibition de contact
-cellules épidermiques : Intégrines

2- dans la défense de l’organisme
Soi non soi => CMH
cellules du système immunitaire / groupes sanguins (intégrines)

3- Des systèmes de signalisation
Des systèmes de « routage » dans le développement
-Fibronectines dans les lames basales
migrations des cellules de la crête neurale.
-laminines
Migration des cellules germinales primordiales
-Kératinocytes migrent : Laminine et collagène IV

Cl : les MEC donne aux cellules une identité.

T : cette identité passe le plus souvent par une différenciation, dans laquelle les MEC ont aussi un rôle à
jouer

B/ des actrices dans la différenciation cellulaire
-fuzz (glycolcalyx) des anthérocytes

C/ maintien de l’identité tissulaire (dans le B/ ???)
- expérience de désorganisation de tissus lors du développement
- expérience : mélange de cellule avec des cadhérines différentes ré-adhérences préférentielle aux cellules synthétisant le même type de cadhérine.

III] Des systèmes d’échanges

A/ des échanges
d’informations

1- de cellule à cellule
-Ex jonction neuromusculaire ...

2- de cellule à matrice ????????
- intégrine
-contact entre 2 cadhérines, (de lame basale et de celule) => activation du cytosquelette => mouvement (croissance des axones)

3- à l’échelle de l’organisme
Ex: plasma (système immunitaire)
(Ex : système immunitaire et réponse inflammatoire ou à médiation humorale)

Cl : MEC= lieu de transfert d’infos mais aussi :

B/ Des échanges de matières

1- Des réserves mobilisables
-MEC des tissus osseux = réserves de calcium,
-exosquelette des Cuticulates,

2- Des structures filtrantes
- filtration glomérulaire(Mais finalement est-ce que c’est vraiment la lame basale qui est sélective ? )
-desmosome, jonction serrées

Cl :

les MEC sont des complexes extracelluliares aux multiples fonctions.
il s'agit d'un charpente, d'un support physique, d'une limite entre le milieu extérieur et intérieur.
elle permet également de faire passer des information dans la cellule, voire des matériaux. par ailleurs cette communication s'établit en réalité à toutes les échelles, de la cellule à l'organisme

ouverture

outre les MEC animale, les végétaux aussi possède des MEC, qui possèdent les même propriété mais des composés différents


_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par cocotruc le Ven 14 Nov - 14:46

Bon, alors, suite au post sur les animaux (alors, déjà, j'aurais mieux fait de lire ton plan avant, tu avais bien définit au préalable, donc pas de souci, vraiment désolée, je le referais plus), je viens de lire rapidement la dernière mouture, OK
Mais au final, il y a déjà beaucoup de chose à dire sans les foram et amibe

cocotruc

Messages : 1031
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 44
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Manoo le Ven 14 Nov - 14:57

no souci !

oui je suis d'accord, mais sans les amibes (les unicellulaires en général en fait)
la partie centrée sur la cellule, que je trouve importante, ne ressort pas, et d'ailleurs je n'ai pas d'autres exemples
mais je trouve que c'est important de montrer quand même que la MEC a un rôle au niveau de la cellule

toujours au niveau des exemples, mon problème, c'est que si l'on considère mes exemples, mon traitement est très anthropocentré (j'ai fait avec ce que j 'ai comme exemples)

du coup ces quelques petits exemples en plus permettre d'aller un peu voir d'autres groupes et montrer que je ne considère pas que l'Homme

il y a beaucoup à dire, oui, mais le principe reste le même donc ça n'alourdit pas la leçon mais ça l'enrichit
enfin je trouve..... je ne sais pas Rolling Eyes

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Cattina le Ven 14 Nov - 23:52

Non, je suis ok, ça apporte un plus à la leçon ! En ce qui concerne le plan, ben en fait, ça va, parceque à l'intérieur, tu montres en quoi les MEC des animaux sont particulières et ce que ça permet... J'ai pas lu tout le détail, j'avoue Embarassed Wink... Et je ne connais malheureusement pas les réponses à tes questions... Sad

A chercher, évidemment !

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agreg ext controp A : les matrices extracellulaires animales

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:27


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum