les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par *milou* le Mar 26 Mai - 11:36

Les déformations des roches aux différentes échelles

Intro :

*** carte de France au 1/1 000 000ème.

Il existe sur cette carte plusieurs types de roches, dont les principales sont les roches sédimentaires (résultant de la compaction de sédiments ; elles sont généralement stratifiées) ; les roches magmatiques (résultant du refroidissement et de la solidification ou – rapide d’un magma ; elles sont généralement cristallines) et les roches métamorphiques.
Sur cette même carte, on observe des ensembles, plus ou moins affectés par des déformations (montrer les Alpes, avec les failles et chevauchements).
Nous définirons la déformation comme une transformation géométrique d’une roche solide sous l’action de contraintes. Quelles déformations peuvent subir les roches ? Comment caractériser ces déformations ? quels mécanismes sont à l’origine de ces déformations ?
Nous répondrons à ces questions en étudiant les roches à plrs échelles. Nous observerons tout d’abord les roches, avant de conclure sur les mécanismes.

I) Déformations à l’échelle de l’affleurement

1° les observations de terrains

*** diapo : pli de Sassenage
*** diapo faille de San Andréas
*** diapo affleurement avec faille normale

 Sur la photo de Sassenage, on voit un pli-faille. La stratification révèle qu’il s’agit de roches sédimentaires, dont la stratification était à l’origine horizontale. On voit donc que ces roches sédimentaires ont été déformées.
 Sur la diapo de San Andréas, on voit un terrain séparé en 2 par une grande faille, une faille dite cisaillante qui a déformé ce terrain.
 Idem

Quelle est l’origine de ces déformations ? comment les caractériser ?

2° les origines de la déformation

Le pli de Sassanage renseigne sur l’orientation et l’intensité de la déformation : le pli est de direction N/S, les contraintes étaient donc E/W.
La présence du pli-faille révèle une déformation, et un mécanisme de grande intensité. (Il y a eu cassure de la roche).
Le pli faille inverse révèle aussi un mécanisme compressif. La déformation est donc due une tectonique compressive ayant affecté des dolomies triasique : c’est la compression Alpine, due à la remontée de l’Apulie vers l’Est de la France.

La faille normale illustre quant à elle une tectonique distensive, due à l’écartement de 2 plaques en un mouvement vertical ; la faille de San Andréas illustre le même mouvement mais horizontal.

Ainsi, à l’échelle de l’affleurement, la déformation des roches est due à la tectonique des plaques. Voyons à présent d’un peu près les déformations subies par les roches.

II) Déformations à l’échelle de la roche

1° les observations d’échantillons

*** sortir un gneiss ; un schiste et une métapélite
*** sortir un fossile déformé ou à défaut, transparent avec trilobite du Caron p148, rostre de belemnite


on observe sur ces échantillons, un débit mécanique de la roche en feuillets parallèles, affectant toute la roche : c’est une schistosité.
Comparer trilobite non déformé et trilobite déformé => ont subit une distorsion.

2° origines de la déformation

On peut caractériser la déformation en mesurant l’angle de déformation et le changement de longueur (cf trilobite et bélemnite).

La schistosité est due à de fortes contraintes, dans des conditions importantes de température et de pression. On suppose donc un passage de la roche en profondeur.

Comment, la réorganisation des minéraux en feuillets est-elle possible ?

III) Déformations à l’échelle du minéral

1° les observations de lames minces

*** Lame mince de gneiss folié plissé ; Lame mince montrant des recristallisations.

2° l’origine de la déformation

Dissolution / cristallisation ; fluage ; réorganisations cristallines des minéraux lors du métamorphisme.



Au tableau : schéma bilan dont l’idée se trouve p126 du caron. A construire au fur et à mesure.

Conclusion : la déformation des minéraux explique les déformations observées dans les roches puis dans les affleurements.
Ouverture : l’étude des déformations des roches permet de reconstituer l’histoire tectonique d’une région..




Mes commentaires : leçon très difficile, trop de choses à mettre que je n’ai pas su caser : déformation cassante et ductile, qui me semble essentielle, d’autres echelles ? d’autres mécanismes de déformation ? Fallait-il insister sur le métamorphisme ??? bref suis pas trop fière de moi mais ça fait 3h que je suis sur ce plan….


Dernière édition par milou_svt le Sam 6 Juin - 10:47, édité 1 fois
avatar
*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par cocotruc le Mar 26 Mai - 16:45

Étant incapable de me choisir un sujet pour le travailler, je vais prendre ceux des autres Wink .
Bon, celui-ci ne m'inspire pas du tout Crying or Very sad .
Voilà ce qui ressort de la réflexion intense (1/2h Wink ) de mon cerveau fatigué, avec quelques coups d'œil au Pomerol, Dico et Caron
(et sans avoir rien lu d'Emilie!!!)


Déformation : changement de forme d'un corps matériel
Roche : Matériau constitutif de l'écorce terrestre
=> Quelle sont les déformations que peut subir une roche?

I les déformations de l'affleurement
(a chaque fois, petits schéma sur transparent, à localiser sur des cartes)

1. déformation non permanente : élasticité
Courbure lithosphère sous le poids d'un corps (ile, inlandsis)
Carte mondiale (scandinavie)

2. Déformation cassante
Faille,fente...
Carte de France

3. Déformation ductile
Plis, chevauchement...
Carte de France

II les déformations de l'échantillon
Joint systolitique
linéation
Shistosité, foliation

III Les déformations du minéral
Deshydration
Changement du réseau cristallin



Bon, tout ça n'est pas très clair pour moi, je manque de connaissances/données pour les II et III.
Et pis ça fait très catalogue! (bon sang, qu'est ce je suis fatiguée...)


Des choses que j'ai pensé/lu, qu'il faudrait intégrer

Le comportement élastico-visco-platique des roches dépend :
nature des roches
Température
pression de confinement
présence de fluide

différentes échelles : on pourrait parler du temps aussi (déformation +/-"rapide")

Faut-il parler un peu plus de la déformation en tant que telle (cisaillement pur et simple, déformation continue, homogène etc...)


Bon, je vais lire le plan d'Emilie, ça va me saper le moral... :pale:

cocotruc

Messages : 1031
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 46
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par cocotruc le Mar 26 Mai - 16:57

milou_svt a écrit:Les déformations des roches aux différentes échelles

Intro :

*** carte de France au 1/1 000 000ème.

Il existe sur cette carte plusieurs types de roches, dont les principales sont les roches sédimentaires (résultant de la compaction de sédiments ; elles sont généralement stratifiées) ; les roches magmatiques (résultant du refroidissement et de la solidification ou – rapide d’un magma ; elles sont généralement cristallines) et les roches métamorphiques.
Sur cette même carte, on observe des ensembles, plus ou moins affectés par des déformations (montrer les Alpes, avec les failles et chevauchements).
Nous définirons la déformation comme une transformation géométrique d’une roche solide sous l’action de contraintes. Quelles déformations peuvent subir les roches ? Comment caractériser ces déformations ? quels mécanismes sont à l’origine de ces déformations ? Je me suis demandée si cela faisait partie du sujet
Nous répondrons à ces questions en étudiant les roches à plrs échelles. Nous observerons tout d’abord les roches, avant de conclure sur les mécanismes.

I) Déformations à l’échelle de l’affleurement

1° les observations de terrains Bien

*** diapo : pli de Sassenage
*** diapo faille de San Andréas
*** diapo affleurement avec faille normale

 Sur la photo de Sassenage, on voit un pli-faille. La stratification révèle qu’il s’agit de roches sédimentaires, dont la stratification était à l’origine horizontale. On voit donc que ces roches sédimentaires ont été déformées.
 Sur la diapo de San Andréas, on voit un terrain séparé en 2 par une grande faille, une faille dite cisaillante qui a déformé ce terrain.
 Idem

Quelle est l’origine de ces déformations ? comment les caractériser ?

2° les origines de la déformation

Le pli de Sassanage renseigne sur l’orientation et l’intensité de la déformation : le pli est de direction N/S, les contraintes étaient donc E/W.
La présence du pli-faille révèle une déformation, et un mécanisme de grande intensité. (Il y a eu cassure de la roche).
Le pli faille inverse révèle aussi un mécanisme compressif. La déformation est donc due une tectonique compressive ayant affecté des dolomies triasique : c’est la compression Alpine, due à la remontée de l’Apulie vers l’Est de la France.

La faille normale illustre quant à elle une tectonique distensive, due à l’écartement de 2 plaques en un mouvement vertical ; la faille de San Andréas illustre le même mouvement mais horizontal.

Ainsi, à l’échelle de l’affleurement, la déformation des roches est due à la tectonique des plaques. Voyons à présent d’un peu près les déformations subies par les roches.

II) Déformations à l’échelle de la roche

1° les observations d’échantillons

*** sortir un gneiss ; un schiste et une métapélite
*** sortir un fossile déformé ou à défaut, transparent avec trilobite du Caron p148, rostre de belemnite


on observe sur ces échantillons, un débit mécanique de la roche en feuillets parallèles, affectant toute la roche : c’est une schistosité.
Comparer trilobite non déformé et trilobite déformé => ont subit une distorsion.

2° origines de la déformation

On peut caractériser la déformation en mesurant l’angle de déformation et le changement de longueur (cf trilobite et bélemnite).

La schistosité est due à de fortes contraintes, dans des conditions importantes de température et de pression. On suppose donc un passage de la roche en profondeur.

Comment, la réorganisation des minéraux en feuillets est-elle possible ?

III) Déformations à l’échelle du minéral

1° les observations de lames minces

*** Lame mince de gneiss folié plissé ; Lame mince montrant des recristallisations.

2° l’origine de la déformation

Dissolution / cristallisation ; fluage ; réorganisations cristallines des minéraux lors du métamorphisme.



Au tableau : schéma bilan dont l’idée se trouve p126 du caron. A construire au fur et à mesure.

Conclusion : la déformation des minéraux explique les déformations observées dans les roches puis dans les affleurements. Ben, je ne trouve pas que ta leçon fait resortir cela (mais c'est bien à ça qu'on doit arriver!
Ouverture : l’étude des déformations des roches permet de reconstituer l’histoire tectonique d’une région..




Mes commentaires : leçon très difficile, trop de choses à mettre que je n’ai pas su caser : déformation cassante et ductile, qui me semble essentielle, d’autres echelles ? d’autres mécanismes de déformation ? Fallait-il insister sur le métamorphisme ???J'ai décidé de l'exclure bref suis pas trop fière de moi mais ça fait 3h que je suis sur ce plan….


En tout cas, plan très logiquement structuré :pouce: , même si très classique!

Pour moi, j'avais laissé tomber "l'origine", ce qui me fait un plan très catalogue!

Des avis, please?

cocotruc

Messages : 1031
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 46
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par *milou* le Mar 26 Mai - 18:30

lol t'es sure que tu m'avais pas lue avant???

pour moi il est evident de parler des mecanismes de déformation sinon ya pas de réelle problématique et ca devient trop descriptif....

sinon notre très cher animateur de l'an passé nous avait suggéré ceci!

Spoiler:
intro : bloc de plastilline manipulé

1. Des déformations en extension
a – à l’échelle crustale
rifting passif
structures en fleurs négatives
b – à l’échelle de l’affleurement
failles normales
boudinage de strates
c- à l’échelle d’un échantillon
fentes
d – à l’échelle d’un fossile
boudinage

tout cela est illustré dans le Mattauer

2. Des déformations en compression
a – à l’échelle crustale
chevauchements, nappes, obduction
structures en fleurs positives
b – à l’échelle de l’affleurement
failles inverses
plis
c – à l’échelle d’une roche
schistosité
d – à l’échelle d’un cristal
queue de cristallisation

3. Des déformations décrochantes
a – à l’échelle crustale
bassins en pull-part
déformations des plutons granitiques le long du décrochement sud-armoricain
b – à l’échelle de l’affleurement
stries, fentes en échelons
c – à l’échelle d’une roche
mylonites
d – à l’échelle d’un fossile
trilobite déformé
e- à l’échelle d’un cristal
déformation queue de cristallisation

conclusion : identification de ces structures et chronologie des différents indices sont des étapes importantes de la reconstitution de l’histoire géol. d’une région

mais je ne suis pas arrivée à me l'approprier...
je te le file si ça peut t'aider!!!
avatar
*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par *milou* le Mar 26 Mai - 18:37

cocotruc a écrit:Étant incapable de me choisir un sujet pour le travailler, je vais prendre ceux des autres Wink . => tu as très bien fait!!!! je fais pareil!!!!
Bon, celui-ci ne m'inspire pas du tout Crying or Very sad . => idem
Voilà ce qui ressort de la réflexion intense (1/2h Wink ) de mon cerveau fatigué, avec quelques coups d'œil au Pomerol, Dico et Caron
(et sans avoir rien lu d'Emilie!!!)


Déformation : changement de forme d'un corps matériel
Roche : Matériau constitutif de l'écorce terrestre
=> Quelle sont les déformations que peut subir une roche?

I les déformations de l'affleurement
(a chaque fois, petits schéma sur transparent, à localiser sur des cartes)

1. déformation non permanente : élasticité => en réalité, je crois qu'elles sont plastiques... à cette ampleur ca ne reviens jamais en place...
Courbure lithosphère sous le poids d'un corps (ile, inlandsis)
Carte mondiale (scandinavie)

2. Déformation cassante => suggestion: diapo d'affleurement, montrer plus echelles.
Faille,fente...
Carte de France

3. Déformation ductile
Plis, chevauchement... => diagramme de Byerlee à caser ici!!!
Carte de France

II les déformations de l'échantillon
Joint systolitique => qué zaco????
linéation
Shistosité, foliation => différence entre les 2??? lol moi j'arrive jamais à retenir.

III Les déformations du minéral
Deshydration
Changement du réseau cristallin



Bon, tout ça n'est pas très clair pour moi, je manque de connaissances/données pour les II et III.
Et pis ça fait très catalogue! (bon sang, qu'est ce je suis fatiguée...)


Des choses que j'ai pensé/lu, qu'il faudrait intégrer

Le comportement élastico-visco-platique des roches dépend :
nature des roches
Température
pression de confinement
présence de fluide

différentes échelles : on pourrait parler du temps aussi (déformation /-"rapide")

Faut-il parler un peu plus de la déformation en tant que telle (cisaillement pur et simple, déformation continue, homogène etc...)


Bon, je vais lire le plan d'Emilie, ça va me saper le moral... :pale: => bah pourquoi??? chui nulle moi en géol!!! (et en bio aussi d'ailleurs!!)


tu as bien fait ressortir le coté deformation cassante et ductile... ce que j'ai pas fait... bravo!!!
avatar
*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par ange35 le Mar 26 Mai - 18:44

Joint systolitique => qué zaco????

joint stylolitique, non?
avatar
ange35

Messages : 586
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 40
Localisation : Tachkent - Ouzbékistan

http://ouzbeklife.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par *milou* le Mar 26 Mai - 18:45

(bah ché tjrs pas c'que c'est.....) :quiche:
avatar
*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par ange35 le Mar 26 Mai - 19:05

dico de géol ;

stylolit(h)e : structures en forme de colonnettes s'interpénétrant au sein de roches calcaires ou marno-calcaires en dessinant des joints irréguliers, généralement soulignés par une surface noirâtre ou brunâtre (produits charbonneux ou argileux). Ces figures, que l'érosion peut mettre en relief, correspondent à des surfaces de dissolution sous pression, et permettent notamment de déterminer la direction de la compression qui leur a donné naissance et qui est parallèle à l'allongement des colonnettes.

(et sans illustration, ça aide pas)
avatar
ange35

Messages : 586
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 40
Localisation : Tachkent - Ouzbékistan

http://ouzbeklife.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par ange35 le Mar 26 Mai - 19:07

avatar
ange35

Messages : 586
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 40
Localisation : Tachkent - Ouzbékistan

http://ouzbeklife.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par *milou* le Mar 26 Mai - 19:08

merci!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
avatar
*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par ange35 le Mar 26 Mai - 19:10

une autre image (de ma fac en plus)
avatar
ange35

Messages : 586
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 40
Localisation : Tachkent - Ouzbékistan

http://ouzbeklife.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par *milou* le Mar 26 Mai - 19:15

waouh ils sont riches!!! 2 euros!!!

ok merci je vois mieux c'que c'est!!
avatar
*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par Manoo le Mar 26 Mai - 19:58

voilà je commente le plan d'Emilie

Les déformations des roches aux différentes échelles

Intro :

*** carte de France au 1/1 000 000ème.

Il existe sur cette carte plusieurs types de roches, dont les principales sont les roches sédimentaires (résultant de la compaction de sédiments ; elles sont généralement stratifiées) ; les roches magmatiques (résultant du refroidissement et de la solidification ou – rapide d’un magma ; elles sont généralement cristallines) et les roches métamorphiques. il faudrait jongler entre affleurement et carte peut-être ! a tu penser qu'il faut définir ce qui est pour toi une échelle?
l'affleurement et la carte sont 2 échelles par ex
Sur cette même carte, on observe des ensembles, plus ou moins affectés par des déformations (montrer les Alpes, avec les failles et chevauchements).
Nous définirons la déformation comme une transformation géométrique d’une roche solide sous l’action de contraintes. Quelles déformations peuvent subir les roches ? Comment caractériser ces déformations ? quels mécanismes sont à l’origine de ces déformations ?
Nous répondrons à ces questions en étudiant les roches à plrs échelles qu'est ce que c'est que cette échelle?. Nous observerons tout d’abord les roches, avant de conclure sur les mécanismes.
tout de suite à première vue les titres de sous parties sont pas super (désolée Emilie)
ton plan réponds plus à un truc du genre étude des déformation avec 1 observation 2 ce qu'elles disent
après je dis pas que c'est pas bien mais là ça fait redondant
est-ce vraiment si différents les info apportées à chaque échelle? attention! réfléchis à la réponse?

I) Déformations à l’échelle de l’affleurement

1° les observations de terrains

*** diapo : pli de Sassenage très bon ex! [b]ce serait top si tu mettais ce que tu comptais dire la dessus en datail
*** diapo faille de San Andréas
*** diapo affleurement avec faille normale
[/b]

 Sur la photo de Sassenage, on voit un pli-faille. La stratification révèle qu’il s’agit de roches sédimentaires, dont la stratification était à l’origine horizontale. On voit donc que ces roches sédimentaires ont été déformées.
 Sur la diapo de San Andréas, on voit un terrain séparé en 2 par une grande faille, une faille dite cisaillante qui a déformé ce terrain.
 Idem

Quelle est l’origine de ces déformations ? comment les caractériser ?

2° les origines de la déformation

Le pli de Sassanage renseigne sur l’orientation et l’intensité de la déformation oui mais il manque des paramètre qui doivent être pris en compte pour prétendre tirée ces informations : le pli est de direction N/S, les contraintes étaient donc E/W.
La présence du pli-faille révèle une déformation, et un mécanisme de grande intensité. (Il y a eu cassure de la roche).
Le pli faille inverse révèle aussi un mécanisme compressif. La déformation est donc due une tectonique compressive ayant affecté des dolomies triasique : c’est la compression Alpine, due à la remontée de l’Apulie vers l’Est de la France.

La faille normale illustre quant à elle une tectonique distensive, due à l’écartement de 2 plaques en un mouvement vertical ; la faille de San Andréas illustre le même mouvement mais horizontal.

Ainsi, à l’échelle de l’affleurement, la déformation des roches est due à la tectonique des plaques on est d'accord que toute les déformation sont due à la tectonique des plaque execpté les déformations dues à la pression en profondeur et encore. Voyons à présent d’un peu près les déformations subies par les roches.

II) Déformations à l’échelle de la roche

1° les observations d’échantillons

*** sortir un gneiss ; un schiste et une métapélite
*** sortir un fossile déformé ou à défaut, transparent avec trilobite du Caron p148, rostre de belemnite


on observe sur ces échantillons, un débit mécanique de la roche en feuillets parallèles, affectant toute la roche : c’est une schistosité.
Comparer trilobite non déformé et trilobite déformé => ont subit une distorsion. pas mal comme idée

2° origines de la déformation

On peut caractériser la déformation en mesurant l’angle de déformation et le changement de longueur (cf trilobite et bélemnite).

La schistosité est due à de fortes contraintes, dans des conditions importantes de température et de pression. On suppose donc un passage de la roche en profondeur.

Comment, la réorganisation des minéraux en feuillets est-elle possible ? ben parle de cisaillement ici non? avec le trilobite????

III) Déformations à l’échelle du minéral

1° les observations de lames minces

*** Lame mince de gneiss folié plissé ; Lame mince montrant des recristallisations.

2° l’origine de la déformation

Dissolution / cristallisation ; fluage ; réorganisations cristallines des minéraux lors du métamorphisme.
je pense que tu peux au moins montrer le schéma avec les mailles cristallines et les lacunes etc...


Au tableau : schéma bilan dont l’idée se trouve p126 du caron. A construire au fur et à mesure.

Conclusion : la déformation des minéraux explique les déformations observées dans les roches puis dans les affleurements. je crois que Corinne l'a dit c'est pas mis en avant dans ton plan ni les contenus
Ouverture : l’étude des déformations des roches permet de reconstituer l’histoire tectonique d’une région.. presqu'envie de mettre ça dans le dévpmt




Mes commentaires : leçon très difficile, trop de choses à mettre que je n’ai pas su caser : déformation cassante et ductile, qui me semble essentielle, d’autres echelles ? en effet! il me semble que ça tourne autour de ça! d’autres mécanismes de déformation ? pas à ma connaissance enfin sauf si tu considère qu'il y a des mélange des 2 Fallait-il insister sur le métamorphisme non mais évoque le ??? bref suis pas trop fière de moi mais ça fait 3h que je suis sur ce plan….[/quote]

là je pense que c'est à reprendre non?
les notions essentielles ne paraissent pas
quid des cisaillements? déformation ductile.cassante?
du fait que selon les échelles les déformations sont ductiles à cassantes?
que les différentes échelles se complètent

tu n'as pas pensé à suivre 1 structure à toutes les échelles? s'eut été bein je trouve non?

ensuite pourquoi le globe ne serait pas une échelle, avec la croute manteau...
je m'explique : n'y a t-il pas de déformation en profondeur? et ceci apparait sur les aqffleurement mais là encore je trouve que ça n'apparaît pas

attention je ne dis pas que ton choix pour la déf d'échelle n'est pas bonne j ete reproche qu'il n'y en ai pas
on le découvre avec le plan

par ailleur le fait que les notions manque vient peut-e^tre du fait que tu ai choisi un plan échelle
j'avoue que j'aurais abandonné cette optique
trop de redite... et en même temps ne mets pas en avant la comparaisons des information apportées par les différentes échelles

désolée
idem peut-être que je me plante moi!!
donc voilà ! d'autres avis peut-être ?


_________________
Manoo
avatar
Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par Manoo le Mar 26 Mai - 20:05

au tour de Corinne


Déformation : changement de forme d'un corps matériel
Roche : Matériau constitutif de l'écorce terrestre
=> Quelle sont les déformations que peut subir une roche?

I les déformations de l'affleurement
(a chaque fois, petits schéma sur transparent, à localiser sur des cartes)

1. déformation non permanente : élasticité les notions apparaissent ici c'est pas mal
Courbure lithosphère sous le poids d'un corps (ile, inlandsis)
Carte mondiale (scandinavie) j'aime bien l'exemple
comment tu montres que ça bouge?

2. Déformation cassante
Faille,fente...
Carte de France

3. Déformation ductile
Plis, chevauchement...
Carte de France

II les déformations de l'échantillon
Joint systolitique
linéation
Shistosité, foliation

III Les déformations du minéral
Deshydration
Changement du réseau cristallin



Bon, tout ça n'est pas très clair pour moi, je manque de connaissances/données pour les II et III.
Et pis ça fait très catalogue! oui prendre par échelle n'est pas une bonne idée à mon sens mais bon le sujet semble l'imposer donc faut pouvoir se défendre (bon sang, qu'est ce je suis fatiguée...)


Des choses que j'ai pensé/lu, qu'il faudrait intégrer

Le comportement élastico-visco-platique des roches dépend :
nature des roches
Température
pression de confinement
présence de fluide
tout à fait !!!

différentes échelles : on pourrait parler du temps aussi (déformation +/-"rapide")ooui!! aussi

Faut-il parler un peu plus de la déformation en tant que telle (cisaillement pur et simple, déformation continue, homogène etc...) oui je trouve mais comme aboutissement de la partie

ah et puis je vosu conseille le Mattahuer "ce que disent les pierres"
si vous ne pouvez pas le consulter
retenez au moins le nom

_________________
Manoo
avatar
Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par cocotruc le Mar 26 Mai - 20:21

Manoo a écrit:Carte mondiale (scandinavie) j'aime bien l'exemple
comment tu montres que ça bouge?

Présence d'une anomalie négative d'isostasie

Et merci pour le stylolithe!

cocotruc

Messages : 1031
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 46
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par Manoo le Mar 26 Mai - 20:23

cocotruc a écrit:
Manoo a écrit:Carte mondiale (scandinavie) j'aime bien l'exemple
comment tu montres que ça bouge?

Présence d'une anomalie négative d'isostasie

ok!

par contre je ne sais pas ou trouver des cartes... j'en ai déja vu mais je ne sais pas où?
ça peut petre bien dans cette leçon

_________________
Manoo
avatar
Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par cocotruc le Mar 26 Mai - 20:44

POur répondre à Emilie (et non, juré, je ne t'avais pas lu avant Very Happy )

Schistosité/foliation

Ce que j'en ai compris :
Schistosité de fracture : Plans espacés de qq cm
Schistosité de crénulation : Plans espacés de qq mm
Schistosité de flux : Espacement inframilimétrique, orientation préférentiel des minéraux

Foliation : Schistosité de flux dans le cas de roches métamorphique


(fait Ch... il a fallu que je relise mes notes...que je n'aurais pas le jour J...mais bon, je me souvenait bien d'une histoirede métamorphisme...)

cocotruc

Messages : 1031
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 46
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par ange35 le Mar 26 Mai - 20:48

Manoo a écrit:
cocotruc a écrit:
Manoo a écrit:Carte mondiale (scandinavie) j'aime bien l'exemple
comment tu montres que ça bouge?

Présence d'une anomalie négative d'isostasie

ok!

par contre je ne sais pas ou trouver des cartes... j'en ai déja vu mais je ne sais pas où?
ça peut petre bien dans cette leçon

y'en a pas une (enfin, une simplifiée) dans le Pomerol?
avatar
ange35

Messages : 586
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 40
Localisation : Tachkent - Ouzbékistan

http://ouzbeklife.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par *milou* le Mar 26 Mai - 21:05

ok.... Sad Merci Manoo!!!

je pensais que ce plan s'imposait mais effectivement, c peut etre pas le meilleur... à reprendre.... qd j'en aurai le courage!!! peut etre demain aprèm!!!

merci de ton aide!!! toute critique est constructive et il vaut mieux se planter maintenant qu'à l'oral...
avatar
*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par *milou* le Jeu 28 Mai - 10:46

Bon... me revoilà!!!! plus motivée! plus "forte" avec un nouveau plan!!!

voici le début:

Les déformations des roches à différentes échelles



intro : *** transparent avec coupe dans les Alpes (Caron p147) à comparer avec une coupe dans une structure tabulaire, horizontale.

Lorsqu’on observe ces 2 coupes, « avant/après », on remarque un ensemble de transformations géométriques dû à des contraintes : ce sont des déformations.

Ces déformations affectent tout un ensemble de roches : sédimentaires, cristallines, métamorphiques, etc.

Quels sont les différents types de déformations ? A quelle(s) échelle(s) peut on les observer ?

Les déformations affectant les roches se déroulent sur des milliers et millions d’années, et sont donc imperceptibles à l’œil humain.

L’évaluation d’une déformation doit donc passer par la comparaison d’un état initial et d’un état final.

La géométrie initiale est souvent peu connue, mais on peut la retrouver en analysant des objets analogues, ou grâce à des modélisations.

Nous étudierons ces déformations, toutes ayant pour origine la tectonique des plaques, dans les 3 principaux contextes de cette dernière :

I. Des déformations en extension

dues à un mouvement de divergence entre 2 plaques.

1° à l’échelle crustale (103 à 105 m)

a) caractérisation de la déformation

*** : carte : fossé rhénan ; diapo d’un rift et transparent avec diagramme en 3D.

On observe un rift : la lithosphère est déformée en blocs basculés, séparés par des failles listriques.

A l’origine, couches horizontales (stratification horizontale).

La déformation est passée par un amincissement de la lithosphère, ayant entraîné sa rupture en plrs endroits.

On remarque que les fractures concernent la partie supérieure de la lithosphère, et qu’en profondeur la déformation est différente. Pourquoi ?

b) le comportement mécanique de la lithosphère

*** transparent avec diagramme de Byerlee fig sur différents comportements rhéologiques (p150-151 du Caron)

C’est un modèle de variation de la rhéologie en fonction de la profondeur.
On constate que les roches ont un comportement qui dépend de leurs propriétés intrinsèques (élasticité, viscosité, etc.) et des propriétés extrinsèques (profondeur et température).
Cette observation peut être faite à toutes les échelles : affleurements, roches, etc.

2° à l’échelle de l’affleurement (103 m)

*** diapo d’une faille dans des couches sédimentaires (vers lyon y’en a une avec la couche d’argiles bleues, bien facile à identifier)

Avant : couches horizontales.
Maintenant : faille ayant décalé les couches.

*** dessiner rapido sur Transparent le dessin du Caron p190 pour montrer rejet et miroir de faille.

*** diapo : affleurement calcaire du Trias avec boudinage

ð (euh alors moi je ne connaissais pas ce terme donc je mets en sa définition et son commentaire : déformation microtectonique qui consiste en une rupture d'un banc rocheux, en panneaux allongés disjoints, en réponse à un effort d'extension appliqué parallèlement à la surface du banc : l'allongement se fait alors par ouverture de fentes orientées perpendiculairement à la direction d'allongement (c'est donc une déformation "discontinue").
Cela concerne des couches de roches "compétentes", c'est-à-dire refusant de s'écraser, intercalées entre d'autres couches "incompétentes" qui acceptent de s'étirer de façon "continue" (sans ouverture de discontinuités), par le processus de la schistosité.


Les panneaux rocheux dépourvus de schistosité (ici vus en coupe transversale) sont séparés par des bandes calcitiques qui ont cristallisé dans les espaces libérés par le tronçonnement du banc : ceci atteste d'une déformation en étirement selon une direction gauche - droite (ici N-S).
Les lits marneux, moins compétents, se sont étirés de façon "continue" par la création d'une schistosité


Ce boudinage peut être illustré à une autre échelle…

3°) à l’échelle d’un fossile (10 -3 m)

*** photo de belemnite tronçonnée

Les rostres de Bélemnites, que l'on rencontre fréquemment dans les calcaires argileux du Jurassique (surtout dans le Lias moyen dauphinois), sont formés de calcite. Ils sont beaucoup moins déformables que la pâte de la roche qui les héberge. Pour s'adapter à l'étirement de cette dernière ils se sont en général fragmentés en tronçons et les vides ouverts entre ces derniers se sont remplis de calcite.
C'est un cas particulier du phénomène de "
boudinage".


II. Des déformations en compression

Dues à des mouvements de convergence des plaques lithosphériques.


1° à l’échelle crustale


*** diapo : chevauchements et nappes dans les Alpes

on assiste ici à un raccourcissement et à un épaississement de la structure d’origine et on peut mesurer l’intensité de la déformation en mesurant le raccourcissement. Il y a eu déplacement de la croûte.

Ici aussi, on remarque que le comportement des roches dépend de différentes conditions (cf diagramme de Byerlee)

*** fig 123 du Caron
étagement des structures : structures cassantes en zones externes, plus souples ensuites (plis) encore plus souples dans les zones internes (schistosités, linéations).

ð à un moment donné, la déformation des roches conduit à des structures de style différent en fonction du niveau auquel elles se forment.


2° à l’échelle de l’affleurement

*** diapo pli de Sassenage

ð observation d’un pli faille inverse.
A l’origine, dolomies horizontales.
Déformation accommodant un raccourcissement dont on peut mesurer la direction (direction du pli N/E donc raccourcissement E/W) et l’intensité (grande intensité car faille a suivi le pli).

3° à l’échelle d’une roche

*** échantillon schiste.

Déformation de la roche selon un plan et une direction déterminés. Réparties dans la masse de l’echantillon. Débit mécanique de la roche en feuillets parallèles.

La schistosité est fréquemment marquée par une orientation préférentielle des minéraux. Au cours de la déformation, différents mécanismes intra ou intercristallins peuvent coucourir à la réalisation de cette orientation préférentielle.


4° à l’échelle d’un cristal (10 -5 m)



*** lame mince : observation d’une queue de cristallisation


la déformation est intracristalline ou intercristalline.
Elle se fait par fluage de la matière, en réponse à des mécanismes de dissolution/cristallisation.


3. Des déformations décrochantes

a – à l’échelle crustale

*** : schémas de bassins en pull-part
déformations des plutons granitiques le long du décrochement sud-armoricain

Observations de structures en fleurs positives et négatives !!!

(mdr !!! je ne savais pas ce que c’était et en cherchant sur le web suis tombée sur le forum !!!) donc copier coller de Cattina : correspond à un groupement de plis et de failles décrochantes, ces dernières étant à fort pendage et convergeant vers le bas.
a. négative (normale et décrochante) en contexte transtensif (coin effondré), le plus souvent dans les marges continentales transformantes.
b. positive (inverse et décrochante) en contexte transpressif de collision ou de frontières de plaques décrochantes déterminant un coin expulsé.
La génèse de structures en fleurs positives, les plus fréquentes, implique l'existence en profondeur d'un niveau de décollement, soit dans une pile sédimentaire (en France, le Trias salifère, ou le Carbonifère houiller), soit à la base de la croûte (Pyrénées), soit à la base de la lithosphère mantellique."


b – à l’échelle de l’affleurement

*** échantillons et à défaut photos de roches avec : stries, fentes en échelons

stylolithes. Roche déformée, cisaillée et recristallisation à l’intérieur.

c – à l’échelle d’une roche

*** localiser une carte au 1/50 000ème des mylonites et demander un echantillon.

Roches deformées, écrasées, lors d’un mouvement de coulissage.

d – à l’échelle d’un fossile (tiroir, si ya le temps..)

trilobite déformé

e- à l’échelle d’un cristal

déformation queue de cristallisation


conclusion : schéma bilan au tableau avec les 3 gds types de déformations et les 3 grandes échelles.

Ouverture sur l’étude des déformations pour reconstituer l’histoire géol d’une région.

voilà!!! j'avoue que je ne me suis pas sentie à l'aise avec ce plan, suggéré l'an passé par notre formateur préféré (Laughing ) mais il a l'avantage de sortir des sentiers battus.
en revanche je trouve qu'il est trop descriptif.... pas vraiment de fil conducteur... bref j'ai pas trop reussi à me l'approprier... ma 3ème partie est speed car j'ai appris mes dates d'oral entre temps et donc fo que j'accélère grandement la cadence!!!

est-ce que ce plan va mieux selon vous??

Merci!


Dernière édition par milou_svt le Jeu 28 Mai - 13:27, édité 4 fois
avatar
*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par Manoo le Jeu 28 Mai - 15:15

bon finalement j'ai rapidement jeté un oeil
commentaires plus circonstanciés ce WE ok?


c'est mieux
mais fait gaffe il faut parler surtout des déformations pour arriver aux types de contraintes

n'oublie pas à la fin de loger les contraintes principales et de trouver leur sens sur une cartes par ex une roches etc...

j'y reviendrai

à+

_________________
Manoo
avatar
Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par Manoo le Jeu 28 Mai - 15:53

ah et puis y a pas que la croute qui se déforme! la lithosphère alors?

_________________
Manoo
avatar
Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par Manoo le Ven 29 Mai - 12:14

milou_svt a écrit:
Les déformations des roches à différentes échelles
intro : *** transparent avec coupe dans les Alpes (Caron p147) à comparer avec une coupe dans une structure tabulaire, horizontale.
Lorsqu’on observe ces 2 coupes, « avant/après », on remarque un ensemble de transformations géométriques dû à des contraintes : ce sont des déformations. pars plutôt d'une carte et d'un affleurement...
Ces déformations affectent tout un ensemble de roches : sédimentaires, cristallines, métamorphiques, etc. montre le!
Quels sont les différents types de déformations ? A quelle(s) échelle(s) peut on les observer ? ce sont des questions! pas des problèmes ! va plutôt chercher ce que leurs études apportent
Les déformations affectant les roches se déroulent sur des milliers et millions d’années, et sont donc imperceptibles à l’œil humain. ça fait partie du développement! ne le dis pas ici
L’évaluation d’une déformation doit donc passer par la comparaison d’un état initial et d’un état final. ok
La géométrie initiale est souvent peu connue, mais on peut la retrouver en analysant des objets analogues, ou grâce à des modélisations.
Nous étudierons ces déformations, toutes ayant pour origine la tectonique des plaquespresque toutes, (profondeur et surcharge non tectonique), dans les 3 principaux contextes de cette dernière :

I. Des déformations en extension

dues à un mouvement de divergence entre 2 plaques. ne précise pas que ce sont des plaque surtout que ce n'est pas forcément vrai! (effondrement d'un volcan par exemple c'est de la tectonique mais pas lié à 2 plaques qui s'éloignent)

1° à l’échelle crustale (103 à 105 m) gros soucis ! je comprends mieux maintenant! tu parles d'échelle crustale et tu évoque le comportement de la lithosphère!

a) caractérisation de la déformation

*** : carte : fossé rhénan ; diapo d’un rift et transparent avec diagramme en 3D.
On observe un rift : la lithosphère est déformée en blocs basculés, séparés par des failles listriques.
A l’origine, couches horizontales (stratification horizontale).
La déformation est passée par un amincissement de la lithosphère, ayant entraîné sa rupture en plrs endroits.
On remarqueque les fractures concernent la partie supérieure de la lithosphère, et qu’en profondeur la déformation est différente. Pourquoi ?

b) le comportement mécanique de la lithosphère

*** transparent avec diagramme de Byerlee fig sur différents comportements rhéologiques (p150-151 du Caron)
C’est un modèle de variation de la rhéologie en fonction de la profondeur.
On constate que les roches ont un comportement qui dépend de leurs propriétés intrinsèques (élasticité, viscosité, etc.) et des propriétés extrinsèques (profondeur et température).
Cette observation peut être faite à toutes les échelles : affleurements, roches, etc.

2° à l’échelle de l’affleurement (103 m)

*** diapo d’une faille dans des couches sédimentaires (vers lyon y’en a une avec la couche d’argiles bleues, bien facile à identifier)
Avant : couches horizontales.
Maintenant : faille ayant décalé les couches. tu peux faire un transparent dynamique
*** dessiner rapido sur Transparent le dessin du Caron p190 pour montrer rejet et miroir de faille. une photo est mieux non? + un schéma
*** diapo : affleurement calcaire du Trias avec boudinage
ð (euh alors moi je ne connaissais pas ce terme donc je mets en sa définition et son commentaire : déformation microtectonique qui consiste en une rupture d'un banc rocheux, en panneaux allongés disjoints, en réponse à un effort d'extension appliqué parallèlement à la surface du banc : l'allongement se fait alors par ouverture de fentes orientées perpendiculairement à la direction d'allongement (c'est donc une déformation "discontinue").Cela concerne des couches de roches "compétentes", c'est-à-dire refusant j'aime pas bcp ce genre de personnifocation des objets mais c'est peut-être perso je sais pas de s'écraser, intercalées entre d'autres couches "incompétentes" qui acceptent de s'étirer de façon "continue" (sans ouverture de discontinuités), par le processus de la schistosité.
Les panneaux rocheux dépourvus de schistosité (ici vus en coupe transversale) sont séparés par des bandes calcitiques qui ont cristallisé dans les espaces libérés par le tronçonnement du banc : ceci atteste d'une déformation en étirement selon une direction gauche - droite (ici N-S).
Les lits marneux, moins compétents, se sont étirés de façon "continue" par la création formation!d'une schistosité

Ce boudinge put être illustré à une autre échelle…

3°) à l’échelle d’un fossile (10 -3 m)

*** photo de belemnite tronçonnée
Les rostres de Bélemnites, que l'on rencontre fréquemment dans les calcaires argileux du Jurassique (surtout dans le Lias moyen dauphinois), sont formés de calcite. Ils sont beaucoup moins déformables que la pâte de la roche qui les héberge. Pour s'adapter à l'étirement de cette dernière ils se sont en général fragmentés en tronçons et les vides ouverts entre ces derniers se sont remplis de calcite.
C'est un cas particulier du phénomène de "
boudinage".

mon soucis!! c'est que le boudinage se retrouve aussi à l'échelle minéral en contexte de compression! mais c'est bien de l'extension et c'est un aspect qui manque dans ta leçon... pourquoi à ton avis ? explique le et l'aspect manquant de ta leçon apparaîtra clair

II. Des déformations en compression

Dues à des mouvements de convergence des plaques lithosphériques.

1° à l’échelle crustale
*** diapo : chevauchements et nappes dans les Alpes
on assiste ici à un raccourcissement et à un épaississement de la structure d’origine et on peut mesurer l’intensité de la déformation en mesurant le raccourcissement. Il y a eu déplacement de la croûte.
Ici aussi, on remarque que le comportement des roches dépend de différentes conditions (cf diagramme de Byerlee)
*** fig 123 du Caron
étagement des structures : structures cassantes en zones externes, plus souples ensuite (plis) encore plus souples dans les zones internes (schistosités, linéations). pas mal mais remplace souple par ductile
ð à un moment donné, la déformation des roches conduit à des structures de style différent en fonction du niveau auquel elles se forment.

2° à l’échelle de l’affleurement
*** diapo pli de Sassenage
ð observation d’un pli faille inverse.
A l’origine, dolomies horizontales.
Déformation accommodant un raccourcissement dont on peut mesurer la direction (direction du pli N/E donc raccourcissement E/W) et l’intensité (grande intensité car faille a suivi le pli).

3° à l’échelle d’une roche
*** échantillon schiste.
Déformation de la roche selon un plan et une direction déterminés. Réparties dans la masse de l’echantillon. Débit mécanique de la roche en feuillets parallèles.
La schistosité est fréquemment marquée par une orientation préférentielle des minéraux. Au cours de la déformation, différents mécanismes intra ou intercristallins peuvent concourir à la réalisation de cette orientation préférentielle.

4° à l’échelle d’un cristal (10 -5 m)

*** lame mince : observation d’une queue de cristallisation
la déformation est intracristalline ou intercristalline.
Elle se fait par fluage de la matière, en réponse à des mécanismes de dissolution/cristallisation. ==> comment cela se remarque-t-il au microscope? prenons l'exemple du quartz?

3. Des déformations décrochantes

a – à l’échelle crustale
*** : schémas de bassins en pull-part
déformations des plutons granitiques le long du décrochement sud-armoricain
Observations de structures en fleurs positives et négatives !!!
attention cependant ces structures en fleurs négatives ou positives sont respectivement liées à de la divergence ou convergence au sein d'un pull apart
(mdr !!! je ne savais pas ce que c’était et en cherchant sur le web suis tombée sur le forum !!!) donc copier coller de Cattina : correspond à un groupement de plis et de failles décrochantes, ces dernières étant à fort pendage et convergeant vers le bas.
a. négative (normale et décrochante) en contexte transtensif (coin effondré), le plus souvent dans les marges continentales transformantes.
b. positive (inverse et décrochante) en contexte transpressif de collision ou de frontières de plaques décrochantes déterminant un coin expulsé.
La génèse de structures en fleurs positives, les plus fréquentes, implique l'existence en profondeur d'un niveau de décollement, soit dans une pile sédimentaire (en France, le Trias salifère, ou le Carbonifère houiller), soit à la base de la croûte (Pyrénées), soit à la base de la lithosphère mantellique."

ce serait bein de parler des grandes zones de cisaillement à toutes les échelles (les failles et les roches que l'on y trouve ainsi que ce que l'on voit au microscope

b – à l’échelle de l’affleurement
*** échantillons et à défaut photos de roches avec : stries, fentes en échelons
stylolithes. Roche déformée, cisaillée et recristallisation à l’intérieur.

c – à l’échelle d’une roche
*** localiser une carte au 1/50 000ème des mylonites et demander un echantillon.
Roches deformées, écrasées, lors d’un mouvement de coulissage.

d – à l’échelle d’un fossile (tiroir, si ya le temps..)
trilobite déformé

e- à l’échelle d’un cristal
déformation queue de cristallisation


conclusion : schéma bilan au tableau avec les 3 gds types de déformations et les 3 grandes échelles.
Ouverture sur l’étude des déformations pour reconstituer l’histoire géol d’une région.

mon soucis c'est que (tu le dis) c'est descriptif?
pourquoi étudions nous les déformations?
et des aspects que l'on a avec ces histoires d'échelles par exemple dans un plis à l'intrado c'est de la compression à l'extrado de la distension
dans une roche en compression il y a des structures en déformation compressive et distensive
dans un même échantillon on trouve de la déformation ductile ou compressive selon les échelles.

désolée j'ai aussi du mal avec ce plan... je ne sais pas comment t'orienter sans te perdre

je trouve qu'il faudrait plutôt orienter le plan en montrant que suivant les échelles d'observation, on a des déformation de différents types ou au contraire similaire
de même ça change suivant certains paramètres et notamment le type de matériau
etc...

j'y réfléchis et essaie de trouver une trame possible


Merci!

_________________
Manoo
avatar
Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par *milou* le Ven 29 Mai - 12:48

pffff ben c'est le plan et les idées proposées par notre formateur préféré de l'an passé.... j'ai eu du mal à me l'approprier...

je reviens dessus taleur!!!

merci Manoo
avatar
*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par Manoo le Ven 29 Mai - 13:08

ben le truc c'est que je pense qu'il devait avoir une idée en tête mais le truc c'est le candidat qui a proposé sa leçon devais avoir une vision des choses correspondait à son plan mais ta vision à toi n'est pas la même donc tu ne vois pas forcément ce qu'il voulait y mettre

_________________
Manoo
avatar
Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: les déformations des roches à différentes échelles (CAPES ext)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum