Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Mar 24 Fév - 12:34

Voici donc un sujet aimablement proposé par Cattina pour me (et vous!) remotiver...

voici donc les résultats d'un brainstorming de 30 minutes... je ne veux pas commencer le plan sans avoir toutes les clés en main... j'espère qu'on sera plrs à bosser dessus!! Smile

Relations interspécifiques: => relations entre plusieurs individus d'espèces différentes, dont l'action de l'un entraine un impact sur l'autre ou les autres.
evolution: ensemble des bouleversements au fur et à mesure du temps te des générations.

Considérons 2 individus; plrs possibilités:

La relation interspécifique est


  • bénéfique aux 2 => SYMBIOSE
ex: lichens; relations plantes insectes, etc


  • bénéfique à l'un sans nuire à l'autre => commensalisme ex orchidées



  • bénéfique à l'un en nuisant à l'autre => PREDATION ET PARASITISME MALADIES, etc
    ex: carnivores / herbivores; ténia et nous, virus, bactérie et defense immunitaire



  • bénéfique à aucun des 2 => COMPETITION ex mollusques du littoral.



tout ceci a des conséquences:

symbiose => aide à la conquete du milieu terrestre avec les mycorhizes; aide nutrition minérale; lutte contre parasites (fourmis /myrmécophiles) mais perte de capacité repro (lichens, champignon ou algues plu indepdt)

parasitisme: pour le parasite: il faut utiliser les ressources de l'hote sans le tuer
pour le parasité: faut se débarrasser du parasite

prédation: pour le prédateur: mise en place de stratégies, anatomie: griffes, dents.
pour la proie: strategies: vie en troupeau, mimétisme, fuite

compétition => modèle de la reine rouge, course aux armements

tout ceci, motivé par la selection naturelle.

selection naturelle: les individus les plus aptes survivent, et leurs caractéristiques sont "selectionées" au cours du temps...

attention, tout ce que j'ai ecrit est très finaliste, mais ce sera tourné autrement en rédaction, j'en ai conscience!!! c'est juste que c'est plus simple comme ca!!

question: modèle de la reine rouge: juste pour compet ou aussi pour parasitisme???

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Mar 24 Fév - 12:59

ah oui en prenant ma douche j'ai réalisé que j'avais grandement squizzé une partie du sujet:

selection naturelle => au niveau des especes, individus, cellulaire, allèles... et je pense mettre un petit coup de genetique des pops la dedans...

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Carinette le Mar 24 Fév - 13:18

j'ai pas vraiment bien réfléchi a la lecon mais un truc m'est venu a l'esprit: apres tu en fais ce que tu veux!

A l'échelle de la population, tu peux mettre aussi l'exemple de la phalene du bouleau (noire, et grise ou blanche, tiens?? :gne: )
en relation avec une autre espece prédatrice : les oiseaux.
Ici la pression de sélection=les oiseaux et donc c'est une relation interspécifique qui a un impact et un role sur l'évolution d'une population.

Carinette

Messages : 168
Date d'inscription : 17/09/2008
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Cattina le Mar 24 Fév - 13:45

Bien sûr, génét des pops obligatoire !!

Reine rouge : pour tout ce qui est coévolution, compét, symbiose, parasitisme...

J'ai pas réfléchi à un plan, mais je pense que tu es bien partie avec ce listing...

A suivre ?

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Marie B. le Mar 24 Fév - 13:53

j'évoquerais l'endosymbiose des mitos et des plastes.... bien que ca soit à la limite sujet peut-etre....
je ne sais pas trop s'il faut le mettre en intro ou dans la partie symbiose ou en ouverture mias ca me semble important....

Marie B.

Messages : 929
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 36
Localisation : toulouse

http://photosprofsvt.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par ange35 le Mar 24 Fév - 14:40

ben, sans l'endosymbiose des mito/chloro, on serait tous restait au stade 'procaryote'

ange35

Messages : 586
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 38
Localisation : Tachkent - Ouzbékistan

http://ouzbeklife.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Cattina le Mar 24 Fév - 15:47

On serait tous restES Wink

Pas taper lol!

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Davidus le Mar 24 Fév - 16:25

Cattina a écrit:On serait tous restES Wink

Pas taper lol!

On serait tous restÉS Wink
(et oui, sous linux la touche majuscule, elle marche aussi pour les accents Razz )

Davidus

Messages : 627
Date d'inscription : 27/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par ange35 le Mar 24 Fév - 16:33

...si vous étiez levés depuis 4h du matin...

ange35

Messages : 586
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 38
Localisation : Tachkent - Ouzbékistan

http://ouzbeklife.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Mar 24 Fév - 18:55

Arrêtez de vous disputer sur ma leçon! cinon jeu vou parl com mais élèv é las vou alé fer une crys deux correctionîte aigue!!!!
Carinette, tkt les phalènes étaient prévues!! ok avec toi!!!
Cattina, je te mijote ca taleur!!!
Marie, excellente idée l'endosymbiose!! ca m'avait meme pas affleurée!! je le mettrais dès l'intro.

A toute les "jeuns"!!

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Cattina le Mar 24 Fév - 19:03

Mdr, Emilie, c'est "effleurée", pas "affleurée", t'es pas un peu atteinte de géologite toi ??? :rire:

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Mar 24 Fév - 19:08

mdr!! faute de frappe m'dame!! alors si je tape Affleurée au lieu de Effleurée... en toute inconscience... effectivement.... geologite aigue!!!

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Mar 24 Fév - 21:28

Voilà ayé!!!!!
Alors:
1) la fin est baclée car j'ai méga faim!
2) j'ai eu un soucis sur la relation entre insectes et plantes... puisque g defini la symbiose comme association durable du coup ca me chiffonne de les mettre là...
3) n'hésitez pas à modifier, améliorer, compléter, critiquer (mais en douceur je suis sensible!!)

voici le bébé:

Le rôle des relations interspécifiques dans l’évolution

Intro : les relations interspécifiques se définissent comme les relations existant entre différentes espèces vivantes. Ces relations sont telles que l’action d’un individu d’une espèce, entraîne un impact sur un individu d’une autre espèce. Ces relations existent entre des espèces très différents, comme entre végétaux et eumycètes ; bactéries et végétaux, végétaux et métazoaires, etc.

Ces relations sont multiples et nous considèrerons ici qu’elles ont lieu entre 2 individus :

- soit celle relation est bénéfique pour les 2 individus (symbiose)
- soit 1 individu profite de l’autre sans lui nuire (commensalisme)
- soit 1 individu profite de l’autre en nuisant à sa survie (prédation, parasitisme)
- soit les 2 individus ne tirent aucun bénéfice de cette relation. (compétition)

L’évolution est définie comme l’ensemble des bouleversements accumulés au cours de générations par les individus. Elle peut aboutir à l’évolution d’une espèce (anagenèse) ou à la séparation entre 2 lignées (cladogenèse).

En quoi les relations interspécifiques sont-elles un moteur dans l’évolution ?

I) Le rôle des relations à bénéfices reciproques dans l’évolution

1°) Un fait majeur dans l’évolution : l’endosymbiose.

1 Ga => internalisation d’une bactérie par une autre. => cellule eucaryote, avec mitochondries.
Puis endosymbiose d’une cyanobactérie => cellule eucaryote végétale.
Mitochondries et chloroplastes apportent de l’energie à la cellule et participent ainsi au métabolisme.
Ont permis la pluricellularité.

2°) la symbiose

La symbiose se définit comme une relation durable entre organismes, à bénéfices réciproques.

Ex : mycorhizes : association de champignons (ascomycètes généralement) avec des végétaux.
Bénéfices réciproques : le champignon est hétérotrophe, le végétal le fournit donc en sucres.
Le champignon augmente la surface d’échange des racines et améliore la nutrition hydrominérale du végétal.
Cette association a permis la conquête du milieu terrestre au Silurien.

Lichens : association champignon algue ou cyanobactérie. On trouve des lichens dans tous les milieux et à toutes les altitudes. => gde capacité d’adaptation.

3°) la « coopération »

insectes et angio ; ex : abeilles et orchidées.

4°) la sélection naturelle

La selection naturelle est la reproduction différentielle des individus les plus aptes à survivre dans un milieu donné. Ainsi les caractères permettant leur survie sont « sélectionnés » au cours du temps.
Elle agit également comme un moteur dans l’évolution. Cf partie suivante.

II) Le rôle de la prédation et du parasitisme dans l’évolution

1°) définition de ces relations
prédation : un organisme tue l’autre pour s’en nourrir. Ex : Lions et gazelle ??
parasitisme : un organisme utilise les ressources de l’autre dans entraîner de mort immédiate.
Ex : ténia et l’homme ; sorgho et mil et striga.

2°) conséquences de ces relations
 les proies développent des stratégies de défense face aux prédateurs : vitesse de fuite ; mimétisme (ex : papillon mimétisme batésien avec monarque, toxique ; mouches rayées jaune et noir car synonyme de danger pour prédateurs, etc) ; vie en troupeau ;
 les prédateurs développent des stratégies (toile de l’araignée, trou du fourmillon, etc) et ont des dispositifs anatomiques : dents, griffes, etc.

de même, les « parasités » développent une réponse immunitaire contre les parasites et les parasites, de nouvelles stratégies d’invasion (cercaires, etc)

Attention, ne voir aucun finalisme !!!!
Ces caractéristiques sont apparues « au hasard » dans l’évolution, suite à une ou plusieurs mutations. Elles ont conféré un avantage sélectif à l’individu qui les portait et qui les a transmis à se descendance.

Ex : phalène du bouleau :
Avant industrialisation, blanches, de la même couleur que le lichens sur les arbres, étaient moins consommées par les oiseaux (prédateurs) car moins visibles. Puis avec industrialisation : lichens disparaissent, tronc noirs => consommation préférentielle des phalènes blanches ; sélection naturelle des noires…

Ainsi on assiste à une véritable course au armements entre ces individus/espèces.
Modèle de la Reine rouge.

III) le rôle de la compétition dans l’évolution

1° definition
2 individus sont en compétition si même niche écologique. 2 conséquences : chacun réduit sa niche ; ou « combat ».
2°) conséquences
ici aussi, courses aux armements
ou changement d’habitât ex bullins.

IV) Conséquences de ces relations et de la sélection naturelle

Sélection d’individus porteurs de gènes et d’allèles => modification de la fréquence génotypique et de la fréquence allénique au sein des populations.
 bouleversements à l’échelle moléculaire, donc répercutions sur échelle macro et sur l’espèce en général => évolution.

Conclusion : les relations interspécifiques ont donc un rôle évolutif sur les espèces concernées, auquel s’ajoute la sélection naturelle. D’autres mécanismes interviennent, comme la dérive génétique.


Dernière édition par milou_svt le Ven 29 Mai - 22:02, édité 1 fois

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Mar 24 Fév - 21:33

je précise que j'ai fait ce sujet pour réviser l'ecrit et non l'oral... du coup les titres sont pas géniaux et ya pas les illustrations que je ferais... mais bon je voulais me concentrer sur les connaissances à mettre, + que la forme...

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Julie le Mer 25 Fév - 0:13

Les associations entre insectes et angiospermes durent depuis 110 millions d'années, à peu de choses près. On peut dire que ce sont des relations durables.

Julie

Messages : 989
Date d'inscription : 23/09/2008
Age : 39
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Marie B. le Mer 25 Fév - 9:22

milou_svt a écrit:

Le rôle des relations interspécifiques dans l’évolution

Intro : les relations interspécifiques se définissent comme les relations existant entre différentes espèces vivantes. Ces relations sont telles que l’action d’un individu d’une espèce, entraîne un impact sur un individu d’une autre espèce. Ces relations existent entre des espèces très différents, comme entre végétaux et eumycètes ; bactéries et végétaux, végétaux et métazoaires, etc.

Ces relations sont multiples et nous considèrerons ici qu’elles ont lieu entre 2 individus :

- soit celle relation est bénéfique pour les 2 individus (symbiose)
- soit 1 individu profite de l’autre sans lui nuire (commensalisme)
- soit 1 individu profite de l’autre en nuisant à sa survie (prédation, parasitisme)
- soit les 2 individus ne tirent aucun bénéfice de cette relation. (compétition)

L’évolution est définie comme l’ensemble des bouleversements accumulés au cours de générations par les individus. Elle peut aboutir à l’évolution d’une espèce (anagenèse) ou à la séparation entre 2 lignées (cladogenèse).

En quoi les relations interspécifiques sont-elles un moteur dans l’évolution ?

I) Le rôle des relations à bénéfices reciproques dans l’évolution

1°) Un fait majeur dans l’évolution : l’endosymbiose.

1 Ga => internalisation d’une bactérie capable de respiration par une autre. => cellule eucaryote, avec mitochondries.
Puis endosymbiose d’une cyanobactérie => cellule eucaryote végétale photosynthétique.
Mitochondries et chloroplastes apportent de l’energie à la cellule et participent ainsi au métabolisme.
Ont permis la pluricellularité.

2°) la symbiose

La symbiose se définit comme une relation durable entre organismes, à bénéfices réciproques.

Ex : mycorhizes : association de champignons (ascomycètes généralement) avec des végétaux.
Bénéfices réciproques : le champignon est hétérotrophe, le végétal le fournit donc en sucres.
Le champignon augmente la surface d’échange des racines et améliore la nutrition hydrominérale du végétal.
Cette association a permis la conquête du milieu terrestre au Silurien.

Lichens : association champignon algue ou cyanobactérie. On trouve des lichens dans tous les milieux et à toutes les altitudes. => gde capacité d’adaptation.

3°) la « coopération »

insectes et angio ; ex : abeilles et orchidées.

4°) la sélection naturelle

La selection naturelle est la reproduction différentielle des individus les plus aptes à survivre dans un milieu donné. Ainsi les caractères permettant leur survie sont « sélectionnés » au cours du temps.
Elle agit également comme un moteur dans l’évolution. Cf partie suivante.

II) Le rôle de la prédation et du parasitisme dans l’évolution

1°) définition de ces relations
prédation : un organisme tue l’autre pour s’en nourrir. Ex : Lions et gazelle ??
parasitisme : un organisme utilise les ressources de l’autre dans entraîner de mort immédiate.
Ex : ténia et l’homme ; sorgho et mil et striga.

je me demande si tu ne pourrais pas aussi parler des virus ici.... pas "vivant" mais évolutif, pour l"évolution tu as l'adaptation à de nouveaux hotes....je ne suis pas sûre de mon coup là-dessus,à critiquer par les autres svp....

2°) conséquences de ces relations
 les proies développent des stratégies de défense face aux prédateurs : vitesse de fuite ; mimétisme (ex : papillon mimétisme batésien avec monarque, toxique ; mouches rayées jaune et noir car synonyme de danger pour prédateurs, etc) ; vie en troupeau ;
 les prédateurs développent des stratégies (toile de l’araignée, trou du fourmillon, etc) et ont des dispositifs anatomiques : dents, griffes, etc.

de même, les « parasités » développent une réponse immunitaire contre les parasites et les parasites, de nouvelles stratégies d’invasion (cercaires, etc)

Attention, ne voir aucun finalisme !!!!
Ces caractéristiques sont apparues « au hasard » dans l’évolution, suite à une ou plusieurs mutations. Elles ont conféré un avantage sélectif à l’individu qui les portait et qui les a transmis à se descendance.

Ex : phalène du bouleau :
Avant industrialisation, blanches, de la même couleur que le lichens sur les arbres, étaient moins consommées par les oiseaux (prédateurs) car moins visibles. Puis avec industrialisation : lichens disparaissent, tronc noirs => consommation préférentielle des phalènes blanches ; sélection naturelle des noires…

Ainsi on assiste à une véritable course aux armements entre ces individus/espèces.
Modèle de la Reine rouge.

III) le rôle de la compétition dans l’évolution

1° definition
2 individus sont en compétition si même niche écologique. 2 conséquences : chacun réduit sa niche ; ou « combat ».
2°) conséquences
ici aussi, courses aux armements=> exemple des pinsons de darwin
ou changement d’habitât ex bullins.

IV) Conséquences de ces relations et de la sélection naturelle

Sélection d’individus porteurs de gènes et d’allèles => modification de la fréquence génotypique et de la fréquence allénique au sein des populations.
 bouleversements à l’échelle moléculaire, donc répercutions sur échelle macro et sur l’espèce en général => évolution.

Conclusion : les relations interspécifiques ont donc un rôle évolutif sur les espèces concernées, auxquelles s’ajoutent la sélection naturelle. D’autres mécanismes interviennent, comme la dérive génétique.

voilà ce qui m'est venu à première lecture après une nuit difficile. pour le plan, je n'aurais pas forcément fait comme ca, inversion de parties peut-être, mais comme c'est pour réviser l'écrit je n'ai rien mis là-dessus, surtout que je n'ai pas le temps de faire une proposition correcte lol

Marie B.

Messages : 929
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 36
Localisation : toulouse

http://photosprofsvt.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Mer 25 Fév - 13:17

ok!!! merci pour les précisions!

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Cattina le Mer 25 Fév - 13:56

Bon, je commence par le contenu. OK avec ce que tu dis, pas d'erreurs scientifiques.

Il manque juste l’ammensalisme, quand les deux espèces ne se nuisent pas mais ne s’aportent pas d’avantage... Zut, j’ai pas d’ex. Mais ça n’aura pas de rôle dans l’évol, je pense... Tu peux quand même le citer...

Par contre... pour ce qui est du plan... Ca laisse à désirer... Il y a des choses que je n'arrive pas à comprendre, notamment, pourquoi commencer le I par l'endosymbiose, pourquoi le finir par la sélection naturelle ? Ca fait un peu "bon, je vais le mettre là, ça sera fait"... Et pourquoi ce IV ? Là, soit tu dois plus développer pour qu'on comprenne, soit tu dois le réinsérer dans les autres parties...

Emilie, là, tu décris, tu ne fais pas des sciences... Observer, poser des problèmes, argumenter, répondre, expliquer... C'est ce qu'on attend. Là, tu décris, tu racontes des histoires... Ca ne suffit pas même si le contenu est là... Tu vois ce que je veux dire ?

Je reviendrai dans l'am pour essayer de te guider, afin que tu améliorees tout ça, ok ?

Mais pose toi des questions simples : quelles sont les relations ? (ok, ça tu l'as fait) quels sont leurs rôles (dans le sens, ne peut-on pas les regrouper selon leur action dans l'évolution ?) ? Est-ce du court ou du long terme ? D'ailleurs, peut être les deux, et pas même action... Action sur quoi ? (ça c'est ton IV si j'ai bien compris, mais pas assez mis en avant...) ... OK ?

Tu retentes ???

Courage !!!

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Manoo le Ven 29 Mai - 18:09

Emilie!!! à refaire!

désolée c'est pas pour te stresser mais il faut aussi te perfectionner dans les plans pour gagner de la rigueur
il serait bein que tu te penches sur une leçon à fond et que tu la paufine au max (mais il me semble que c'est ce que tu fais déja avec les leçons de géol)

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Ven 29 Mai - 21:29

lol mais elle est partout celle la!!!!! Laughing

moi qui espérais qu'on allait vite l'oublier parce que pas envie de recommencer!!!

non mais j'en ai longuement parlé avec Cattina et vous avez raison...
moi je veux faire tout plein de leçons, vite! vite! et ça sert à rien!!!

je vais donc reprendre un peu tout ce que j'ai laissé... "en plan"... lol!

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Ven 29 Mai - 22:34

Le rôle des relations interspécifiques dans l’évolution

Intro : les relations interspécifiques se définissent comme les relations existant entre différentes espèces vivantes. Ces relations sont telles que l’action d’un individu d’une espèce, entraîne un impact sur un individu d’une autre espèce. Ces relations existent entre des espèces très différents, comme entre végétaux et eumycètes ; bactéries et végétaux, végétaux et métazoaires, etc.

Ces relations sont multiples et nous considèrerons ici qu’elles ont lieu entre 2 individus :

- soit celle relation est bénéfique pour les 2 individus (symbiose)
- soit 1 individu profite de l’autre sans lui nuire (commensalisme)
- soit 1 individu profite de l’autre en nuisant à sa survie (prédation, parasitisme)
- soit les 2 individus ne tirent aucun bénéfice de cette relation. (compétition)

L’évolution est définie comme l’ensemble des bouleversements accumulés au cours de générations par les individus. Elle peut aboutir à l’évolution d’une espèce (anagenèse) ou à la séparation entre 2 lignées (cladogenèse).

En quoi les relations interspécifiques sont-elles un moteur dans l’évolution ?

I) Relations bénéfiques pour les 2 individus.

1°) Endosymbiose et apparition de la cellule eucaryote

constat: tout les pluricellulaires sont constitués de cellules eucaryotes. Des analyses ont révélé que mitochondries et chloroplastes auraient des caractéristiques de procaryotes (mb, ribosomes,etc)

1 Ga => internalisation d’une bactérie par une autre. => cellule eucaryote, avec mitochondries.
Puis endosymbiose d’une cyanobactérie => cellule eucaryote végétale.
Mitochondries et chloroplastes apportent de l’energie à la cellule et participent ainsi au métabolisme.

=> l'endosymbiose a donc permis l'apparition de la cellule eucaryote et de l'état pluricellulaire.

2°) Symbiose et conquète de nouveaux milieux

La symbiose se définit comme une relation durable entre organismes, à bénéfices réciproques.

Ex : mycorhizes : association de champignons (ascomycètes généralement) avec des végétaux.

expériences: montrer que le champignon détourne les sucres. Et mettre un tableau comparatif de ce qu'absorbe une plante avec ou sans mycorhize.

Bénéfices réciproques : le champignon est hétérotrophe, le végétal le fournit donc en sucres.
Le champignon augmente la surface d’échange des racines et améliore la nutrition hydrominérale du végétal.
Cette association a permis la conquête du milieu terrestre au Silurien.
*** lame ou morceau de lichen à regarder sous la bino??
Lichens : association champignon algue ou cyanobactérie. On trouve des lichens dans tous les milieux et à toutes les altitudes. => gde capacité d’adaptation.

=> la symbiose permet de conquérir de nouveaux milieux, inhospitaliers pour des organismes non symbiotiques.

3°) « coopération » et facilitation de la reproduction

insectes et angio ; ex : abeilles et orchidées.

=> les fleurs offrent un habitat et/ou de la nourriture aux insectes qui assurent la pollinisation. Permet donc d'éviter l'autogamie et favorise la dispersion des espèces.

4°) Impact de la sélection naturelle

La selection naturelle est la reproduction différentielle des individus les plus aptes à survivre dans un milieu donné. Ainsi les caractères permettant leur survie sont « sélectionnés » au cours du temps.
Elle agit également comme un moteur dans l’évolution. Cf partie suivante.

II) Relations bénéfiques pour 1 individu.

1°) La prédation et la course aux armements

prédation : un organisme tue l’autre pour s’en nourrir. Ex : Lions et gazelle.

En quoi cette relation a t'elle un impact dans l'évolution?

=> les proies développent des stratégies de défense face aux prédateurs : vitesse de fuite ; mimétisme (ex : papillon mimétisme batésien avec monarque, toxique ; mouches rayées jaune et noir car synonyme de danger pour prédateurs, etc) ; vie en troupeau ;

=> les prédateurs développent des stratégies (toile de l’araignée, trou du fourmillon, etc) et ont des dispositifs anatomiques : dents, griffes, etc.

Cette "course aux armements" est sous l'action de la séléction naturelle.

2°) le parasitisme et le modèle de la Reine rouge

parasitisme : un organisme utilise les ressources de l’autre dans entraîner de mort immédiate.
Ex : ténia et l’homme ; sorgho et mil et striga.

de même, les « parasités » développent une réponse immunitaire contre les parasites et les parasites, de nouvelles stratégies d’invasion (cercaires, etc)

=> modèle de la Reine rouge.

Attention, ne voir aucun finalisme !!!!
Ces caractéristiques sont apparues « au hasard » dans l’évolution, suite à une ou plusieurs mutations. Elles ont conféré un avantage sélectif à l’individu qui les portait et qui les a transmis à se descendance.

3° impact de la sélection naturelle

Ex : phalène du bouleau :
Avant industrialisation, blanches, de la même couleur que le lichens sur les arbres, étaient moins consommées par les oiseaux (prédateurs) car moins visibles. Puis avec industrialisation : lichens disparaissent, tronc noirs => consommation préférentielle des phalènes blanches ; sélection naturelle des noires…

=> ces relations sont basées sur le développement, d'une part, de stratégies de prédation et de parasitisme; et d'autre part sur le développement de systèmes de défense.
L'apparition de gènes ou de caractères conférant un avantage à l'individu qui le porte peut être séléctionné par sélection naturelle.

III) Relations bénéfiques pour 0 individu

1° la compétition: néfaste pour les 2 individus

2 individus sont en compétition si même niche écologique. 2 conséquences : chacun réduit sa niche ; ou « combat ».
ici aussi, courses aux armements
ou changement d’habitât ex bullins.


2° l'ammensalisme: neutre pour les 2 individus (tiroir)


Conclusion : les relations interspécifiques ont donc un rôle évolutif sur les espèces concernées, auquel s’ajoute la sélection naturelle. D’autres mécanismes interviennent, comme la dérive génétique.
les relations intraspécifiques ont également un rôle dans l'évolution (ex: l'altruisme).

Spoiler:
NB: le meilleur exemple d'altruisme: NOUS, membres du forum!!!! on se défonce toutes (et tous) pour que tout le groupe réussisse!!!!! I love you

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Cattina le Jeu 4 Juin - 7:56

J'ai vu, faut que j'y réfléchisse, ok ?

Mais ok avec Manoo, arrête de faire des parties "tiroir"... surtout quand cette partie est un petit 2 et que du coup, si tu la fais pas, tu vas te retrouver avec un III, un 1 et rien après ? Ca le fait pas, mais pas du tout...

Allez, courage !!

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Jeu 4 Juin - 8:09

ok!!!! merci!!!!
ma justification: je ne suis pas sure que l'ammensalisme ait un impact ds l'evolution.... donc je n'en parlerai que si je suis un peu courte au niveau du temps.... et si je decide de ne pas en parler bah j'ecris pas le 1° et je laisse sous forme de III..... Smile

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par *milou* le Ven 5 Juin - 10:25

Bon.... sinon on valide cette leçon??? est-elle acceptable pour un oral de 30 min??? Merci!!! Smile

ps: je ne cherche pas ici à faire le plan parfait... (heureusement!!) mais juste à m'entraîner à faire des plans qui "tiennent la route", qui ne passent pas à côté du sujet et qui ont une certaine logique....

*milou*

Messages : 480
Date d'inscription : 20/09/2008
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Cattina le Mer 10 Juin - 22:08

Je sais pas dire...

En lisant, j'ai l'impression de voir une succession d'exemples pour montrer que oui, les relations interspé permettent l'évolution parceque regardez, ça marche avec l'endosymbiose, ça marche avec la prédation, ça marche avec le parasitisme... Donc ok, ça marche.

Oui, mais on ne sait pas comment...

Cette partie "exemple", ok, elle est importante, et nécessaire, mais il faut réussir à généraliser, à globaliser, à trouver des points communs et des différences...

Pas évident... On essaie d'y re-réfléchir ?

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle des relations interspécifiques dans l'évolution

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum