PDS n°9 -- Les forces évolutives

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par djoul le Dim 18 Jan - 14:38

oki, je suis d'accord avec vos remarques.

Les exemples, oui bien sûr! je vais détailler tout ça.

j'aurai plutôt écrit : Ces facteurs exercent des pressions sur les variations produites, qui vont les sélectionner.
moi aussi je préfère!

Et revoir les titres de IIA - IIB, ok!

Merci pour vos avis et votre aide Very Happy

djoul

Messages : 189
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 32
Localisation : Douai

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par chapara le Dim 18 Jan - 20:02

djoul a écrit:voici ma nouvelle proposition...

Evolution = phénomène continuel, ne s’arrête pas. oui.. certes mais encore? là c'est une définition générale mais dans cette lecon là? ok j'ai rien dis tu détaille juste après
Evolution conduit à la naissance de nouvelles espèces. Elle s’effectue à différentes échelles : moléculaire, phénotypique, population…
Population stable = qui n’évolue pas, c'est-à-dire pour laquelle la fréquence allélique est stable. Elle est définit selon la loi de Hardy Weinberg : population isolée, infinie ?????? je croyais justement que la population dans ce cas là ne variait pas en taille..., pas de mutation, la reproduction s’effectue au hasard (panmixie) et absence de sélection.
Dès lors que ces conditions ne sont pas réunies, la fréquence allélique varie et il peut y avoir évolution de la population.

Or, l’évolution est un fait et de telles populations ne peuvent donc exister. Il existe des mécanismes qui tendent à modifier les fréquences alléliques en agissant sur les différentes conditions données par la loi de Hardy Weinberg ; ces mécanismes constituent les forces évolutives.

Quels sont les mécanismes d’action des forces évolutives ?

I.Forces évolutives et production de variations génétiques.

A.A l’échelle moléculaire.

Mutations ponctuelles. Exemple de la drépanocytose puis généralisation vers tous les types de mutations ponctuelles.

B.A l’échelle du génome.

Remaniement chromosomiques – transposons.
Production de polymorphisme…

C.Variation génétique et spéciation. mouai... je vois pas ce que ca vient faire là... la spéciation fait intervenir des changement génétiques certes mais aussi de la sélection...non?

Quand force évolutive au max ( !) => Spéciation sympatrique. Cas du blé avec polyploïdisation. et les autres spéciations?

Conclusion : reprendre conséquence sur loi HW…
Certaines forces évolutives ne produisent pas de variations mais altèrent la composition génétique de la population.


II.Forces évolutives et altération de la composition génétique. et dans ta première partie tu ne parle pas d'altération de la composition génétique? moi j'aurais plutôt fait un parallèle avec la taille de la population par rapport à ce que tu mets dans ta partie

A.La migration

B.Le hasard. la dérive est ce vraiment du hasard? le hasard agit il que là?

Dérive, effet fondateur. ben si il y a effet fondateur c'est qu'il y a eu migration non? enfin pas forcément mais dans la plupart des cas..

Les forces évolutives en produisant de la variété génétique et/ou en altérant la composition génétique modifient les fréquences alléliques ; c’est la microévolution. Ce phénomène se traduit au niveau du phénotype qui est en interaction avec les facteurs de l’environnement (biotiques et abiotiques). Ces facteurs sont des forces évolutives qui vont sélectionner dans les variations.

III.Forces évolutives et sélection des variations.

A.Darwin et la sélection naturelle.

= sélection adaptative.
Donner les différents types de sélection naturelle
Stade ultime = spéciation : spéciation allopatrique.

B.La selection sexuelle. bon ben là forcément ton tritre va pas puisque tu parle de tout sauf que la selection sexuelle!

Gène égoïste – sélection de parentèle etc !

Voilà! à votre avis?


Bon ben moi je suis désole mais y a un truc qui me gène dans ton plan...
je ne saurais pas te dire quoi mais hormis les quelques remarques de formes le plan me dérange j'ai l'impression que tu ne parles pas de tout ce dont on a parlé (alors là c'est une impression hein. mais elle est peut être fausse!) et que tu énumère comme on la tous fait depuis le début les forces qu'on connait... mais sans lien les unes avec les autres...

enfin je sais pas y a un truc qui me gène

chapara

Messages : 895
Date d'inscription : 24/09/2008
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par colisa le Lun 19 Jan - 21:52

bon (comme l a souligné Loic, je suis un peu surbooké en ce moment...)
quelques remarques sur le fond. pour moi c 'est incomplet.
le ressac est un phénomène continuel, bref aucun rapport avec l'évolution.
évolution est certe un mot assez difficile à définir, pour les internes la def du BO c est transformations des espèces au cours du temps... après plutôt que d'espèce on peut parler de populations (ça c'est mon coté écologue qui ressort...)... donc transformations des caractères au sein d'une population.
forces évolutives : ensemble des mécanismes influençant la transformation des caractères d'une population.
ce n est pas forcément que les variations allélliques.
les mécanismes sont nombreux : donc en vrac des idées (avec quelques exemples)et j en oublie certainement..

taux de mutations, variable au cours du temps, importance des transposons, la duplication des gènes (ex hemoglobine...)
dérive, effet fondateur,migration, importance de la taille de la population (fixation d'un allèle plus rapide dans le cas d'une petite pop)
importance de la vacances des niches écologiques (ex colonisation de nouveaux milieux) et du rôle de la compétition (ex radiation...)
remaniement chromosomique (ex fusion roberstionienne de mus musculus région de turin et milan)
polyploidisation
pour la sélection naturelle, si les espèces sont là c est qu'elles sont adaptées intervient donc quand il y a modification de l'environnement, sélection plus ou moins rapide suivant la pression environnementale (ex sur les iles kerguelen que des insectes aptères car beaucoup de vent..)
sur quoi intervient la sélection naturelle...(gène, groupe de gènes, individu...) effet d entrainement entre les gènes, valeurs sélectives d'un gène dépend de l'environnement ex drépanocyrtose et paludisme.
importance de la vitesse de développement neoténie etc...(axolotl ..)
importance des gènes de développement (duplication, mutation sur ces gènes entraine des modifications importantes de l organisme rôle réel mal connu)
sélection sexuelle (ex rôle de wolwichia (suis plus sur de l'orthographe

Embarassed )
théorie neutraliste
conclusion rôle de l homme modifie l environnement donc les pressions de sélection , agit sur les génomes, se soustrait en partie de la sélection naturelle ....

colisa

Messages : 348
Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Cattina le Lun 19 Jan - 22:43

Mes remarques et une proposition...

Evolution = phénomène continuel, ne s’arrête pas.
Evolution conduit à la naissance de nouvelles espèces. Elle s’effectue à différentes échelles : moléculaire, phénotypique, population…
Population stable = qui n’évolue pas, c'est-à-dire pour laquelle la fréquence allélique est stable. Elle est définiE Wink selon la loi de Hardy Weinberg : population isolée, infinie, pas de mutation, la reproduction s’effectue au hasard (panmixie) et absence de sélection.
Dès lors que ces conditions ne sont pas réunies, la fréquence allélique varie et il peut y avoir évolution de la population.

Or, l’évolution est un fait et de telles populations ne peuvent donc exister. Moi, je ne le formulerai pas comme ça... Je dirai plutôt simplement que cette loi est une loi théorique, et que toutes ces conditions ne sont jamais réunies dans la réalité, ce qui permet l’évolution. Il existe des mécanismes qui tendent à modifier les fréquences alléliques en agissant sur les différentes conditions données par la loi de Hardy Weinberg ; ces mécanismes constituent les forces évolutives.

Quels sont les mécanismes d’action des forces évolutives ?

I.Forces évolutives et production de variations génétiques.
A.A l’échelle moléculaire.
Mutations ponctuelles. Exemple de la drépanocytose puis généralisation vers tous les types de mutations ponctuelles.
N’oublie pas ici de parler des mutations homéotiques... Même si ça peut aussi être à l’échelle du génome ? doute...

B.A l’échelle du génome.
Remaniement chromosomiques – transposons.
Production de polymorphisme…

C.Variation génétique et spéciation.
Quand force évolutive au max ( !) => Spéciation sympatrique. Cas du blé avec polyploïdisation.
Oui, mais quand tu mets ça là, tu devrais parler de dérive, non ? Parceque ensuite la population est toute petite donc ça va avoir des conséquences sur l’évolution. Enfin je pense...
Sinon, ok, tu parles directement des conséquences, mais juste dans ce cas particulier, pas pour les mutations « classiques »...


Conclusion : reprendre conséquence sur loi HW…
Certaines forces évolutives ne produisent pas de variations mais altèrent la composition génétique de la population.


II.Forces évolutives et altération de la composition génétique.
A.La migration

B.Le hasard.
Dérive, effet fondateur.

Là dedans, tu mets quoi exactement ? Des calculs de fréquences alléliques avec des exemples ? Montrer que la migration peut être unidirectionnelle dans ce cas une seule population évolue, ou bidirectionnelle dans ce cas les deux évoluent et on va aboutir à un équilibre entre les populations ?

Les forces évolutives en produisant de la variété génétique et/ou en altérant la composition génétique modifient les fréquences alléliques ; c’est la microévolution. Ce phénomène se traduit au niveau du phénotype qui est en interaction avec les facteurs de l’environnement (biotiques et abiotiques). Ces facteurs sont des forces évolutives qui vont sélectionner dans les variations.

III.Forces évolutives et sélection des variations.
A.Darwin et la sélection naturelle.

= sélection adaptative.
Donner les différents types de sélection naturelle
Stade ultime = spéciation : spéciation allopatrique.

B.La sélection sexuelle. ok avec Béré sur la remarque... Ca colle pas trop avec le contenu... Tu confonds ?

Gène égoïste – sélection de parentèle etc !

Ma petite Julie, je vais te gronder très fort !!! Peut être que tu y as pensé mais c’est tellement important que tu aurais du l’écrire même dans un brouillon ! Pourtant, ça n’est pas faute de te l’avoir répété l’an dernier... La sélection naturelle c’est celui qui est le plus adapté et celui qui est le plus chanceux !!! Ra là là, mais qu’est-ce que je vais faire de toi ?? lol! (euh, les autres, vous en faites pas, hein... C’est pour du rire... Mais je suis pas contente !!)
Ce qui me gène ici, c’est qu’au fond, la sélection sexuelle, c’est un cas particulier de sélection naturelle... Ou l’environnement est biotique... De même on peut donner l’exemple de la coévolution. Je pense (surtout en agrég option B) que ça te serait reproché de ne pas en avoir parlé...

En règle générale, ce qui me gène dans ton plan, c’est qu’on a l’impression que tu mélanges (dans ta tête, surtout, dans le plan, en soi, c’est pas grave, si c’est clair) les causes et les conséquences... Cette séparation me semble assez embêtante dans le sens où en général, les forces évolutives sont associées. Désolée pour tous, mais dans cette leçon, il faut absolument faire de la génét des pops à mon humble avis...

Bon maintenant, je vous raconte ce à quoi j’ai pensé... (oui, oui, ça m’arrive...)

Je base le plan sur 3 questions (ben quand j’ai pas d’idées du premier coup, je fais ça...), dites moi ce que vous en pensez... Du coup, je mets les titres en question, si le plan vous plait, vous le remplirez (et, faut pas abuser non plus lol!), et vous trouverez des titres idoines ! Ahhh, mdr, en fait, si j’ai des titres... Ils étaient cachés les coquins... Wink


I. Des forces multiples
QUOI ?
Là, je pars de Hardy Weinberg, je le mets pas en intro mais dans le développement. => ça montre qu’il y a essentiellement 4 forces évolutives (en gros, on doit pouvoir regrouper tous les exemples de Florence dans ces 4 là...) = la mutation, la migration, la dérive et la sélection naturelle (mais aussi artificielle, on peut en toucher un mot, pourquoi pas en conclu...)
Et ensuite, là, il faut montrer que ces forces sont une réalité. C'est-à-dire en donnant des exemples concrets que oui, il y a de la mutation, de la migration, de la dérive, et de la SN. Ce qui m’embête, je vous le dis tout de suite, c’est comment donner les ex sans tout de suite expliquer tout... A vous de voir... OK pour mutations, migrations, dérive à la limite, mais la sélection...

II. Des actions multiples
COMMENT ?
Comment ces forces évolutives agissent-elles ? Là, il faut parler des fréquences alléliques ! Et donc des calculs... Et aussi, montrer que ces forces vont ensemble donc faire des couples migration/sélection, mutation/sélection... Les calculs sont dans les ouvrages, mais faut les avoir fait avant pour comprendre... (ouh, c’est loin... Wink)

III. Une conséquence unique
QUELLE CONSEQUENCE ?
Là, on montre les conséquences à l’échelle des individus et des populations... Même si celles-ci sont variables, la conséquence ultime = l’évolution des populations, qui poussée à son stade ultime engendre de la spéciation.

Bon, ok, j’avoue, j’ai pas trop pensé à comment organiser à l’intérieur... Mais critiquez, critiquez, si ça vous plait pas, on changera, on peut améliorer celui de Julie aussi, je pense que y’a moyen... Moi, je donne une idée, je ne dis pas que c’est la bonne... D’ailleurs, y’en a pas qu’une de bonne... Mais ça semble faire le tour de la question...

Ah dernier problème, où placer le neutralisme ? En conclu ? Parceque justement, y’a pas trop de forces évolutives dans ce cas ? Si ? Les mutations ?

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par djoul le Lun 19 Jan - 23:39

oki.

Ben non, tout n'es pas limpide dans ma tête...
Le coup du mieux adapté et plus chanceux j'y ai pensé... je l'ai en tête le coup des skieurs aveugles, mais...
co évolution aussi je l'avait écrit dans mes idées mais...
mais l'évolution c'est pas que j'aime pas, c'est que c'est pas toujours clair chez moi...

Bon, je retravaille ça.

Merci beaucoup!

djoul

Messages : 189
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 32
Localisation : Douai

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Cattina le Lun 19 Jan - 23:44

C'est pas clair pour bcp de monde (moi encore, souvent, je buggue...), faut s'accrocher !

Et c'est pour ça que j'ai mis ce sujet aussi !! Wink Pas folle la guêpe... Wink

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par djoul le Dim 25 Jan - 14:02

J'ai choisi de suivre le fil directeur de Catherine... j'ai essayé plutôt! lol. Ca marche pas trop mal, mais pas évident de trouver les sous parties. D'ailleurs pour le II et le III j'ai pas trop détaillé, j'ai mis les grandes idées, et j'attends votre aide parceque je suis un peu bloquée...

Une des caractéristiques de la planète Terre est l’existence de la vie. Les traces de vie les plus anciennes sont les graphites des formations d’Isua (Groenland) datée de -3.8Ga, ce qui laisse penser que la vie serait apparue à cette période ; une forme « simple » procaryote. Lorsqu’on observe la biodiversité actuelle, sa complexité, on imagine bien que les premières formes de vie ont subi de nombreuses modifications. Cette apparition graduelle de la richesse biologique constitue l’évolution. D’une façon plus moderne, l’évolution est définie comme la modification graduelle de la composition génétique des populations. A long terme, l’accumulation de modifications peut engendrer une nouvelle espèce.
Les modifications graduelles sont le résultat de forces évolutives.

Quels sont les modalités des forces évolutives et leurs conséquences ?

I.Des forces multiples.

L’évolution étant une modification graduelle de la composition génétique des populations, les forces évolutives vont donc modifier les fréquences génotypiques des populations. Un modèle de comparaison est nécessaire afin de mesurer ces modifications.

A.Le modèle de Hardy-Weinberg.

Modèle énoncé en 1908. Dans ce modèle la population hypothétique n’évolue pas, les fréquences alléliques de la population ainsi que les fréquences génotypiques restent constantes.

Exemple population de fleurs (p496 Campbell). Les individus de la population distribuent au hasard les gamètes à la génération suivante et s’accouplent au hasard (panmixie) => toutes les combinaisons mâle/femelle ont les mêmes chances de se réaliser. Ainsi, les fréquences alléliques restent les mêmes d’une génération à l’autre = équilibre de Hardy-Weinberg.
Le total des fréquences génotypiques = 1. Ainsi, pour un locus de 2 allèles, les trois génotypes seront dans les proportions suivantes :
p² + 2qp + q² = 1

Plusieurs conditions doivent être respectées pour obtenir cet équilibre :
-Taille de la population est infinie, car plus la population est petite, plus le rôle du hasard est important dans les fluctuations des fréquences alléliques. (exemple de la pièce de monnaie qu’on lance 10 fois ou 100 fois) = dérive génétique.

-Pas de flux génétiques (= migration). Déplacement d’allèles via les individus.

-Pas de mutation.

-Panmixie

-Pas de sélection naturelle.

Cette population est hypothétique, en effet dans la nature ces conditions sont rarement, sinon jamais, réunies.

B.Des forces qui modifient l’équilibre.

1.La mutation.
Je ne pense pas que le but ici soit de lister tous les types de mutations, mais de donner un exemple…non ?

- L’anémie falciforme : un exemple de mutation ponctuelle. (p71 Evolution synthèse des faits et théories Brondex.)
Maladie génétique affectant l’hémoglobine. Mutation touche une seule base = mutation ponctuelle, il s’agit ici d’une substitution. Cette mutation se traduit par une altération du phénotype puisque la capacité de la molécule d’hémoglobine à transporter le dioxygène est altérée.

-Des modifications de plus grande ampleur ; exemple de la duplication des gènes homéotiques chez la drosophile.
Duplication = copie d’un gène. Cette copie peut subir des modifications. La copie du gène homéotique peut subir une mutation et donc acquérir une nouvelle fonction ; par exemple acquisition d’un nouveau segment. Preuve de cette idée : famille multigénique.

2.La migration.
Exemple dans une population de fleur, des insectes pollinisateurs apportent du pollen provenant d’une population voisine : apport de nouveaux allèles dans la population.

3.La dérive.
Deux phénomènes peuvent-être à l’origine de la dérive :
-Un changement soudain de l’environnement de la population réduit radicalement la taille de la population. Par exemple, dans les années 1980, la chasse qui a réduit radicalement la population d’éléphants de mer du Nord en Californie. La population survivante qui a, par le plus grand hasard, évité le désastre possède une composition génétique qui n’est peut-être plus représentative de la population d’origine. C’est l’effet d’étranglement.

-Isolement d’individus qui vont s’implanter, former une nouvelle population ; effet fondateur.

4.La sélection.
Succès reproductif différentiel : les individus d’une population présentent des variations dans leurs caractères héréditaires ; ceux qui sont dotés des variations les mieux adaptées à l’environnement ont plus de chances de se reproduire que ceux qui affichent des variations moins adaptées. Je ne vois pas comment faire autrement, quoi dire ? exemple ????

Il existe donc des forces multiples qui vont agir à différentes échelles ; individu, population, espèce. Ces forces ont des modes d’action multiples.

II.Des actions multiples.

Leur action peut se faire au hasard ; aléatoire ou, au contraire être orientée en fonction des facteurs de l’environnement. Les deux aspects sont souvent étroitement liés.

A.Le hasard comme base

Montrer que la mutation, la migration modifie les fréquences alléliques. Aussi la dérive.

B.La sélection sur le hasard

Le hasard a engendré des variations des fréquences alléliques sur lesquelles la sélection agit. Parler de valeur sélective (=fitness) – fixation des allèles.

Les sélectionnés sont les mieux adaptés ET les plus chanceux.

La modification des fréquences alléliques et génotypiques par les différentes forces évolutives aboutit à une conséquence unique : l’évolution.

III.Une conséquence unique.

A.Adaptation à l’environnement.

Dans le sens que c’est une conséquence immédiate, à « court » terme.
Parler ici de la coévolution…


B.Spéciation.

Conséquence ultime de l’évolution…

Voilou!
Merci pour vos avis, votre aide

djoul

Messages : 189
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 32
Localisation : Douai

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Manoo le Dim 25 Jan - 14:05

on ne peut pas faire un II par échelle
action au niveau de ... et .... puis.... ??

commentaire éclaire ! parce que je viens d'arriver

j'aime bien ce fil en tout cas! si j'ai le temps de faire un plan je ferais bien de la sorte

à tout !!!

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Cattina le Lun 26 Jan - 15:43

Je lis ça en détail ce soir !

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Cattina le Mer 28 Jan - 22:58

J'ai choisi de suivre le fil directeur de Catherine... j'ai essayé plutôt! lol. Ca marche pas trop mal, Ben cool alors ! mais pas évident de trouver les sous parties. D'ailleurs pour le II et le III j'ai pas trop détaillé, j'ai mis les grandes idées, et j'attends votre aide parceque je suis un peu bloquée...

Une des caractéristiques de la planète Terre est l’existence de la vie. Les traces de vie les plus anciennes sont les graphites des formations d’Isua (Groenland) datée de -3.8Ga, ce qui laisse penser que la vie serait apparue à cette période ; une forme « simple » procaryote. Lorsqu’on observe la biodiversité actuelle, sa complexité, on imagine bien que les premières formes de vie ont subi de nombreuses modifications. Cette apparition graduelle de la richesse biologique constitue l’évolution. D’une façon plus moderne, l’évolution est définie comme la modification graduelle de la composition génétique des populations. A long terme, l’accumulation de modifications peut engendrer une nouvelle espèce.
Les modifications graduelles sont le résultat de forces évolutives.

Quels sont les modalités des forces évolutives et leurs conséquences ?

I. Des forces multiples.
L’évolution étant une modification graduelle de la composition génétique des populations, les forces évolutives vont donc modifier les fréquences génotypiques des populations. Un modèle de comparaison est nécessaire afin de mesurer ces modifications.

A.Le modèle de Hardy-Weinberg.
Modèle énoncé en 1908. Dans ce modèle la population hypothétique n’évolue pas, les fréquences alléliques de la population ainsi que les fréquences génotypiques restent constantes.
Exemple population de fleurs (p496 Campbell). Les individus de la population distribuent au hasard les gamètes à la génération suivante et s’accouplent au hasard (panmixie) => toutes les combinaisons mâle/femelle ont les mêmes chances de se réaliser. Ainsi, les fréquences alléliques restent les mêmes d’une génération à l’autre = équilibre de Hardy-Weinberg.
Le total des fréquences génotypiques = 1. Ainsi, pour un locus de 2 allèles, les trois génotypes seront dans les proportions suivantes :
p² + 2qp + q² = 1
Plusieurs conditions doivent être respectées pour obtenir cet équilibre :
-Taille de la population est infinie, car plus la population est petite, plus le rôle du hasard est important dans les fluctuations des fréquences alléliques. (exemple de la pièce de monnaie qu’on lance 10 fois ou 100 fois) = dérive génétique.
-Pas de flux génétiques (= migration). Déplacement d’allèles via les individus.
-Pas de mutation.
-Panmixie
-Pas de sélection naturelle.

Cette population est hypothétique, en effet dans la nature ces conditions sont rarement, sinon jamais, réunies.

B.Des forces qui modifient l’équilibre.
1.La mutation.
Je ne pense pas que le but ici soit de lister tous les types de mutations, mais de donner un exemple…non ? On est d’accord, donner des ex et dire en gros comment ça modifie les allèles.

- L’anémie falciforme : un exemple de mutation ponctuelle. (p71 Evolution synthèse des faits et théories Brondex.)
Maladie génétique affectant l’hémoglobine. Mutation touche une seule base = mutation ponctuelle, il s’agit ici d’une substitution. Cette mutation se traduit par une altération du phénotype puisque la capacité de la molécule d’hémoglobine à transporter le dioxygène est altérée.
-Des modifications de plus grande ampleur ; exemple de la duplication des gènes homéotiques chez la drosophile.
Duplication = copie d’un gène. Cette copie peut subir des modifications. La copie du gène homéotique peut subir une mutation et donc acquérir une nouvelle fonction ; par exemple acquisition d’un nouveau segment. Preuve de cette idée : famille multigénique.

2.La migration.
Exemple dans une population de fleur, des insectes pollinisateurs apportent du pollen provenant d’une population voisine : apport de nouveaux allèles dans la population.

3.La dérive.
Deux phénomènes peuvent-être à l’origine de la dérive :
-Un changement soudain de l’environnement de la population réduit radicalement la taille de la population. Par exemple, dans les années 1980, la chasse qui a réduit radicalement la population d’éléphants de mer du Nord en Californie. La population survivante qui a, par le plus grand hasard, évité le désastre possède une composition génétique qui n’est peut-être plus représentative de la population d’origine. C’est l’effet d’étranglement.

-Isolement d’individus qui vont s’implanter, former une nouvelle population ; effet fondateur.

4.La sélection.
Succès reproductif différentiel : les individus d’une population présentent des variations dans leurs caractères héréditaires ; ceux qui sont dotés des variations les mieux adaptées à l’environnement ont plus de chances de se reproduire que ceux qui affichent des variations moins adaptées. Je ne vois pas comment faire autrement, quoi dire ? exemple ???? => ben la phalène du bouleau classique... ou les pinsons de Darwin

Il existe donc des forces multiples qui vont agir à différentes échelles ; individu, population, espèce. Ces forces ont des modes d’action multiples.

II.Des actions multiples.
Leur action peut se faire au hasard ; aléatoire ou, au contraire être orientée en fonction des facteurs de l’environnement. Les deux aspects sont souvent étroitement liés.
Ici, il te faudra faire les calculs pour montrer concrètement comment ça agit sur les fréquences alléliques. Donc de la génét des pops, tu auras les calculs avec des ex dans les bouquins de génét, tu te souviens, on en avait pris à la BU l’an dernier.

A.Le hasard comme base
Montrer que la mutation, la migration modifie les fréquences alléliques. Aussi la dérive.

B.La sélection sur le hasard
Le hasard a engendré des variations des fréquences alléliques sur lesquelles la sélection agit. Parler de valeur sélective (=fitness) – fixation des allèles.

Les sélectionnés sont les mieux adaptés ET les plus chanceux. Bien Wink

La modification des fréquences alléliques et génotypiques par les différentes forces évolutives aboutit à une conséquence unique : l’évolution.

III.Une conséquence unique.
A.Adaptation à l’environnement.
Dans le sens que c’est une conséquence immédiate, à « court » terme. Pas forcément à court terme, l’adaptation à l’environnement est aussi à long terme sans que ça mène forcément à la spéciation...
Parler ici de la coévolution…

B.Spéciation.
Conséquence ultime de l’évolution… Oui montrer comment les forces évolutives, quand elles sont assez importantes conduisent à empêcher la reproduction entre individus donc à la spéciation.

Ben moi, ça me va comme plan (ben manquerait plus que ça...)
Qu’en pensent les autres ?
Ah !! Ne pas oublier le neutralisme pour montrer que des mutations par ex peuvent persister sans que les autres forces évolutives n’aient d’actions dessus. Je sais pas si le mettre en II, en III ou en conclu, qu’en pensez vous ?

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par djoul le Ven 30 Jan - 16:20

ah mince, z'avait oublié que t'avais répondu!

faut que je termine celui-ci alors! je note ça sur ma petite feuille "travail agreg"... :zenn:

djoul

Messages : 189
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 32
Localisation : Douai

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Cattina le Ven 6 Fév - 14:13

Alors ??? Wink

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par levogyre le Ven 6 Fév - 14:15

moi j'attends celui de la semaine prochaine... je n'ai pas le tps de lire tout le fil! Neutral

levogyre

Messages : 789
Date d'inscription : 03/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Cattina le Ven 6 Fév - 14:26

Ah, ben en ce moment, y'en a plus... Laughing Parceque les derniers n'ont pas été finis, et que comme on approche des écrits, je préfère vous laisser bosser ce dont vous ressentez le besoin. Retour des PDS après le CAPES (sinon, ça fait trop loin si on attend l'agrég...)

Par contre, si toi, tu veux des sujets, pas de souci Smile

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par levogyre le Ven 6 Fév - 14:51

moi je choisi direct dans la liste capes...
mais on pourrait faire une rubrique petit entretien, on mettrait des photos ou d'autres trucs à analyser (je te dis pas où j'ai eu l'idée;) ). ça nous ferait des pauses!

levogyre

Messages : 789
Date d'inscription : 03/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Cattina le Ven 6 Fév - 14:56

Tous les PDS sont de la liste CAPES. Mais l'avantage (ou pas lol!) c'est que vous ne les choisissez pas... Comme au concours. Quand tu choisis une leçon, tu es toujours influencée par ce que tu aimes, ce que tu n'aimes pas, ce qui t'inspire, ici pas...

Pour les trucs à analyser, ben c'est dans "biologie" et "géologie", mais c'est pas régulier... Ben tiens, je vais en mettre un alors, et répondre à une question que j'avais posée qui attends toujours !! Wink

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par chapara le Mar 17 Fév - 16:25

et bien moi j'aime bien ce plan... il est logique et y a tout

le seul truc qui m'ennuie c'est que j'ai plus de choses à dire dans le I que dans les 2 autres parties

et dans le II quels genres de calculs tu fais pour montrer le hasard et la sélection...
enfin je comprend qu'il faille calculer les fréquences alléliques dans divers cas mais quels cas justement j'ai pas d'exemple...

dans le II A peut on aussi aprler de la course aux armements et de la reine rouge? (rapidement parce que c'est pas le sujet )

et dans le III B comment montrer que les forces évolutives empêchent la repro? enfin je comprend bien comment mais quel exemple?

toujours en fait dans cette lecon je pense comme tu la fais dans ton I partir d'un exemple, ou 2, et annoncer la "théorie" et ce sont ces exemples qui me manquent..

genre III B. je connais telle espèce qui en évoluant patati et patata et de nos jours ca forme 2 espèces car pas de repro possible (je sais que j'ai un exemple récent dans un cours... mais trouve plus) et là on dit que les forces évolutives peuvent conduire à un isolement reproducteur et donc à la naissance d'une nouvelle espèce
par allopatrie, sympatrie ou parapatrie ( à citer aussi pas à développer)

chapara

Messages : 895
Date d'inscription : 24/09/2008
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Davidus le Mar 17 Fév - 19:21

colisa a écrit:
sélection sexuelle (ex rôle de wolwichia (suis plus sur de l'orthographe Embarassed )

Tu veux pas dire wolbachia par hasard ?
Si c'est ça ce n'est pas de la sélection sexuelle.

Pour le reste il y a beaucoup de chose qui ont été dîtes, que chacun les mettent à sa sauce en fonction des exemples qu'il maitrise et rulez Wink

Davidus

Messages : 627
Date d'inscription : 27/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Manoo le Mar 17 Fév - 19:47

Davidus a écrit:
colisa a écrit:
sélection sexuelle (ex rôle de wolwichia (suis plus sur de l'orthographe Embarassed )

Tu veux pas dire wolbachia par hasard ?
Si c'est ça ce n'est pas de la sélection sexuelle.

Pour le reste il y a beaucoup de chose qui ont été dîtes, que chacun les mettent à sa sauce en fonction des exemples qu'il maitrise et rulez Wink

je pense que c'est Welwitschia plutôt (en tout cas ça me fait penser)
j'ai réfléchis un bout de temps en me demandant pourquoi cela m'était familier
puis je suis allée vérifier l'orthographe (un peu barbare ce mot! pauvre plante)

par contre pour la sélection sexuelle... Question

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Davidus le Mar 17 Fév - 21:14

Ah oui, ça ressemble aussi (enfin, de nom...)

Idem pour la sélection sexuelle Question

Davidus

Messages : 627
Date d'inscription : 27/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par colisa le Mar 17 Fév - 21:27

c est pas vraiment de la selection sexuelle mais j aimais bien l idée qu une bactérie pouvait trafiquer les spermatozoides et ovules....

colisa

Messages : 348
Date d'inscription : 16/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par djoul le Mar 17 Fév - 22:00

j'avais encore oublié ce plan...

Ben disons que c'est bon alors! Smile
De toute façon, en ce moment je n'ai pas le temps d'y revenir; entre les notes, les bulletins à remplir et le fameux "mémoire" de l'IUFM... vivement les vacances que je puisse enfin... travailler l'agreg! (mon dieu je suis folle!)

djoul

Messages : 189
Date d'inscription : 22/09/2008
Age : 32
Localisation : Douai

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Davidus le Mar 17 Fév - 22:25

colisa a écrit:c est pas vraiment de la selection sexuelle mais j aimais bien l idée qu une bactérie pouvait trafiquer les spermatozoides et ovules....

Donc c'est bien à wolbachia que tu pensais alors.

Mais c'est de la sélection carrément pas sexuelle. Et c'est même assez compliqué vu les différents niveaux sur lesquels des forces opposées agissent : génome de la bactérie, chromosomes sexuels, autosomes, génome mito + une sélection au sein des pops liée au sexe mais qui n'est pas sexuelle (va expliquer ça simplement...) => sans doute long comme exemple et risqué car je suis pas sûr que les correcteurs maîtrisent -donc attendent- ce genre de chose (pour le capes en tout cas c'est tout vu).

Davidus

Messages : 627
Date d'inscription : 27/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Manoo le Mer 18 Fév - 6:45

je ne suis pas de ton avis David

les correcteurs ne s'attendent pas à un truc carré stéréotypé
et bien souvent quand ils sont surpris et froncent les sourcils il peuvent apprécier l'originalité (surtout s'ils voient la même leçon toute la journée les "pauvres")

en plus j'ai appris cet exemple en prépa capes (même si m'en reste pas grand chose)

et puis on peut tomber sur un membre du jury spécialiste en parasitisme et là faut maîtriser l'affaire
je pense que c'est surtout ça le plus important maîtriser le truc
donc moi je réviserai bien cette affaire là si je voulais l'utiliser .... mais bon Rolling Eyes

après il suffit de ne pas rentrer dans les détails ils auront qu'à poser des questions s'ils en veulent plus Neutral :pale:

bonne journée!!

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Marie B. le Mer 26 Aoû - 14:07

voilà un plan débat.... pas sûre qu'il y ait 1 jour un accord sur le sujet lol

Marie B.

Messages : 929
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 36
Localisation : toulouse

http://photosprofsvt.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: PDS n°9 -- Les forces évolutives

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum