Agrég ext contop Le cytosquelette

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Ven 17 Oct - 22:13

bonsoir

je suis trop fatiguée donc je poste une sempto-ébauche de plan
évidemment ce ne sont pas les vrais titre mais=======>>>>>>>
:dodo:
Le cytosquelette


Introduction
Synapomorphies d’euk
cyto
squelette

Pb :quels sont les rôles du cytosquelette ?

Au fur et à mesure on rajoute sur une cellule type les éléments du cytosquelette au tableau


I] Un squelette structural

A/ forme de la cellule

1- sur un support

= aplatie
Microtubules p340 KARP fig9-10 : anticorps fluorescents anti-tubuline dans une cellule plate+>
rayonnement de microtubules qui contournent les structures cellulaires

2-Polarité

Cellules épithéliales columnaires
( ? pas trouvé ce que c’était)

B/ répartition des constituants cellulaires
dinéine cytoplasmique joue
un rôle dans positionnement de golgi au sein de la cellule
+ Microtubules

C/ un ancrage

(ARN en traduction par exemple)

II] Un squelette dynamique

1-Mouvements externes

2-Division cellulaire



III] Un réseau interne

1-Mouvement de déformation de lamembrane ou en II ?=> croissance des neurones


2- Mouvements
internes dans le neurone transport antérograde et rétrograde
=> kinésine II est donc la
protéine motrice responsable du mouvements

voilà juste pour être sure de bouclé tout avec ce plan c'ets vraiment pas complet mais je sais déja ce que je vais mettre
la dedans je vais essayer d'injecter un peu de transduction


ensuite une autre leçon s'appelle cytosquelette aspects structuraux et foctionnels je la traiterais de la même façon ?

Merci

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Julie le Ven 17 Oct - 22:17

Tu mets le couple actine-myosine dans ton II? ou dans le III? c'est embêtant, les deux parties parlent de mouvements.

Julie

Messages : 989
Date d'inscription : 23/09/2008
Age : 39
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Sam 18 Oct - 0:03

Oui, mais dans un cas, c'est le squelette qui bouge, dans l'autre, c'est la cellule voire l'organe... Ah non, pardon, dans "mouvements externes" tu mets quoi ? Cils et flagelles ?

C'est vrai qu'on ne comprend pas trop la différence entre le II et le III... A mon avis, tu peux garder cette histoire de mouvements, mais en distingant bien interne et externe, mais en montrant bien que dans un cas, le cytosquelette est stable mais permet des mouvements (gere actine/myosine, cils et flagelles, mais aussi la phagocytose, les mouvements amiboides*) et dans un autre cas, le cytosquelette et labile et permet des mouvements internes (déplacement des vésicules, des chromosomes, ...)

Voilà, je pense que tu as fait à peu près le tour, de toute façon, le but ici n'est pas d'être exhaustif dans les fonctions du cytosquelette, mais plutôt de montrer en quoi ses propriétés particulières lui permettent de réaliser ses fonctions...

*doute, c'est stable ou pas le cytosquelette dans ce cas ?

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Sam 18 Oct - 5:13

bonjour

comme l'a dit Catherine

vrai que mes titres sont un peu pourris mais j'étais en train de sombrer dans un sommeil insurmontable......

dans un cas je montre les mouvements cellulaires dans son milieu
dans un autre je montre comment le cytosquelette fais bouger les choses dans le cellule

si ça ne va pas je fait une partie III sur la propriété de communication du cytosquelette (transduction-transferts...) mais je connais peut d'exemple cela risque d'être pauvre pour une leçon de 40minutes

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Sam 18 Oct - 9:19

Nan, garde comme ça, en remplissant et en réfléchissant sur des titres cohérents entre eux et avec leur contenu, y'a aucun souci !

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Lun 20 Oct - 20:50

Manoo a écrit:ensuite une autre leçon s'appelle cytosquelette aspects structuraux et fonctionnels je la traiterais de la même façon ?

qu'en pensez vous

question orpheline ;-(

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Lun 20 Oct - 21:01

Je vais réfléchir, mais il me semble que oui, ça peut coller...

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Mar 21 Oct - 20:22

voila je poste enfin mon plan, sorry long bonne lecture

Le cytosquelette


Biblio :
- Callen J.-C. (1999) – Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Dunod éd.
- Karp G. (2004). - Biologie cellulaire et moléculaire. De Boeck éd.
-Robert D. & Roland J.-C. (1990). - Biologie végétale. I. Organisation cellulaire, caractéristiques et stratégie évolutive des plantes. Doin éd.=> exemples « végétaux »
-Rieutord. (1999). - Physiologie animale, Tome 1 : les cellules dans l'organisme. Masson éd. => exemples « animaux »

Introduction
Si l’on décompose le mot « cytosquelette », on trouve 2 mots « cytos » ou cellule et squelette. La cellule possèderait donc un squelette.
Ce cytosquelette est une synapomorphie des Eucaryotes, chez qui il constitue un réseau protéique intracellulaire,
réseau complexe, dynamique qui laisse supposer bien plus de fonctions que le simple rôle de squelette pour la cellule. En effet, la colchine, immobilise certains éléments du cytosquelette et de fait bloque tout mouvement de la
cellule. Il semble donc avoir une place primordiale dans la réalisation des mouvements de la cellule.

Pb : Comment la structure du cytosquelette lui permet-elle de réaliser ses rôles ?

Au fur et à mesure on rajoute sur une cellule type les éléments du cytosquelette au tableau
Le cytosquelette est impliqué dans les mouvements de la cellule mais également dans les mouvements intracellulaires. Mais comme son nom l’indique, il est d’abord connu comme étant :

I] Une ossature cellulaire
A/ supportant la cellule
D’une part :
1- en la renforçant
-Souris génétiquement modifiée, incapable de produire un polypeptide des FI comme K14 (kératine type I) présente dans cellule épidermique basale.
=> Sensibilité à pression mécanique (passage dans l’utérus, succions de l’allaitement=> ampoules graves sur la langue ou peau.
=> Ces FI = renfort mécanique pour les cellules situées dans les assises épithéliales.
De épiderme composé pratiquement que de cellules mortes avec réseau de FI à kératine (imperméable) Résistance aux bactéries et aux produits chimiques.
==> (FI)composés de sous-unités décalées => très résistants aux forces de tension (décrire rapidement la structure (schéma structure à faire)).
-desmines maintient alignées les [/color]myofibrilles dans cellule musculaire. Sans ces FI faiblesse musculaire pouvant entraîner la mort.
-pas tous un rôle primordiale cf. [color=navy]vimentine des fibroblastes macrophages leucocytes sans effets majeurs.

T : Le cytosquelette supporte donc la cellule en la renforçant, grâce à sa rigidité, cette propriété permet au cytosquelette d’accomplir une autre fonction de support :

2- en lui donnant sa forme
Microtubules p340 KARP fig9-10 :
Anticorps fluorescents anti-tubuline dans une cellule plate => rayonnement de microtubules qui contournent les structures cellulaires.

T : selon la répartition des éléments cytosquelettiques dans le cytoplasme on va voir que cytosquelette agit aussi en polarisant la cellule

3- en la polarisant
Cellules épithéliales columnaires( ? pas trouvé ce que c’était).
Exemple de l’ovocyte néo-fécondé : impact spz, => transduction d’un signal qui agit sur le damier de microtubules=> réarrangement, cytosquelette
Organisation bipolaire qui détermine un axe animal-végétatif.
-pôle animal où se place le noyau de l'ovocyte émission des globules polaires.
-pôle végétatif où se trouve le centrosome.

B/ organisant ses constituants
Microtubules
-Souris knock-out pour dinéine cytoplasmique ne se développe pas au bout de 8 jours : dans les cellules : complexe de golgi fractionné.
=> dinéine cytoplasmique joue un rôle dans positionnement de golgi au sein de la cellule.
Colchicine même effet si élimination de la colchicine retour de l’organisation cellulaire normale.
-sert d’ancrage => (ARN en traduction par exemple).
-mécanisme : p353 KARP marquage par Ac-fluorescent de tubuline incorporée dans une cellule. Au bout d’une minute la cellule et très marquée
=> le cytosquelette (microtubule) est dynamique et se renouvelle (instabilité dynamique)

Cl : forme, maintien, et organisation de la cellule liée au cytosquelette

T : si le cytosquelette est dynamique, mais paraît stable lorsqu’il rempli sa fonction d’ossature, il n’est pas moins dynamique au regard de la cellule. En effet, il joue le rôle de l’ossature et ce réseau matriciel intracellulaire est aussi

II] Une musculature cellulaire
Observation au microscope de goutte de mare ou eau de lavage de gazon.
Eucaryotes unicellulaires possèdent de structures qui leur permettent de se déplacer dans leur milieu de
vie.
On a donc un :
A/ mouvement de structures spécialisées

Qui permettent
1-mise en mouvement de la cellule
Flagelles plus longs que cils en général
Mouvements ondulatoires
Structure de l’axonème en transversale et longitudinale schéma interprétatif (ME) p 356-7 KARP
Expérience spz démembrané continue à battre moyennant ATP Mg2
Donc = tout est dans l’axonème.
ATP élevé, plus fréquences des battements élevée.
Solubilisation des éléments de l’axonème par traitement EDTA : les bras des tubules A et centraux sont manquants.
En perdant ces structures les axonème n’hydrolyse plus ATP, hors le liquide environnement gagne cette
capacité d’hydrolyse => les bras sont des ATPases = dinéine ciliaire. Par contre si ajout de Mg2 activité de la partie insoluble reprends => les bras réapparaissent sur les axonèmes.
Ensuite élimination des bras externes via traitements par solution saline, les mouvements sont plus lents
avec les bras interne restant, mais ondulation normale.
Mécanisme permettant mise en mouvement

T : ces cils ne permettent pas seulement la mise en mouvement de LA cellule mais aussi :

2- mise en mouvement du milieu extracellulaire

Cils équivalents à aviron déplacement de la cellule perpendiculaire au cil => mise en mouvement dans le milieu d’organisme unicellulaire ou mise en mouvement de liquide ou produits particuliers chez multicellulaires. (Épithélium cilié des voies respiratoires chez l’Homme)
Exemple : organismes sont remarquablement symétriques de l’extérieur mais pas les viscères. Arrive que l’asymétrie soit inversée = situs inversus on a remarqué que problème remontait à la gastrulation, où nœud embryonnaire constitué d’UN cil. Cils anormaux=> asymétrie inversée.
En fait le cil doit battre de l’avant à l’arrière (schéma p 355 KARP) mais si anormal il tourne en sens horaire =>(expérience avec des billes) déplacement du liquide vers la gauche du plan médian. Liquide contiendrait morphogènes qui se concentre du côté gauche et inverse la symétrie. (Facteur épigénétique)

Cl : mouvement de la cellule via structure spécialisées flagelle et cils. Nota que ces structures contiennent aussi une ossature cytosquelettique au même titre que n’importe quelle partie du cytoplasme qui le maintient.

T : outre mouvement ciliaires et al qui permettent mouvement de cellule, amibe par exemple (photo si possible) ne se meuve pas vis de telle structure. On observe plutôt mouvements de la membrane permettant directement la :

B/ locomotion cellulaire
Mouvements amiboïdes : exemple amibe / Formation de lamellipode (p 387 KARP)
Cellule leucocytaire : reçoit un signal=> transduction de l’info => action sur le cytosquelette et se rend sur le site.
Mécanisme de locomotion à expliquer (p 388 fig. 9-73 schéma d’un mouvement amiboïde)
Pas de force motrice juste polymérisation/ dépolymérisation d’actine qui tire la cellule vers l’avant
Mais force de traction qui tracte la cellule via myosine en interaction avec actine (forces contractiles) => chez certains organismes uniquement

Cl : la motilité cellulaire découle de la dynamique du cytosquelette, ses mouvements relatifs mais aussi l’équilibre polymérisation dépolymérisation

T : outre mouvements de la cellule elle-même, cytosquelette constitue un support pour les mouvements
intracellulaires tel :

III] Un réseau dynamique intracellulaire
A/ (permettant la) déformation de la cellule
1- par déformation de sa membrane
Hématies : plasmalemme est relié aux microfilaments d’actine et spectrine molécules d’ancrage du cytosquelette dans la membrane
Spectrine cytosquelette des hématies reliés aux glycophorines C et bande III. (MEC)
Spectrine reliée au cytosquelette
myosine => déformation de la membrane => permet aux hématies de passer dans des capillaires parfois très fins (RIEUTORT p 111 fig 59)

Cl :messages extracellulaires arrivent jusqu’au cytosquelette

T : outre ce type de déformation existe une déformation moins complexe se faisant par :

2- par contraction du cytosquelette
Contraction musculaire à détailler
Avec actine et myosine schéma coupe

T : contraction aussi au niveau de membrane cellulaire :

3- et pouvant aboutir à sa division
Anneaux contractiles lors de la division cellulaire=> cytocinèse
J’insiste plus sur le muscle donc pas trop là-dessus c’est kif kif (mais à l’écrit je détaillerais)

B/ (permettant une) croissance de la cellule
-Croissance du tube pollinique (siphonogamie)
Complexe vibronectine/intégrine constitue des points d’ancrage qui permet traction ET microfilaments contractiles fournissent la force pour le déplacement
Voire dans le Robert et Roland
-Neurone et cône de croissance
Microtubules,servent de soutien et microfilaments de moteurs.
Par ailleurs vésicules qui
renouvellent la membrane transportée par cytosquelette

T : par ailleurs ces croissances nécessitent le transport de matériau pour constituer la membrane donc le réseau interne du cytosquelette :

C/ (permettant les) mouvements intracellulaires
(d’une part)
1- en servant de rail
p 338 KARP MET
-Traitement cellule pigmentée de cellule d’amphibien Xenopus par une hormone, disperse les granules pigmentés.
Si cellules surexprimant protéine mutante négative dominante pour kinésine II=> non fonctionnelle. La même manip ne provoque pas de dispersion.
=> kinésine II est donc la protéine motrice responsable du mouvement des granules.
Kinésine permet de mettre en mouvement organite de façon centrifuge
Déficience en KIF5B (codant pour chaine lourde) => pas de mitochondries à la périphérie => pas de mouvement centrifuge. fig9-15p345 KARP (répartition des microtubules mito cas normal et déficience)
Mise en évidence du transport axonal vidéo dont on a les photos p 343 KARP
Dans le neurone pour voir lemécanisme plus précisément
Microtubule= tubuline alpha (-) et beta ( )
Expérience avec billes : se déplacent vers le donc kinésine = protéine motrice orientée vers l’extrémité => Kinésine responsable transport des vésicules du corps cellulaire à la synapse
Mais existence d’un transport antérograde et rétrograde
Dinéine pour le rétrograde
La dinéine n’interagit pas directement avec les charges membranés mais par l’intermédiaire de la dynactine
==>MAP : Nécessité de protéines motrices dans ce cas
=> Dynéine et kinésine ont rôle dans le transport idem mais en sens opposé
-juste pour citer les "végétaux »
Mouvement de cyclose
Mise en mouvement au niveau frontière ectoplasme-endoplasme : ici on a faisceaux d’actine parallèle au mouvement. Au niveau de ces faisceaux et sur les organites de la cyclose immunomarquage a révélé présence de myosine. organites se déplacent sur les microfilaments.
L’actine est dans l’ectoplasme et la myosine l’endoplasme (démonstration par blocage via cytochalasine)

T : si le cytosquelette sert de rail, sur lesquels sont en mouvements les organites, il peut aussi faire les choses

2- en tractant
Chromosome dans la division cellulaire
La c’est le microtubule qui se raccourci et tire le chromosome, les protéines motrices font bouger également
relativement les microtubules
Ici je détaille tout le cycle et toutes les protéines ça permets de faire le point sur la leçon, car pas mal de
molécules interviennent mais différemment.
Mais pas de détail car pas eu le temps de regarder et souvenir trop approximatif

Conclusion
Le cytosquelette n’est donc pas une simple ossature, il accomplit au sein de la cellule et au cours de sa vie dans de nombreux phénomènes cellulaires nécessitant la mise en mouvement d’objets intracellulaire mais aussi permet de
faire mouvoir la cellule, selon les informations externes qu’elle reçoit.
Pour tout cela nous retiendrons qu’il y a 3 composants majeurs du cytosquelette : microtubule, microfilaments, et filament intermédiaire.
Son rôle dans la division, donc la prolifération cellulaire, fais que les mutations survenant sur les séquences lui étant dédié, peut être source d’anomalies chromosomes voire d’aberrances génomiques.

je chercherai mieux pour l’ouverture mais là mon prog de collège souffre !!!!

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Mar 21 Oct - 21:00

Voilà le plan "vidé"... Wink Maintenant, je vais le lire, c'est plus mieux pour commenter Wink

Le cytosquelette


Biblio :
- Callen J.-C. (1999) – Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Dunod éd.
- Karp G. (2004). - Biologie cellulaire et moléculaire. De Boeck éd.
-Robert D. & Roland J.-C. (1990). - Biologie végétale. I. Organisation cellulaire, caractéristiques et stratégie évolutive des plantes. Doin éd.=> exemples « végétaux »
-Rieutord. (1999). - Physiologie animale, Tome 1 : les cellules dans l'organisme. Masson éd. => exemples « animaux »

Introduction
Si l’on décompose le mot « cytosquelette », on trouve 2 mots « cytos » ou cellule et squelette. La cellule possèderait donc un squelette.
Ce cytosquelette est une synapomorphie des Eucaryotes, chez qui il constitue un réseau protéique intracellulaire,
réseau complexe, dynamique qui laisse supposer bien plus de fonctions que le simple rôle de squelette pour la cellule. En effet, la colchine, immobilise certains éléments du cytosquelette et de fait bloque tout mouvement de la
cellule. Il semble donc avoir une place primordiale dans la réalisation des mouvements de la cellule.


Pb : Comment la structure du cytosquelette lui permet-elle de réaliser ses rôles ?


[justify]Au fur et à mesure on rajoute sur une cellule type les éléments du cytosquelette au tableau
Le cytosquelette est impliqué dans les mouvements de la cellule mais également dans les mouvements intracellulaires. Mais comme son nom l’indique, il est d’abord connu comme étant :

I] Une ossature cellulaire
A/ supportant la cellule
1- en la renforçant

T : Le cytosquelette supporte donc la cellule en la renforçant, grâce à sa rigidité, cette propriété permet au cytosquelette d’accomplir une autre fonction de support :

2- en lui donnant sa forme

T : selon la répartition des éléments cytosquelettiques dans le cytoplasme on va voir que cytosquelette agit aussi en polarisant la cellule

3- en la polarisant

B/ organisant ses constituants

Cl : forme, maintien, et organisation de la cellule liée au cytosquelette
T : si le cytosquelette est dynamique, mais paraît stable lorsqu’il rempli sa fonction d’ossature, il n’est pas moins dynamique au regard de la cellule. En effet, il joue le rôle de l’ossature et ce réseau matriciel intracellulaire est aussi

II] Une musculature cellulaire

A/ mouvement de structures spécialisées

1-mise en mouvement de la cellule

T : ces cils ne permettent pas seulement la mise en mouvement de LA cellule mais aussi :

2- mise en mouvement du milieu extracellulaire


Cl : mouvement de la cellule via structure spécialisées flagelle et cils. Nota que ces structures contiennent aussi une ossature cytosquelettique au même titre que n’importe quelle partie du cytoplasme qui le maintient.

T : outre mouvement ciliaires et al qui permettent mouvement de cellule, amibe par exemple (photo si possible) ne se meuve pas vis de telle structure. On observe plutôt mouvements de la membrane permettant directement la :

B/ locomotion cellulaire

Cl : la motilité cellulaire découle de la dynamique du cytosquelette, ses mouvements relatifs mais aussi l’équilibre polymérisation dépolymérisation
T : outre mouvements de la cellule elle-même, cytosquelette constitue un support pour les mouvements
intracellulaires tel :

III] Un réseau dynamique intracellulaire
A/ (permettant la) déformation de la cellule
1- par déformation de sa membrane

Cl :messages extracellulaires arrivent jusqu’au cytosquelette
T : outre ce type de déformation existe une déformation moins complexe se faisant par :

2- par contraction du cytosquelette

T : contraction aussi au niveau de membrane cellulaire :

3- et pouvant aboutir à sa division

B/ (permettant une) croissance de la cellule

T : par ailleurs ces croissances nécessitent le transport de matériau pour constituer la membrane donc le réseau interne du cytosquelette :

C/ (permettant les) mouvements intracellulaires
1- en servant de rail

T : si le cytosquelette sert de rail, sur lesquels sont en mouvements les organites, il peut aussi faire les choses

2- en tractant

Conclusion
Le cytosquelette n’est donc pas une simple ossature, il accomplit au sein de la cellule et au cours de sa vie dans de nombreux phénomènes cellulaires nécessitant la mise en mouvement d’objets intracellulaire mais aussi permet de
faire mouvoir la cellule, selon les informations externes qu’elle reçoit.
Pour tout cela nous retiendrons qu’il y a 3 composants majeurs du cytosquelette : microtubule, microfilaments, et filament intermédiaire.
Son rôle dans la division, donc la prolifération cellulaire, fais que les mutations survenant sur les séquences lui étant dédié, peut être source d’anomalies chromosomes voire d’aberrances génomiques.

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Mar 21 Oct - 21:09

ah j'ai oublié mes problèmes!!!!!!!!!!!!!!

je trouve que c'est mieux d'inverser II et III mais comme cela c'est plus naturel par rapport au plan
en plus mon III est important
et j'ai pas trouvé moyen de mettre le IIIC avant qu'il ne faut surtout pas loupé si manque de temps

en plus je fini avec 3 parties j'aime pas ça fait space

voilà

Merci Catherine Embarassed pour le vidage

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Mar 21 Oct - 22:47

Introduction
Si l’on décompose le mot « cytosquelette », on trouve 2 mots « cytos » ou cellule et squelette. La cellule possèderait donc un squelette.
Ce cytosquelette est une synapomorphie des Eucaryotes, chez qui il constitue un réseau protéique intracellulaire,
Attention, il existe un cytosquelette chez les Procaryotes... Un jeu de mot a été fait l’an dernier sur ce sujet, et j’ai retenu à la fois le jeu de mot et la notion, comment faire d’une pierre deux coups ? Wink ===> "chez ces gens là, on ne microtubules pas, on fibre"... Wink (J’espère que je me plante pas... je vais vérifier... http://www.inra.fr/les_recherches/exemples_de_recherche/squelette_interne_forme_bacteries donc ce serait plutôt « on file »... Wink) c'est-à-dire que y’a pas de microtubules, mais y’a quand même des fibres et donc un cytosquelette...
réseau complexe, dynamique qui laisse supposer bien plus de fonctions que le simple rôle de squelette pour la cellule. En effet, la colchine euh, c’est pas plutôt la imcolchicine ?, mobilise certains éléments du cytosquelette et de fait bloque tout mouvement de la
cellule. Il semble donc avoir une place primordiale dans la réalisation des mouvements de la cellule.

Pb : Comment la structure du cytosquelette lui permet-elle de réaliser ses rôles ?

Au fur et à mesure on rajoute sur une cellule type les éléments du cytosquelette au tableau tu peux aussi le faire sous forme de tableau, non ?
Le cytosquelette est impliqué dans les mouvements de la cellule mais également dans les mouvements intracellulaires. Mais comme son nom l’indique, il est d’abord connu comme étant :

I] Une ossature cellulaire
A/ supportant la cellule
D’une part :
1- en la renforçant
-Souris génétiquement modifiée, incapable de produire un polypeptide des FI comme K14 (kératine type I) présente dans cellule épidermique basale.
=> Sensibilité à pression mécanique (passage dans l’utérus, succions de l’allaitement=> ampoules graves sur la langue ou peau.
=> Ces FI = renfort mécanique pour les cellules situées dans les assises épithéliales.
De épiderme composé pratiquement que de cellules mortes avec réseau de FI à kératine (imperméable) Résistance aux bactéries et aux produits chimiques.
==> (FI)composés de sous-unités décalées => très résistants aux forces de tension (décrire rapidement la structure (schéma structure à faire)).
-desmines maintient alignées les myofibrilles dans cellule musculaire. Sans ces FI faiblesse musculaire pouvant entraîner la mort.
-pas tous un rôle primordial cf. vimentine des fibroblastes macrophages leucocytes sans effets majeurs.

T : Le cytosquelette supporte donc la cellule en la renforçant, grâce à sa rigidité, cette propriété permet au cytosquelette d’accomplir une autre fonction de support :

2- en lui donnant sa forme
Microtubules p340 KARP fig9-10 :
Anticorps fluorescents anti-tubuline dans une cellule plate => rayonnement de microtubules qui contournent les structures cellulaires.

T : selon la répartition des éléments cytosquelettiques dans le cytoplasme on va voir que cytosquelette agit aussi en polarisant la cellule

3- en la polarisant
Cellules épithéliales columnaires( ? pas trouvé ce que c’était). J’ai trouvé ça... mais apparemment ça désigne plusieurs autres choses, à suivre... Cellules columnaires => spongioblastes => glie

Exemple de l’ovocyte néo-fécondé : impact spz, => transduction d’un signal qui agit sur le damier de microtubules=> réarrangement, cytosquelette
Organisation bipolaire qui détermine un axe animal-végétatif.
-pôle animal où se place le noyau de l'ovocyte émission des globules polaires.
-pôle végétatif où se trouve le centrosome.

Là, t’as une transition, non ? Puisque comme ça polarise, notamment en maintenant les ARN maternaux... c’est que ça organise les constituants ?

B/ organisant ses constituants
Microtubules
-Souris knock-out pour dinéine moi, j’écris dynéine, mais on peut dire les deux apparemment, sur le net, on trouve les deux... cytoplasmique ne se développe pas au bout de 8 jours : dans les cellules : complexe de golgi fractionné.
=> dinéine cytoplasmique joue un rôle dans positionnement de golgi au sein de la cellule.
Colchicine ok faut de frappe avant alors... même effet si élimination de la colchicine retour de l’organisation cellulaire normale.
-sert d’ancrage => (ARN en traduction par exemple). Ok revenir sur la polarité cellulaire
-mécanisme : p353 KARP marquage par Ac-fluorescent de tubuline incorporée dans une cellule. Au bout d’une minute la cellule et très marquée
=> le cytosquelette (microtubule) est dynamique et se renouvelle (instabilité dynamique)

Cl : forme, maintien, et organisation de la cellule liée au cytosquelette

T : si le cytosquelette est dynamique, mais paraît stable lorsqu’il remplit sa fonction d’ossature, il n’est pas moins dynamique au regard de la cellule. En effet, il joue le rôle de l’ossature et ce réseau matriciel intracellulaire est aussi

II] Une musculature cellulaire euh, ben le titre me gène... parceque « musculature » pour un squelette, bof ? Non ? Qu’en penses-tu ? Wink
Observation au microscope de goutte de mare ou eau de lavage de gazon.
Eucaryotes unicellulaires possèdent de structures qui leur permettent de se déplacer dans leur milieu de vie.
On a donc un :
A/ mouvement de structures spécialisées
Qui permettent
1-mise en mouvement de la cellule
Flagelles plus longs que cils en général
Mouvements ondulatoires
Structure de l’axonème en transversale et longitudinale schéma interprétatif (ME) p 356-7 KARP
Expérience spz démembrané continue à battre moyennant ATP Mg2
Donc = tout est dans l’axonème.
ATP élevé, plus fréquence des battements élevée.
Solubilisation des éléments de l’axonème par traitement EDTA : les bras des tubules A et centraux sont manquants.
En perdant ces structures les axonème n’hydrolysent plus ATP, hors le liquide environnement gagne cette capacité d’hydrolyse => les bras sont des ATPases = dinéine ciliaire. Par contre si ajout de Mg2 activité de la partie insoluble reprend => les bras réapparaissent sur les axonèmes.
Ensuite élimination des bras externes via traitements par solution saline, les mouvements sont plus lents avec les bras interne restant, mais ondulation normale.
Mécanisme permettant mise en mouvement

T : ces cils ne permettent pas seulement la mise en mouvement de LA cellule mais aussi

2- mise en mouvement du milieu extracellulaire
Cils équivalents à aviron déplacement de la cellule perpendiculaire au cil => mise en mouvement dans le milieu d’organisme unicellulaire ou mise en mouvement de liquide ou produits particuliers chez multicellulaires. (Épithélium cilié des voies respiratoires chez l’Homme)
Exemple : organismes sont remarquablement symétriques de l’extérieur mais pas les viscères. Arrive que l’asymétrie soit inversée = situs inversus on a remarqué que problème remontait à la gastrulation, où nœud embryonnaire constitué d’UN cil. Cils anormaux=> asymétrie inversée.
En fait le cil doit battre de l’avant à l’arrière (schéma p 355 KARP) mais si anormal il tourne en sens horaire =>(expérience avec des billes) déplacement du liquide vers la gauche du plan médian. Liquide contiendrait morphogènes qui se concentre du côté gauche et inverse la symétrie. (Facteur épigénétique)
Tu pourrais aussi prendre l’ex de la paramécie, ou de n’importe quel organisme qui a des cils pour éviter l’anthropocytosquelettisme Wink mais on a moins d’infos sur ça...

Cl : mouvement de la cellule via structure spécialisées flagelle et cils. Nota que ces structures contiennent aussi une ossature cytosquelettique au même titre que n’importe quelle partie du cytoplasme qui le maintient. Je comprends pas cette phrase... Ah si, tu veux dire que les cils et le flagelles contiennent du cytosquelette comme n’importe quelle partie du cytoplasme ?

T : outre mouvement ciliaires et al qui permettent mouvement de cellule, amibes par exemple (photo si possible) ne se meuvent pas via de telle structure. On observe plutôt mouvements de la membrane permettant directement la :

B/ locomotion cellulaire ben ce qui me gêne en fait, c’est que dans le A1, c’est aussi une locomotion cellulaire...
Mouvements amiboïdes : exemple amibe / Formation de lamellipode (p 387 KARP)
Cellule leucocytaire : reçoit un signal=> transduction de l’info => action sur le cytosquelette et se rend sur le site.
Mécanisme de locomotion à expliquer (p 388 fig. 9-73 schéma d’un mouvement amiboïde)
Pas de force motrice juste polymérisation/ dépolymérisation d’actine qui tire la cellule vers l’avant
Mais force de traction qui tracte la cellule via myosine en interaction avec actine (forces contractiles) => chez certains organismes uniquement

Cl : la motilité cellulaire découle de la dynamique du cytosquelette, ses mouvements relatifs mais aussi l’équilibre polymérisation dépolymérisation

T : outre mouvements de la cellule elle-même, cytosquelette constitue un support pour les mouvements intracellulaires tel :

III] Un réseau dynamique intracellulaire je comprends le truc mais je pense que tu devrais plus axer sur la fonction... Je reviens sur le plan entier à la fin
A/ (permettant la) déformation de la cellule idem ici attention, parceque j’ai l’impression que ça peut porter à confusion avec le IIB, parceque l’amibe quand elle se déplace, c’est par déformation de la cellule...
1- par déformation de sa membrane
Hématies : plasmalemme est relié aux microfilaments d’actine et spectrine molécules d’ancrage du cytosquelette dans la membrane
Spectrine cytosquelette des hématies reliés aux glycophorines C et bande III. (MEC)
Spectrine reliée au cytosquelette
myosine => déformation de la membrane => permet aux hématies de passer dans des capillaires parfois très fins (RIEUTORT p 111 fig 59)

Cl :messages extracellulaires arrivent jusqu’au cytosquelette

T : outre ce type de déformation existe une déformation moins complexe se faisant par :


_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Mar 21 Oct - 22:48

2- par contraction du cytosquelette
Contraction musculaire à détailler
Avec actine et myosine schéma coupe
OK ça déforme la cellule mais surtout ça permet la contraction musculaire et donc le déplacement...(attention, il y a une piste de plan autre cachée dans cette phrase lol! )

T : contraction aussi au niveau de membrane cellulaire :

3- et pouvant aboutir à sa division
Anneaux contractiles lors de la division cellulaire=> cytocinèse
J’insiste plus sur le muscle donc pas trop là-dessus c’est kif kif (mais à l’écrit je détaillerais)

B/ (permettant une) croissance de la cellule
-Croissance du tube pollinique (siphonogamie)
Complexe vibronectine/intégrine constitue des points d’ancrage qui permet traction ET microfilaments contractiles fournissent la force pour le déplacement
Voire dans le Robert et Roland
-Neurone et cône de croissance
Microtubules,servent de soutien et microfilaments de moteurs.
Par ailleurs vésicules qui renouvellent la membrane transportée par cytosquelette

T : par ailleurs ces croissances nécessitent le transport de matériau pour constituer la membrane donc le réseau interne du cytosquelette :

C/ (permettant les) mouvements intracellulaires
(d’une part)
1- en servant de rail
p 338 KARP MET
-Traitement cellule pigmentée de cellule d’amphibien Xenopus par une hormone, disperse les granules pigmentés.
Si cellules surexprimant protéine mutante négative dominante pour kinésine II=> non fonctionnelle. La même manip ne provoque pas de dispersion.
=> kinésine II est donc la protéine motrice responsable du mouvement des granules.
Kinésine permet de mettre en mouvement organite de façon centrifuge
Déficience en KIF5B (codant pour chaine lourde) => pas de mitochondries à la périphérie => pas de mouvement centrifuge. fig9-15p345 KARP (répartition des microtubules mito cas normal et déficience)
Mise en évidence du transport axonal vidéo dont on a les photos p 343 KARP
Dans le neurone pour voir le mécanisme plus précisément
Microtubule= tubuline alpha (-) et beta ( )
Expérience avec billes : se déplacent vers le donc kinésine = protéine motrice orientée vers l’extrémité => Kinésine responsable transport des vésicules du corps cellulaire à la synapse
Mais existence d’un transport antérograde et rétrograde
Dinéine pour le rétrograde
La dinéine n’interagit pas directement avec les charges membranés mais par l’intermédiaire de la dynactine
==>MAP : Nécessité de protéines motrices dans ce cas
=> Dynéine et kinésine ont rôle dans le transport idem mais en sens opposé
-juste pour citer les "végétaux »
Mouvement de cycloses
Mise en mouvement au niveau frontière ectoplasme-endoplasme : ici on a faisceaux d’actine parallèle au mouvement. Au niveau de ces faisceaux et sur les organites de la cyclose immunomarquage a révélé présence de myosine. organites se déplacent sur les microfilaments.
L’actine est dans l’ectoplasme et la myosine l’endoplasme (démonstration par blocage via cytochalasine)

T : si le cytosquelette sert de rail, sur lesquels sont en mouvements les organites, il peut aussi faire les choses

2- en tractant
Chromosome dans la division cellulaire
La c’est le microtubule qui se raccourcit et tire le chromosome, les protéines motrices font bouger également relativement les microtubules
Ici je détaille tout le cycle et toutes les protéines ça permet de faire le point sur la leçon, car pas mal de molécules interviennent mais différemment.
Mais pas de détail car pas eu le temps de regarder et souvenir trop approximatif
ok, l’idée y est...

Conclusion
Le cytosquelette n’est donc pas une simple ossature, il accomplit au sein de la cellule et au cours de sa vie dans de nombreux phénomènes cellulaires nécessitant la mise en mouvement d’objets intracellulaire mais aussi permet de faire mouvoir la cellule, selon les informations externes qu’elle reçoit.
Pour tout cela nous retiendrons qu’il y a 3 composants majeurs du cytosquelette : microtubule, microfilaments, et filament intermédiaire.
Son rôle dans la division, donc la prolifération cellulaire, fait que les mutations survenant sur les séquences lui étant dédiées, peut être source d’anomalies chromosomes voire d’aberrances euh, on dit aberration, non ? génomiques.

Premièrement, il manque l’importance du cytosquelette dans l’adhésion cellulaire, ou alors je l’ai zappé. Tu pourrais, mais je sais pas trop où trouver (j’avais ça dans un cours, mais où le trouver dans la biblio, doute...) un ou deux exemples végétaux (moi, j’avais un truc sur le déplacement dans la cellule au moment d’une réponse face à une agression...) Ah ok, j’avais pas vu (je l’ai écrit avant d’oublier...), t’as mis la siphonogamie, cool !!

Bon, je ne suis pas trop revenue sur les expériences and co, je ne suis pas capable... Je te fais confiance, tu as pris la bonne biblio, donc c’est ok.

Maintenant, le plan. Je trouve que c’est confus, en fait... Le I, ok, pas de souci, si tu arrives à y inclure le rôle dans la cohérence tissulaire par ex.
Mais le II et le III (ahh, je vais lire ce que t’as mis avant...) ah tu dis d’inverser II et III, pourquoi pas ? Wink Moi, je réorganiserai un peu tout... Tu vois, y’a des trucs pas logiques, si tu relis ton plan avec mes remarques, il y a des trucs qui rentrent dans plusieurs catégories... Et finalement, tu mélanges un peu les mouvements de la cellule, les mouvements « de l’organisme », et les mouvements intracellulaires... Moi, je t’avoue que j’ai eu un peu de mal à suivre...

Est-ce qu’il ne serait pas mieux de faire par échelle ? Ou bien mieux organiser les fonctions... Parceque finalement, dans ton III, ça n’est pas aussi une « musculature » cellulaire qui permet tout ça ? Est-ce que je suis claire ou pas ?

Cependant, je n’ai pas la parole absolue, et j’aimerai bien que d’autres se prononcent sur le sujet... Si tu veux (après que tu aies de nouveau re-réfléchi, si tu es d’accord que ce plan est à retravailler), je peux aussi chercher un plan, j’ai des idées (je te les avais soumises déjà, non ? je sais plus...)...

Tu me retravailles ça ? Wink

PS désolée j'ai pas remis les couleurs de ton plan...
PS2 faut vraiment que je regarde, y'a qu'à moi que ça dit que les messages sont trop longs ? Je suis une trop grande bavarde ???

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Mar 21 Oct - 23:09

Ce cytosquelette est une synapomorphie des Eucaryotes, chez qui il constitue un réseau protéique intracellulaire,
Attention, il existe un cytosquelette chez les Procaryotes... Un jeu de mot a été fait l’an dernier sur ce sujet, et j’ai retenu à la fois le jeu de mot et la notion, comment faire d’une pierre deux coups ? Wink ===> "chez ces gens là, on ne microtubules pas, on fibre"... Wink (J’espère que je me plante pas... je vais vérifier... http://www.inra.fr/les_recherches/exemples_de_recherche/squelette_interne_forme_bacteries donc ce serait plutôt « on file »... Wink) c'est-à-dire que y’a pas de microtubules, mais y’a quand même des fibres et donc un cytosquelette...
ahhh mince!!!
la colchine euh, c’est pas plutôt la imcolchicine ?oui erreur de frappe et toi aussi Wink,
.
Au fur et à mesure on rajoute sur une cellule type les éléments du cytosquelette au tableau tu peux aussi le faire sous forme de tableau, non ?je voulais éviter le tableau pour celui là j'ai pas d'idée en plus

I] Une ossature cellulaire

Là, t’as une transition, non ? Puisque comme ça polarise, notamment en maintenant les ARN maternaux..els!! Wink. c’est que ça organise les constituants ? c'est ce que devais mettre oubli

B/ organisant ses constituants
Microtubules
-Souris knock-out pour dinéine moi, j’écris dynéine, mais on peut dire les deux apparemment, sur le net, on trouve les deux... ah ben moi aussi surement le livre !

II] Une musculature cellulaire euh, ben le titre me gène... parceque « musculature » pour un squelette, bof ? Non ? Qu’en penses-tu ? Wink c'ets pour dire que ce n'est pas qu'un squelette
On a donc un :
A/ mouvement de structures spécialisées
Tu pourrais aussi prendre l’ex de la paramécie, ou de n’importe quel organisme qui a des cils pour éviter l’anthropocytosquelettisme Wink mais on a moins d’infos sur ça... hihi oui ben déja j'ai eu du mal pour trouver des exemple végétaux ça sors de ma t^te fallais que j'y réfléchisse, mais il y a tant d'exemples
Cl : mouvement de la cellule via structure spécialisées flagelle et cils. Nota que ces structures contiennent aussi une ossature cytosquelettique au même titre que n’importe quelle partie du cytoplasme qui le maintient. Je comprends pas cette phrase... Ah si, tu veux dire que les cils et le flagelles contiennent du cytosquelette comme n’importe quelle partie du cytoplasme ? juste que ok la structure est dynamique mais la forme de cette struct particulière est lié à son cytosquelette structural qu'elle a aussi

B/ locomotion cellulaire ben ce qui me gêne en fait, c’est que dans le A1, c’est aussi une locomotion cellulaire... oui c'est ambigue j'ai pas mieux
dans le A ce sont les cils qui bougent et dans le B la cellule




_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Mar 21 Oct - 23:10

Manoo a écrit:
B/ locomotion cellulaire ben ce qui me gêne en fait, c’est que dans le A1, c’est aussi une locomotion cellulaire... oui c'est ambigue j'ai pas mieux
dans le A ce sont les cils qui bougent et dans le B la cellule
Oui, j'ai bien compris, je trouve juste comme tu le dis que c'est ambigu...

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Mar 21 Oct - 23:20

[quote="Cattina"]
2- par contraction du cytosquelette
Contraction musculaire à détailler
Avec actine et myosine schéma coupe
OK ça déforme la cellule mais surtout ça permet la contraction musculaire et donc le déplacement...(attention, il y a une piste de plan autre cachée dans cette phrase lol! )=> j'ai essayé un truc de la cellule à l'organisme me suis perdue!

T : contraction aussi au niveau de membrane cellulaire :

3- et pouvant aboutir à sa division

T : par ailleurs ces croissances nécessitent le transport de matériau pour constituer la membrane donc le réseau interne du cytosquelette :

C/ (permettant les) mouvements intracellulaires

Conclusion
3 composants majeurs du cytosquelette : microtubule, microfilaments, et filament intermédiaire.
Son rôle dans la division, donc la prolifération cellulaire, fait que les mutations survenant sur les séquences lui étant dédiées, peut être source d’anomalies chromosomes voire d’aberrances euh, on dit aberration, non ? Embarassed ouais je dois être fatiguée génomiques.

Premièrement, il manque l’importance du cytosquelette dans l’adhésion cellulaire, ou alors je l’ai zappé. Tu pourrais, mais je sais pas trop où trouver (j’avais ça dans un cours, mais où le trouver dans la biblio, doute...si dans le KARP oubli! et en même temps pas su mettre! la forme peut-être et polarité maintien) un ou deux exemples végétaux (moi, j’avais un truc sur le déplacement dans la cellule au moment d’une réponse face à une agression...) Ah ok, j’avais pas vu (je l’ai écrit avant d’oublier...), t’as mis la siphonogamie, cool !!
il y a la siphonogamie et la cyclose des plastes 2 exemples en plus j'ai écrit pour mettre un exemple végétak ça a pas pris?


Est-ce qu’il ne serait pas mieux de faire par échelle ? ah ben justement je suis pommée! Ou bien mieux organiser les fonctions... Parceque finalement, dans ton III, ça n’est pas aussi une « musculature » cellulaire qui permet tout ça ? Est-ce que je suis claire ou pas ?justement non Wink
j'ai fait l'analogie avec un aniaml ( faut oublier ce que je vais dire!!! Wink et le III colle pas avec la fonction de nos muscles.)
II mouvement de la cellule
III mouvement intracellulaire
je verrai comment réorganiser autrement alors

Tu me retravailles ça ? Wink pas maintenant!! je fini ce que j'ai commencé sinon je laisse tout trainer Wink

PS2 faut vraiment que je regarde, y'a qu'à moi que ça dit que les messages sont trop longs ? Je suis une trop grande bavarde ???moi aussi et après ça a marché j'ai réduit les lignes

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Mar 21 Oct - 23:25

2- par contraction du cytosquelette
Contraction musculaire à détailler
Avec actine et myosine schéma coupe
OK ça déforme la cellule mais surtout ça permet la contraction musculaire et donc le déplacement...(attention, il y a une piste de plan autre cachée dans cette phrase lol! )=> j'ai essayé un truc de la cellule à l'organisme me suis perdue! ok je me doutais que ça pouvait pas marcher Wink on laisse tomber si tu as essayé...

T : contraction aussi au niveau de membrane cellulaire :

3- et pouvant aboutir à sa division

T : par ailleurs ces croissances nécessitent le transport de matériau pour constituer la membrane donc le réseau interne du cytosquelette :

C/ (permettant les) mouvements intracellulaires

Conclusion
3 composants majeurs du cytosquelette : microtubule, microfilaments, et filament intermédiaire.
Son rôle dans la division, donc la prolifération cellulaire, fait que les mutations survenant sur les séquences lui étant dédiées, peut être source d’anomalies chromosomes voire d’aberrances euh, on dit aberration, non ? Embarassed ouais je dois être fatiguée génomiques.

Premièrement, il manque l’importance du cytosquelette dans l’adhésion cellulaire, ou alors je l’ai zappé. Tu pourrais, mais je sais pas trop où trouver (j’avais ça dans un cours, mais où le trouver dans la biblio, doute...si dans le KARP oubli! et en même temps pas su mettre! la forme peut-être et polarité maintien) un ou deux exemples végétaux (moi, j’avais un truc sur le déplacement dans la cellule au moment d’une réponse face à une agression...) Ah ok, j’avais pas vu (je l’ai écrit avant d’oublier...), t’as mis la siphonogamie, cool !!
il y a la siphonogamie et la cyclose des plastes 2 exemples en plus j'ai écrit pour mettre un exemple végétak ça a pas pris? Si si, c'est bon, je l'ai vu après ! Smile


Est-ce qu’il ne serait pas mieux de faire par échelle ? ah ben justement je suis pommée! Ou bien mieux organiser les fonctions... Parceque finalement, dans ton III, ça n’est pas aussi une « musculature » cellulaire qui permet tout ça ? Est-ce que je suis claire ou pas ?justement non Wink
j'ai fait l'analogie avec un aniaml ( faut oublier ce que je vais dire!!! Wink et le III colle pas avec la fonction de nos muscles.)
II mouvement de la cellule
III mouvement intracellulaire [b]non, c'est ok ça, mais juste, par ex dans la contraction musculaire le mouvement est intracellulaire mais surtout cellulaire finalement...

je verrai comment réorganiser autrement alors

Tu me retravailles ça ? Wink pas maintenant!! je fini ce que j'ai commencé sinon je laisse tout trainer Wink lol! ok quand tu veux... (et quand tu peux...) je vais y réfléchir aussi pendant les vacances, ok ?

PS2 faut vraiment que je regarde, y'a qu'à moi que ça dit que les messages sont trop longs ? Je suis une trop grande bavarde ???moi aussi et après ça a marché j'ai réduit les lignes ben vi mais comme j'en ai rajouté après Wink
[/b]
[/quote]

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Mer 22 Oct - 10:58

je reviens la dessus
j'aurais du ouvrir le L&LG
ce sont les microtubules qui sont une synapomorphie des euk

en plus je savais quelque part dans un coin de ma tête que les prok en avaient mais oubli...

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Mer 22 Oct - 13:38

Very Happy

On devrait toujours ouvrir le LC&LG Wink... Maintenant, je suis certaine que tu ne l'oublieras plus !

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Mer 22 Oct - 13:58

Embarassed ouais mais pour une fois que j'étais certaine d'une synapomorphie........
je devais vérifier soit disant par acquis de conscience ben j'aurais du!!!!


bon la leçon j'y reviens dans ........ longtemps

en plus j'ai des leçons de géol qui trainent

bref j'ai pas envie de laisser ça comme ça mais bon
faut bien pfff

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Mer 22 Oct - 14:06

Stresse pas Manoo, ça va... Si tu savais combien de leçons j'ai commencées l'an dernier et l'année précédente, en me disant "j'y reviendrai"... Laughing Et au moins, tu l'as bossée, tu as bien avancé, tu as réfléchi, mis en forme, complété... Le reste c'est de la réorganisation !

Allez, courage !

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Mer 22 Oct - 14:15

ouais mais outre les connaissances il y a la méthode
important pour l'écrit

parce que comme c'est parti
pas le temps de faire des devoirs ou peu (j'avais prévu d'en faire 2 pdt les vacances! ===> 0)

allé c'est reparti je pollue le sujet lool

j'arrête Wink

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Lun 10 Nov - 21:34

bonsoir

je poste l'ébauche
pas complet mais j'y reviendrai la je suis out

si le plan convient je remplis demain

merci

Le cytosquelette

Biblio :
- Callen J.-C. (1999) – Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Dunod éd.
- Karp G. (2004). - Biologie cellulaire et moléculaire. De Boeck éd.
-Robert D. & Roland J.-C. (1990). - Biologie végétale. I. Organisation cellulaire, caractéristiques et stratégie évolutive des plantes. Doin éd.=> exemples « végétaux »
-Rieutord. (1999). - Physiologie animale, Tome 1 : les cellules dans l'organisme. Masson éd. => exemples « animaux »

Introduction
Si l’on décompose le mot « cytosquelette », on trouve 2 mots « cytos » ou cellule et squelette. La cellule
possèderait donc un squelette.
Ce cytosquelette est un réseau complexe, dynamique qui laisse supposer bien plus de fonctions que le simple
rôle de squelette pour la cellule. En effet, la colchine, immobilise certains éléments du cytosquelette et de fait bloque tout mouvement de la cellule. Il semble donc avoir une place primordiale dans la réalisation des mouvements de
la cellule.

Pb :Comment la structure du cytosquelette lui permet-elle de réaliser ses rôles ?

Au fur et à mesure on rajoute sur une cellule type les éléments du cytosquelette au tableau
Filaments intermédiaires (FI)
Microtubules

I] Le cytosquelette une architecture
Ordre des parties peu logique Mais ça me gène de commencer B ou C car l’évidence c’est A

A/ support de la cellule
D’une part c’est :

1- un renfort
(kératine type I
==> (FI)composés de sous-unités décalées => très résistants aux forces de tension
-desmines maintient alignées les myofibrilles dans cellule musculaire
-pas tous un rôle primordiale cf. vimentine des fibroblastes macrophages leucocytes sans effets majeurs.

T : Le cytosquelette supporte donc la cellule en la renforçant, grâce à sa rigidité, cette propriété permet au cytosquelette d’accomplir une autre fonction de support en donnant à la cellule :

2- une forme
Microtubules

a) statique
Anticorps fluorescents anti-tubuline dans une cellule plate => rayonnement de microtubules qui contournent les structures cellulaires.

b) dynamique
Hématies : plasmalemme est relié aux microfilaments d’actine et spectrine molécules d’ancrage du cytosquelette dans la membrane

Cl :messages extracellulaires arrivent jusqu’au cytosquelette

T : selon la répartition des éléments cytosquelettiques dans le cytoplasme on va voir que le cytosquelette agit aussi en polarisant la cellule

3- une polarité

T : polarité de la cellule, aussi liée à organisation polaire des constituants, via cytosquelette qui est donc :

B/ organisateurs de ses constituants
Microtubules
=> dinéine cytoplasmique joue un rôle dans positionnement de golgi au sein de la cellule.
-sert d’ancrage => (ARN en traduction par exemple).
-mécanisme : p353 KARP marquage par Ac-fluorescent de tubuline incorporée dans une cellule. Au bout d’une minute la cellule et très marquée et cytosquelette (microtubule) est dynamique et se renouvelle (instabilité dynamique)

T : organisation intracellulaire et cellulaire mais aussi

C/ Architecture supracellulaire
Cohésion tissulaire à creuser où ?????????

Cl : forme, maintien, et organisation de la cellule liée au cytosquelette
Rôle également supra-cellulaire

T : si le cytosquelette est dynamique, mais paraît stable lorsqu’il rempli sa fonction
d’ossature, il n’est pas moins dynamique au regard de la cellule. En effet, il
joue le rôle de l’ossature et ce réseau matriciel intracellulaire est aussi


II] Le cytosquelette et vie cellulaire

A/ Croissance cellulaire
-Croissance du tube pollinique (siphonogamie) Complexe vibronectine/intégrine
-Neurone et cône de croissance
Microtubules servent de soutien et microfilaments de moteurs.

T : par ailleurs ces croissances nécessitent le transport de matériau pour constituer la membrane donc le réseau interne du cytosquelette :

B/ Division cellulaire
Anneaux contractiles lors de la division cellulaire=> cytocinèse

T : chromosomes sont transportés dans la cellule on suppose aussi via le cytosquelette

C/ mouvements intracellulaires
(D’une part)
1- en servant de rail
T : si le cytosquelette sert de rail, sur lesquels sont enmouvements les organites, il
peut aussi faire les choses
2- en tractant
Chromosome dans la division cellulaire

D/ transduction ?????? Intégré un peu partout ?

III] Le cytosquelette : un moteur

A/ mouvement de structures spécialisées

1-mise en mouvement de la cellule

T : ces cils ne permettent pas seulement la mise en mouvement de LA cellule mais aussi :

2- mise en mouvement du milieu extracellulaire

Cl : mouvement de la cellule via structure spécialisées flagelle et cils. Nota que ces structures contiennent aussi une ossature cytosquelettique au même titre que n’importe quelle partie du cytoplasme qui le maintient.

T : outre mouvement ciliaires et al qui permettent mouvement de cellule, amibe par exemple (photo si possible) ne se meuve pas vis de telle structure. On observe plutôt mouvements de la membrane permettant directement la :

B/ mouvement de la membrane

1- et locomotion
Mouvements amiboïdes

2- et trafic intra/ extra cellulaire
Endocytose et phagocytose

Cl : la motilité cellulaire découle de la dynamique du cytosquelette, ses mouvements relatifs mais aussi l’équilibre polymérisation dépolymérisation

T : outre mouvements de la cellule elle-même, cytosquelette constitue un support pour les mouvements
intracellulaires tel : C/ mouvement de l’organisme
Contraction musculaire àdétailler
Insister sur le fait quemouvement relatif de molécule=> mouvement relatif / déformation de cellules => mouvement relatif et déformation d’organes=> mouvement de l’organismes dans son milieu

Conclusion
Lecytosquelette n’est donc pas une simple ossature, il accomplit au sein de la cellule et au cours de sa vie dans de nombreux phénomènes cellulaires nécessitant la mise en mouvement d’objets intracellulaire mais aussi permet de
faire mouvoir la cellule, selon les informations externes qu’elle reçoit.
Pour tout cela nous retiendrons qu’il y a 3 composants majeurs du cytosquelette : microtubule, microfilaments, et filament intermédiaire.

Son rôle dans la division, donc la prolifération cellulaire, fais que les mutations survenant sur les séquences lui étant dédié, peut être source d’anomalies chromosomes voire d’aberration génomiques.

merci bonne soirée

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Cattina le Lun 10 Nov - 22:48

bonsoir
je poste l'ébauche
pas complet mais j'y reviendrai la je suis out
si le plan convient je remplis demain
merci

Pour moi, ça a l'air d'aller sauf deux trois trucs... Cf la suite...

Le cytosquelette


Biblio :
- Callen J.-C. (1999) – Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Dunod éd.
- Karp G. (2004). - Biologie cellulaire et moléculaire. De Boeck éd.
-Robert D. & Roland J.-C. (1990). - Biologie végétale. I. Organisation cellulaire, caractéristiques et stratégie évolutive des plantes. Doin éd.=> exemples « végétaux »
-Rieutord. (1999). - Physiologie animale, Tome 1 : les cellules dans l'organisme. Masson éd. => exemples « animaux »

Introduction
Si l’on décompose le mot « cytosquelette », on trouve 2 mots « cytos » ou cellule et squelette. La cellule
possèderait donc un squelette.
Ce cytosquelette est un réseau complexe, dynamique qui laisse supposer bien plus de fonctions que le simple
rôle de squelette pour la cellule. En effet, la colchine colchicine, immobilise certains éléments du cytosquelette et de fait bloque tout mouvement de la cellule. Il semble donc avoir une place primordiale dans la réalisation des mouvements de
la cellule.

Pb :Comment la structure du cytosquelette lui permet-elle de réaliser ses rôles ?


Au fur et à mesure on rajoute sur une cellule type les éléments du cytosquelette au tableau
Filaments intermédiaires (FI)
Microtubules
Euh, y'en manque un nan ??? Les filaments d'actine ?

I] Le cytosquelette une architecture une architecture, ou un architecte ? J'ai un doute... On joue sur les mots mais quand même...
Ordre des parties peu logique Mais ça me gène de commencer B ou C car l’évidence c’est A Nan, pour moi, ça va... En quoi ça te gêne ? C'est quand même le rôle principal du cytosqueltte...

A/ support de la cellule
D’une part c’est :

1- un renfort
(kératine type I
==> (FI)composés de sous-unités décalées => très résistants aux forces de tension
-desmines maintient alignées les myofibrilles dans cellule musculaire
-pas tous un rôle primordiale cf. vimentine des fibroblastes macrophages leucocytes sans effets majeurs.

T : Le cytosquelette supporte donc la cellule en la renforçant, grâce à sa rigidité, cette propriété permet au cytosquelette d’accomplir une autre fonction de support en donnant à la cellule :

2- une forme
Microtubules

a) statique
Anticorps fluorescents anti-tubuline dans une cellule plate => rayonnement de microtubules qui contournent les structures cellulaires.

b) dynamique
Hématies : plasmalemme est relié aux microfilaments d’actine et spectrine molécules d’ancrage du cytosquelette dans la membrane

Cl :messages extracellulaires arrivent jusqu’au cytosquelette

T : selon la répartition des éléments cytosquelettiques dans le cytoplasme on va voir que le cytosquelette agit aussi en polarisant la cellule

3- une polarité

T : polarité de la cellule, aussi liée à organisation polaire des constituants, via cytosquelette qui est donc :

B/ organisateurs de ses constituants
Microtubules
=> dinéine cytoplasmique joue un rôle dans positionnement de golgi au sein de la cellule.
-sert d’ancrage => (ARN en traduction par exemple).
-mécanisme : p353 KARP marquage par Ac-fluorescent de tubuline incorporée dans une cellule. Au bout d’une minute la cellule et très marquée et cytosquelette (microtubule) est dynamique et se renouvelle (instabilité dynamique)

T : organisation intracellulaire et cellulaire mais aussi

C/ Architecture supracellulaire
Cohésion tissulaire à creuser où ????????? je sais pas mais pas trop profond, sinon, tu risques de rencontrer le mange caillou Wink Nan, en vrai, dans les bouquins de bio cell, tout ce qui est desmoplaquine, jonctions serrées...

Cl : forme, maintien, et organisation de la cellule liée au cytosquelette
Rôle également supra-cellulaire

T : si le cytosquelette est dynamique, mais paraît stable lorsqu’il remplit sa fonction
d’ossature, il n’est pas moins dynamique au regard de la cellule. En effet, il joue le rôle de l’ossature et ce réseau matriciel intracellulaire est aussi

Ben là, moi, je mettrai le II avant le III...Parceque pour moi, le rôle cil/flagelle/motricité, c'est en second lieu. Je t'explique : un squelette, ça sert à soutenir, et aussi, ça permet le mouvement... Et après tu montres qu'en plus de ces caractéristiques "normales" pour un squelette, il y a des fonctions en plus. T'en penses quoi ?

II] Le cytosquelette et vie cellulaire
A/ Croissance cellulaire
-Croissance du tube pollinique (siphonogamie) Complexe vibronectine/intégrine
-Neurone et cône de croissance
Microtubules servent de soutien et microfilaments de moteurs.

T : par ailleurs ces croissances nécessitent le transport de matériau pour constituer la membrane donc le réseau interne du cytosquelette :

B/ Division cellulaire
Anneaux contractiles lors de la division cellulaire=> cytocinèse

T : chromosomes sont transportés dans la cellule on suppose aussi via le cytosquelette

C/ mouvements intracellulaires
(D’une part)
1- en servant de rail
T : si le cytosquelette sert de rail, sur lesquels sont en mouvements les organites, il peut aussi faire les choses
2- en tractant
Chromosome dans la division cellulaire
Là, tu mets des expériences ? Des mises en évidence ? Je suppose que oui, mais bon, j'le dis quand même Wink

D/ transduction ?????? Intégré un peu partout ?
Euh, tu vas avoir du mal de l'intégrer quand même ? Si ? Essaie... Laughing

III] Le cytosquelette : un moteur
A/ mouvement de structures spécialisées
1-mise en mouvement de la cellule

T : ces cils ne permettent pas seulement la mise en mouvement de LA cellule mais aussi :

2- mise en mouvement du milieu extracellulaire
Cl : mouvement de la cellule via structure spécialisées flagelle et cils. Nota que ces structures contiennent aussi une ossature cytosquelettique au même titre que n’importe quelle partie du cytoplasme qui le maintient.

T : outre mouvements ciliaires et al qui permettent mouvement de cellule, amibe par exemple (photo si possible) ne se meuve pas vis de telle structure. On observe plutôt mouvements de la membrane permettant directement la :

B/ mouvement de la membrane
1- et locomotion
Mouvements amiboïdes

2- et trafic intra/extra cellulaire c'est pas vraiment un trafic si ? Plutôt un échange ?
Endocytose et phagocytose

Cl : la motilité cellulaire découle de la dynamique du cytosquelette, ses mouvements relatifs mais aussi l’équilibre polymérisation/dépolymérisation

T : outre mouvements de la cellule elle-même, cytosquelette constitue un support pour les mouvements
intracellulaires tel : C/ mouvement de l’organisme
Contraction musculaire à détailler
Insister sur le fait quemouvement relatif de molécule=> mouvement relatif / déformation de cellules => mouvement relatif et déformation d’organes=> mouvement de l’organismes dans son milieu
Attention bien rester à l'échelle moléculaire, on serait vite tenté de faire du HS ici... Gaffe... Nan ?

Conclusion
Le cytosquelette n’est donc pas une simple ossature, il accomplit au sein de la cellule et au cours de sa vie dans de nombreux phénomènes cellulaires nécessitant la mise en mouvement d’objets intracellulaire mais aussi permet de faire mouvoir la cellule, selon les informations externes qu’elle reçoit.
Pour tout cela nous retiendrons qu’il y a 3 composants majeurs du cytosquelette : microtubule, microfilaments, et filament intermédiaire.

Son rôle dans la division, donc la prolifération cellulaire, fais que les mutations survenant sur les séquences lui étant dédié, peut être source d’anomalies chromosomes voire d’aberration génomiques.

Ah, et tu mets où les bactéries finalement ? Et tu mets un truc sur la défense chez les végétaux ? Enfin, ça tu détailleras plus tard... Moi, le gros du plan me convient...

Y'a plus qu'à... Laughing

Bon courage !

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Mar 11 Nov - 6:37

bonjour

pour les fautes je m'explique, comme il y a tout dans le premier plan j'ai rien changé j'ai coupé collé effacé réorganisé Embarassed
en tenant compte de tes commentaires que j'avais aussi copié collé

ensuite inverser le II et III oui pourquoi pas

en fait le soucis c'est que j'ai hésité à chaque fois à raisonner par rôle de plus important ou moins évident ou par "échelle"

dans le I si je fais B/ A/ C/
ben je suis dans la cellule, puis sur la cellule puis ensemble de cellules

ensuite pour le III C/ je reste au niveau moléculaire et cellulaire aussi, mais je montre la conséquence sur la déformation du muscle, puis je dis au moins que ça permet le mouvement et je conclus sur ce que j'ai dis

donc c'était joli pour le I II III.... mais bon ok comme j'ai pensé comme toi je vais rechanger

en fait si j'ai des infos sur la cohésion tissulaire, en plus j'ai déjà bossé dessus cette année

les bactéries j'ai encire dans les bouquins donc je ne me suis pas prononcée mais je pense que ça va être pour le division cellulaire


ah je suis contente que ça colle

AH et pour le IA ben non moi je pensais architecture??? c'est vilain?
parce que je compare à la bâtisse d'une maison si tu veux (attention c'est juste pour expliquer le mot utilisé!!!! ce n'est point un argument! ben je vais chercher un argument plus solide! un comble pour architecture!

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Manoo le Mar 11 Nov - 9:58

pas compris ce que tu attends pour la défense des végétaux ???

A+

_________________
Manoo

Manoo

Messages : 2543
Date d'inscription : 16/09/2008

http://cid-1a197fd79fea5c25.spaces.live.com/default.aspx?_c02_vw

Revenir en haut Aller en bas

Re: Agrég ext contop Le cytosquelette

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum