conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par lapetiteflo le Mer 17 Juin - 9:29

Salut !
Allez, la motivation est là, ne la laissons pas s'échapper !


CONSÉQUENCES GÉNÉTIQUES DE LA MITOSE ET DE LA MÉIOSE

Introduction :
Cellule = unité structurale du vivant. Caractérisée par la possession d’info génétique sous forme d’ADN, et la capacité de se diviser en plusieurs cellules. Mitose et méiose sont 2 grands types de divisions cellulaires aux déroulements et aux conséquences bien différentes. Concerne les uni et pluricellulaires
Pb : en quoi ces 2 modes de division sont-ils essentiels à la vie ? (ouais, c'est bateau, mais bon, pas mieux)

1. Observation de cellules en division
prendre méristème et gonade (lame histo. prêtes)
a – comparaison du nombre de cellules obtenues
b – comparaison de la quantité d’ADN dans les cellules obtenues
« facilement » observable car chromatine condensée donc on voit les chromosomes
c – comparaison de la durée de ces divisions
bilan :
Mitose Méiose
nombre de cellules obtenues 2 4
quantité d’ADN dans les cellules 2 n chromosomes (1 chromatide)n chromosomes (1 chromatide)
durée du phénomène rapide (quelques minutes) mécanisme pas forcément continu (jusqu’à plusieurs années)
la mitose permet d’obtenir des cellules filles ayant les mêmes caractéristiques que la cellule mère, alors que les cellules issues de la méiose sont différentes de la cellule d’origine

2. Modalités de la répartition de l’information génétique
a - la quantité d’ADN
Valeurs du tableau : on peut supposer qu’il y a une division supplémentaire dans le cas de la méiose pour expliquer que le nombre de cellules soit multiplié par 2, et que la quantité d’ADN soit divisée par 2.
mitose : 4 étapes // méiose : nombre plus important d’étapes, avec 2 divisions successives (réductionnelle puis équationnelle).
Les 2 divisions sont précédées d’un doublement de la quantité de matériel génétique
Schéma montrant pour une même cellule mère à 2n = 4 chromosomes par exemple les conséquences de ces 2 divisions.
Graphique avec évolution de la quantité d’ADN au cours du temps pour les 2 divisions.

À noter : une mitose peut suivre la méiose (végétaux)

bilan : maintien de la diploïdie dans le cas de la mitose, haploïdie pour la méiose

b – l’assortiment des génomes paternels et maternels
au cours de la mitose : anaphase → les chromatides de CHAQUE chromosome se séparent vers les pôles opposés donc cellules filles reçoivent MÊME info génétique : paternelle et maternelle en entier.
au cours de la méiose : association en bivalents puis tétrades (complexe synaptonémal) lors de la prophase 1 → permet remaniements intrachromosomiques = crossing over, puis remaniements interchromosomiques donc génère variabilité génétique dans les gamètes ou les spores en distribuant différentes combinaisons des génomes maternel et paternel. (Schéma)
Là, je pense que ce serait pas mal de s'appuyer sur quelque chose de visible, par exemple les asques de Sordaria pour mettre en évidence le brassage.

Remarque : non-disjonction des chromosomes lors de la méiose provoque anomalie du caryotype

3. Devenir des cellules issues de ces divisions
a – dans le cas de la mitose
i. fabriquer un organisme pluricellulaire
augmenter le nombre de cellules identiques permet édification (et entretien) d’un organisme pluricellulaire à partir d’une cellule œuf. Dans développement animal, a lieu à partir de la phase de segmentation et après la gastrulation. Par ailleurs, concerne certains types de cellules tout au long de la vie (cellules de la couche germinative de la peau, érythropoïèse), et peut reprendre après phase de non-division (ex : cellule du foie).
Chez végétaux, tissu spécialisé = méristème, fonctionnel pendant toute la vie de l’individu donc cellules aux caractères embryonnaires côtoient cellules différenciées. Explique capacité de bouture, etc.

ii. permettre une reproduction conforme
Permet la reproduction asexuée des organismes unicellulaires (diatomée, bourgeonnement des hydres)

b – dans le cas de la méiose
produire des cellules haploïdes. Intérêt ? Envisager la réunion de 2 cellules pour revenir à cellule normale = fécondation donc rôle dans la repro sexuée. Ne concerne qu’un seul type de cellules : spermatogonie et ovogonie (animal) ou certaines cellules végétales.
Aboutit à 4 spores, ou 4 cellules sexuelles mâles, ou 1 cellule sexuelle femelle (cellules polaires non fonctionnelles). Lien avec 1ère partie sur la durée : ce sont des cellules spécialisées, mises en place très tôt (neurulation), mais qui doivent être « prêtes » au bon moment (ovulation), à partir de la puberté.
Méiose permet lien entre les générations (gamétophyte et sporophyte) au cours d’un cycle de vie chez les plantes.

Conclusion :
ouverture sur le contrôle de ces divisions (MPF, hormones)

Un commentaire ?

Par avance, merci !


Dernière édition par lapetiteflo le Mer 17 Juin - 10:09, édité 1 fois

lapetiteflo

Messages : 248
Date d'inscription : 25/03/2009
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par lapetiteflo le Mer 17 Juin - 9:30

Ah flute !
Le tableau du 1. bilan n'est pas passé !

je vais voir ce que je peux faire.

lapetiteflo

Messages : 248
Date d'inscription : 25/03/2009
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par Cattina le Jeu 18 Juin - 14:23

Ton IIIA est hors sujet : on parle des conséquences génétiques uniquement. Le IIIB à la limite, mais il faut changer le titre du III, est-ce que ça répond au sujet, le devenir ?

Du coup, j'ai regardé ta problématique, elle ne colle pas. Insiste vraiment beaucoup plus sur le côté "génétique", c'est le coeur du sujet. On ne te demande pas de parler de la mitose et de la méoise en tant que tel, mais en tant que mécanismes ayant des conséquences génétiques.

Le I est une bonne idée, mais je pense qu'on peut y inclure une partie du II pour que ça ne soit pas que descriptif...

Il faut plus faire ressortir les points communs et les différences de la mitose et la méiose d'un point de vue génétique.

Fais attention, tes titres sont un peu long...

Je pense que l'essentiel de cette leçon est d'arriver à montrer que les conséquences de la mitose et de la méiose d'un point de vue génétique est double : 1. en quantité et 2. en qualité. Et que l'une ne va pas sans l'autre, elles se succèdent dans le temps...

Les brassages doivent être plus mis en avant, notamment dans les titres (sans donner les termes "intra/interchromosomique" tu peux dire que ça brasse le matériel génétique)

D'autres avis ???

Je suis peut être un peu brutale mais ça t'évitera de faire des bêtises le jour J, non ? Dis moi si tu n'es pas d'accord avec ce que je dis, y'a pas de souci, je peux me tromper aussi... Peut être que je n'ai pas bien compris ce que tu avais écrit...

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par lapetiteflo le Jeu 18 Juin - 14:43

Cattina a écrit:Ton IIIA est hors sujet ça commence bien : on parle des conséquences génétiques uniquement. Le IIIB à la limite, mais il faut changer le titre du III, est-ce que ça répond au sujet, le devenir ?
bon, alors le but c'était de montrer que avec la mitose, on obtient les mêmes cellules, et que donc cela contribue à fabriquer un même tissu. Or je pensais que ça fait partie des conséquences de la mitose : avec une méiose, je ne peux pas fabriquer du foie par exemple... Bancal ?

Du coup, j'ai regardé ta problématique, elle ne colle pas. Insiste vraiment beaucoup plus sur le côté "génétique", c'est le coeur du sujet. On ne te demande pas de parler de la mitose et de la méoise en tant que tel, mais en tant que mécanismes ayant des conséquences génétiques.tout à fait d'accord, y'avait une leçon là-dessus

Le I est une bonne idée, mais je pense qu'on peut y inclure une partie du II pour que ça ne soit pas que descriptif... oui, le but était de poser les bases, que j'utilise ensuite dans la partie 2

Il faut plus faire ressortir les points communs et les différences de la mitose et la méiose d'un point de vue génétique.
oui, ok, mais j'ai l'impression de n'avoir rien de plus à dire...

Fais attention, tes titres sont un peu long...

Je pense que l'essentiel de cette leçon est d'arriver à montrer que les conséquences de la mitose et de la méiose d'un point de vue génétique est double : 1. en quantité et 2. en qualité. Et que l'une ne va pas sans l'autre, elles se succèdent dans le temps...

Les brassages doivent être plus mis en avant, notamment dans les titres (sans donner les termes "intra/interchromosomique" tu peux dire que ça brasse le matériel génétique)

D'autres avis ???

Je suis peut être un peu brutale mais ça t'évitera de faire des bêtises le jour J, non ? Dis moi si tu n'es pas d'accord avec ce que je dis, y'a pas de souci, je peux me tromper aussi... Peut être que je n'ai pas bien compris ce que tu avais écrit...je suis désormais équipée d'un système de blindage, aucun problème, c'est pour avoir vos avis que je poste ici !

lapetiteflo

Messages : 248
Date d'inscription : 25/03/2009
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par Cattina le Jeu 18 Juin - 14:47

lapetiteflo a écrit:
Cattina a écrit:Ton IIIA est hors sujet ça commence bien : on parle des conséquences génétiques uniquement. Le IIIB à la limite, mais il faut changer le titre du III, est-ce que ça répond au sujet, le devenir ?
bon, alors le but c'était de montrer que avec la mitose, on obtient les mêmes cellules, et que donc cela contribue à fabriquer un même tissu. Or je pensais que ça fait partie des conséquences de la mitose : avec une méiose, je ne peux pas fabriquer du foie par exemple... Bancal ? des conséquences, oui, pas des conséquences génétiques...

Du coup, j'ai regardé ta problématique, elle ne colle pas. Insiste vraiment beaucoup plus sur le côté "génétique", c'est le coeur du sujet. On ne te demande pas de parler de la mitose et de la méoise en tant que tel, mais en tant que mécanismes ayant des conséquences génétiques.tout à fait d'accord, y'avait une leçon là-dessus attends, la leçon que tu traites, c'est les conséquences tout court, ou les conséquences génétiques ??? J'ai un doute du coup...

Le I est une bonne idée, mais je pense qu'on peut y inclure une partie du II pour que ça ne soit pas que descriptif... oui, le but était de poser les bases, que j'utilise ensuite dans la partie 2

Il faut plus faire ressortir les points communs et les différences de la mitose et la méiose d'un point de vue génétique.
oui, ok, mais j'ai l'impression de n'avoir rien de plus à dire... Oh tu sais, je pense qu'en réoganisant et en développant, tu tiendras largement 30'

Fais attention, tes titres sont un peu long...

Je pense que l'essentiel de cette leçon est d'arriver à montrer que les conséquences de la mitose et de la méiose d'un point de vue génétique est double : 1. en quantité et 2. en qualité. Et que l'une ne va pas sans l'autre, elles se succèdent dans le temps...

Les brassages doivent être plus mis en avant, notamment dans les titres (sans donner les termes "intra/interchromosomique" tu peux dire que ça brasse le matériel génétique)

D'autres avis ???

Je suis peut être un peu brutale mais ça t'évitera de faire des bêtises le jour J, non ? Dis moi si tu n'es pas d'accord avec ce que je dis, y'a pas de souci, je peux me tromper aussi... Peut être que je n'ai pas bien compris ce que tu avais écrit...je suis désormais équipée d'un système de blindage, aucun problème, c'est pour avoir vos avis que je poste ici ! On est d'accord et c'est bien pour ça que je te dis franchement ce que j'en pense...

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par lapetiteflo le Jeu 18 Juin - 14:49

En fait, j'ai peur d'être un peu sèche sur cette leçon, du coup, je peux peut-être dire plus de chose sur les anomalies du caryotypes (développer un exemple, genre Down) et faire une belle démonstration de brassage avec Sordaria ?

lapetiteflo

Messages : 248
Date d'inscription : 25/03/2009
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par lapetiteflo le Jeu 18 Juin - 14:51

Oh les fautes !! Embarassed

Pourvu que levogyre (Marie-Anne ? ) ne soit pas dans les parages...

lapetiteflo

Messages : 248
Date d'inscription : 25/03/2009
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par Cattina le Jeu 18 Juin - 14:52

Le brassage avec Sordaria est plus que le bienvenu, d'autant plus qu'il associe à la fois la méiose (pour le brassage) et qu'ensuite il y a une mitose (enfin, je pense, j'ai un doute, c'est ça non ?)

les anomalies du caryotype, plutôt en conclu, j'ai du mal à voir comment en faire une partie...

PS pour les fautes, tu peux éditer et corriger Wink

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par lapetiteflo le Jeu 18 Juin - 14:55

Cattina a écrit:Le brassage avec Sordaria est plus que le bienvenu, d'autant plus qu'il associe à la fois la méiose (pour le brassage) et qu'ensuite il y a une mitose (enfin, je pense, j'ai un doute, c'est ça non ?)
Ouais, c'est ça, donc intéressant de voir qu'on a les 2 divisions réunies dans un mécanisme

les anomalies du caryotype, plutôt en conclu, j'ai du mal à voir comment en faire une partie... non-disjonction donc montrer que la méiose, ça marche pas à tous les coups, et que ça entraîne du polymorphisme ? C'est du polymorphisme d'ailleurs ?

PS pour les fautes, tu peux éditer et corriger Wink
J'assume... Wink

lapetiteflo

Messages : 248
Date d'inscription : 25/03/2009
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par Cattina le Jeu 18 Juin - 15:01

Ah oui, ok vu comme ça, donc tu mets "des divisions à l'origine d'un polymorphisme"

En fait, ce qu'il faut montrer, tu as bien raison, c'est que 1. la mitose n'est pas toujours une "copie conforme" mais aussi à cause des mutations, et 2. la méiose permet de rétablir certaines choses puisque par ex dans le cas de trisomie, on peut se retrouver avec un chromosome tout seul et donc ça rétablira la "norme". Et aussi bien sûr tu l'as évoqué que la méiose succède (ou précède) la fécondation donc permet de conserver le nombre de chromosomes de l'espèce.
Tu peux aussi parler de polyploïdisation et d'apparition de nouvelles espèces végétales (origine du Blé => je pense que c'est dans le Campbell)

Voilà des idées comme ça...

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par lapetiteflo le Jeu 18 Juin - 15:10

Parler aussi du rôle "protecteur" de la diploïdie, qui permet de planquer mutations délétères ?

lapetiteflo

Messages : 248
Date d'inscription : 25/03/2009
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par Cattina le Jeu 18 Juin - 15:16

Oui.

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par lapetiteflo le Jeu 18 Juin - 17:51

Bon, finalement, le plan en 2 parties me semble plus adapté.
Allons-y :

Introduction :
Cellule = unité structurale du vivant. Caractérisée par la possession d’info génétique sous forme d’ADN, et la capacité de se diviser en plusieurs cellules. Mitose et méiose sont 2 grands types de divisions cellulaires aux déroulements et aux conséquences bien différentes. Concerne les uni et pluricellulaires
Pb : quelles conséquences entraînent ces 2 modes de division ?

1. Aspect quantitatif des divisions
a – une augmentation du nombre de cellules
Tableau montrant l’augmentation du nombre de cellules (à trouver, s’il existe) : on constate que la quantité de cellules a doublé dans le cas de la mitose, quadruplé dans le cas de la méiose.
On a bien augmentation du nombre de cellules, normal puisque ce sont des divisions. (Attention, on parlera de multiplication ou de division cellulaire pour parler de la même chose, même si termes antonymes.)
Or cellule sont dotées d’information génétique. Cette quantité reste-t-elle la même dans les 2 cas ? (observation de caryotypes ou de cellules en télophase de mitose et télophase 2 de méiose) → cellules issues de la mitose : 2n // cellules issues de la méiose : n.

b – une variation de la quantité d’ADN
mitose : à partir d’observation de méristème, on retrace les étapes de la mitose + graphique de quantité d’ADN au cours du cycle cellulaire → en phase S, synthèse d’ADN par réplication, puis disposition des chromosomes à 2 chromatides sur plan équatorial. Microtubules kinétochoriens assurent séparation des chromatides sœurs vers pôles opposés (expérience : en présence de colchicine, pas de microtubules, donc pas de séparation). Puis cytodiérèse.
Bilan : 2 cellules qui se sont partagé un matériel génétique répliqué donc retour à situation initiale = 2n chromosomes à 1 chromatide.
Schéma

méiose : division également précédée de phase S en interphase donc double exemplaire de l’information génétique (chromosomes à 2 chromatides). Observation cellules en méiose. 1ère division conduit à formation de 2 cellules à n chromosomes à 2 chromatides (les chromosomes homologues sont répartis dans les cellules filles) = division réductionnelle. Puis à nouveau division (équationnelle) : chaque cellule reçoit l’une des chromatides de chaque chromosome donc on obtient au total 4 cellules à n chromosomes à 1 chromatide.
S’appuyer sur cas de Sordaria : exemple de couleur des spores par monohybridisme → répartition des spores blancs et noirs s’expliquer par répartition des chromosomes dans les cellules filles.
Remarque : ici, la méiose est suivie d’une mitose.
Schéma en parallèle avec celui de la mitose

c – importance de ces divisions
mitose : augmentation du nombre de cellule aux mêmes caractéristiques donc intéressant pour accroître taille d’un organisme ou d’un tissu, en maintenant la diploïdie
méiose : réduction du nombre de lot de chromosomes, on passe de diploïdie à haploïdie. En quoi c’est intéressant ? pour retour à diploïdie, nécessité d’association avec autre cellule haploïde : c’est la fécondation lors de la reproduction sexuée. Permet d’assurer continuité génétique de génération en génération.

transition : repro sexuée ne donne pas des individus identiques aux parents. Comment expliquer ces différences ? Bof, ça colle pas avec mon 2. a-

2. Aspect qualitatif des divisions
a – la mitose, une reproduction conforme
réplication (schéma) : synthèse de molécule d’ADN par complémentarité des nucléotides, donc information génétique présente en 2 exemplaires identiques avant la division. Le déroulement de la mitose garantit que chaque cellule reçoit la même information génétique.
Toutefois, modifications possibles, exemple des UV = agents mutagènes qui modifient séquence ADN. Multiplication de ces cellules mutées peut aboutir à tumeur.
Donc repro conforme à cellule de départ, même si celle-ci subit modifications au cours de sa vie.

Pas de bouquin pour exemples d’anomalie de la mitose, s’il en existe.

b – la méiose, source de variabilité
i. une variabilité génique
S’appuyer sur cas de Sordaria : exemple de couleur des spores par dihybridisme → répartition des spores blancs et noirs selon 3 groupes : parental, non parental, tétratype. Ne s’explique que par échange de gènes. À quel moment cela peut-il avoir lieu ? Lorsque tous les chromosomes homologues sont regroupés entre eux. Obs° : association des chromosomes homologues en bivalents en prophase 1 (zygotène). Des crossing over ont lieu au stade diplotène.
Preuve visuelle : chiasmas en diacinèse. Reprenre schéma de la méiose, et coloriage des chromosomes pour montrer les échanges ayant eu lieu grâce aux c.o.
Donc cellules issues de méiose sont constituées d’information maternelle et paternelle associée sur un seul support.

Remarque : si mutation délétère récessive, ne s'exprimera pas forcément chez la descendance car diploïdie.

ii. une variabilité chromosomique
Analyse d’un caryotype anormal, exemple de la trisomie 21. Comment expliquer chromosome surnuméraire ?
Lors de l’anaphase 1 il peut arriver que la disjonction (séparation des chromosomes) ne se fasse pas correctement, notamment s’ils sont encore liés par des chiasmas.
Également apparition de nouvelles espèces par polyploïsation mais pas de bouquins pour l’exemple.

Conclusion
Existence de tissu spécialisé chez les végétaux = méristème, donc cohabitation de tissus anciens et jeunes dans un même individu.
On pourrait aussi parler de l’aspect temporel de ces divisions :
une durée de quelques minutes pour la mitose, celle-ci pouvant avoir lieu après une longue phase sans division (foie).
Méiose peut s’étaler sur plusieurs dizaines d’années, par exemple chez la femme (prophase 1 quand la gonade se différencie à 10 semaines de gestation, achèvement de la méiose au moment de la fécondation donc après la puberté).

lapetiteflo

Messages : 248
Date d'inscription : 25/03/2009
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par lapetiteflo le Jeu 18 Juin - 18:06

Je me demandais si ces graphiques sont corrects. Pour la mitose, je n'ai pas de doute, c'est pour la méiose. Je mets les 2 pour comparer.



et


Avec Q : quantité d'ADN

lapetiteflo

Messages : 248
Date d'inscription : 25/03/2009
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par cocotruc le Jeu 18 Juin - 18:17

Pour moi,c'est OK : il n'y a pas de phase de réplication après la 1ère division (donc pas de doublement de la quantité d'ADN) et ensuite,cette quantité est distribuée entre les 2 cellules filles (haploïdes : un seul jeu, par rapport au deux de la cellule mère)

cocotruc

Messages : 1031
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 44
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par Cattina le Jeu 18 Juin - 19:02

Vite fait.... je dois encore manger avant de partir Wink

OK pour le plan en 2 parties, mais au lieu de "aspects ..." mets plutôt "des conséquences quantitatives et des conséquences qualitatives.

Ce que tu as réussi à faire dans le I, ne pas séparer mitose et méiose, il faut réussir à le faire dans le II.
D'ailleurs, tu m'en as parlé toi même, la mitose peut conduire à une variabilité et la méiose à une conservation du matériel génétique. Sépare plutôt ton II selon ça, comme ça, tu mets en avant les conséquences et pas les phénomènes. Tu montres bien que tu as réfléchi et pris du recul sur le sujet.

Un tableau construit tout au long me semble approprié non ?

Enfin, dans ta problématique, ajoute "génétiques" après "conséquences", car des conséquences, il y en a d'autres...

En conclusion, insiste sur la génétique, plus que ça... Tu as parlé de la polyploïdie ? Si non, c'est le moment...

OK ?

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par lapetiteflo le Jeu 18 Juin - 19:10

Cattina a écrit:Vite fait.... je dois encore manger avant de partir Wink

OK pour le plan en 2 parties, mais au lieu de "aspects ..." mets plutôt "des conséquences quantitatives et des conséquences qualitatives. C'est ce que j'avais fait mais je trouve que ça reprend un peu trop les termes du sujet

Ce que tu as réussi à faire dans le I, ne pas séparer mitose et méiose, il faut réussir à le faire dans le II.
D'ailleurs, tu m'en as parlé toi même, la mitose peut conduire à une variabilité et la méiose à une conservation du matériel génétique. Sépare plutôt ton II selon ça, comme ça, tu mets en avant les conséquences et pas les phénomènes. Tu montres bien que tu as réfléchi et pris du recul sur le sujet. Oui, il faudrait que je trouve un exemple précis dans un bouquin

Un tableau construit tout au long me semble approprié non ? Ouep !

Enfin, dans ta problématique, ajoute "génétiques" après "conséquences", car des conséquences, il y en a d'autres... Et là, c'est le même soucis que pour ta première remarque : je reproche à mes élèves de me faire des problématiques qui reprennent exactement les termes du sujet... J'arrive pas à faire la mienne

En conclusion, insiste sur la génétique, plus que ça... Tu as parlé de la polyploïdie ? Si non, c'est le moment...

OK ?


Allez, affaire classée.
Bon appétit, et merci !

lapetiteflo

Messages : 248
Date d'inscription : 25/03/2009
Age : 34
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par Cattina le Jeu 18 Juin - 19:19

Moi je suis nulle en problématique, mais là, si tu mets conséquences dedans, il faut mettre génétique.

Pour les titres, oui, ça reprend conséquence, mais c'est le mot clé du sujet, c'est sur ça qu'il faut insister, et dans les grandes parties, je pense que c'est vraiment idoine ici !

D'autres avis ?

_________________
Catherine - Je continue de penser à vous...

Cattina

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/09/2008
Age : 32
Localisation : Chez les Ch'tis...

Revenir en haut Aller en bas

Re: conséquences génétiques de la mitose et de la méiose

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum